Accessibilité Web

L’accessibilité est un domaine souvent négligé lors de la création d’un site et l’association Paris Web est là pour le nous rappeler lors des conférences qu’elle organise chaque année. Les prochaines se tiendront les 13 et 14 novembre prochains à la Tour IBM de La Défense.

Mais qu’est l’accessibilité d’un site web ?

Accessibilité pour qui ?

On aura tendance à penser : handicap, personne aveugle. On commet là une grave erreur. En effet en France 3 % de la population a des problèmes de vision et des difficultés de lecture soit environ 2 millions de personnes, ce qui n’est pas négligeable.

Il se trouve que les malvoyants utilisent des outils d’aide à la lecture, des ” lecteurs d’écran”  tels  Jaws et Windows Eyes qui transcrivent en braille ou lisent à haute voix les pages web en se basant sur la structuration du texte et les menus de navigations.

Pour mieux comprendre, vous pouvez regarder cette vidéo : l’ordinateur des aveugles  qui démontre clairement le fonctionnement d’un tel programme.

Que lit la machine ?

  • Elle va utiliser la façon dont vous avez structuré votre page grâce au balisage sémantique.
  • Et elle ne lit pas le javascript, ni le flash, ne voit ni les images, ni les vidéos.

En gros, elle fonctionne comme les robots des moteurs de recherche, ce qui est une bonne piste pour réaliser un site facilement référençable !

Elle lit donc :

  • Les titres et sous-titres utilisant les balises “h1″ pour le titre principal et allant jusqu’à “h6″
  • Elle suit également les menus, qui ne doivent pas être en javascript, mais bien en ” dur” pour qu’elle puisse y accéder.
  • Enfin, elle lit les liens qui sont sur la page, ces liens doivent donc être très clairement définis, non pas avec un ” voir ici” mais bien une description de ce vers quoi redirige le lien. L’utilisation de l’attribut ” title” pour un lien sera un atout complémentaire.
  • Si vous avez des images ou des vidéos dans la page, il est utile de les compléter par des descriptions, en utilisant l’attribut ” alt” de l’image, ou une simple description texte pour votre video.

Pour vérifier si un site est accessible vous pouvez désactiver le java script, puis les feuilles de styles et supprimer les images. En dégradant ainsi le site, vous serez à même de constater s’il reste compréhensible ou non. C’est un petit jeu qui peut réserver de jolies surprises !

Accessibilité pour quoi ?

  • l’ensemble des internautes doit pouvoir accès à l’ensemble des sites : ventes en ligne, voyages, loisirs, culture, administrations avec les formulaires officiels en ligne, déclarations d’impots etc…
  • Il faut aussi penser à anticiper le vieillissement de la population, surtout lorsqu’on sait que les séniors viennent de plus en plus sur le web.

Les normes et la loi 

La WAI – Web Accissibility Initiative – travaille sur les solutions techniques à apporter pour rendre le web accessible. La norme Wcag en est issue, dont le validateur indique très clairement les améliorations qui doivent être apportées à un site pour qu’il soit correctement compris par un lecteur d’écran.
Tout n’étant pas automatisé, il existe également une page listant les points à vérifier.

les Etats Membres de la Communauté Européenne doivent également rendre leurs sites accessibles. En France, c’est la Direction Générale de la Modernisation de l’Etat qui y travaille et a déjà mis en place un Référenciel Général d’Accessibilité des Admnistrations qui aura force de loi, lorsque les décrets d’application de la loi seront publiés et les administrations auront alors 3 ans pour mettre leurs sites en conformité.

En conclusion,

Il faut donc se dire que tout nouveau site devrait être conçu pour engarantir l’accessibilité. Ce site sera conforme W3C, accessible et plus facile à tenir à jour ultérieurement. Un peu plus de temps et d’argent investis dans cette phase primordiale permettra d’en économiser beaucoup dans l’avenir.

Cl Elisseev  dievochka.com

Comments are now closed for this article.