Art & Internet: Internet contribue t-il à démocratiser l’art?

Pour les amateurs, les professionnels et les artistes, Internet offre des horizons nouveaux gratuitement et à portée de souris:

…loin d’être exhaustifs ces exemples montrent les potentialités d’Internet dans le domaine des Arts réels (par opposition aux Arts numériques).
Mais peut-on raisonnablement croire que parce que l’Art se met en ligne, il va réussir à séduire un public qui par manque de temps, ignorance ou goût n’a jusque là pas été séduit par les musées et les galeries?

Accessibilité et démocratisation

L’accessibilité des œuvres du monde entier aux internautes est réelle par la gratuité de son accès par opposition aux musées mais elle reste fondamentalement virtuelle dans sa capacité à atteindre et toucher les néophytes.
En effet, pour apprécier l’Art, il ne suffit pas de le voir même sous haute définition, il faut le ressentir.
Les bibliothèques numériques comme tous les autres modes virtuels de consultation des œuvres ne donnent pas à ressentir mais à voir.
Avez-vous tenté une consultation sur Europeana?

Avez-vous visité le Musée du Prado et ses quelques 14 oeuvres via Google Earth?

Grâce à ses quelques 2 millions d’œuvres pour l’un et sa reconstitution en 3D et sa Haute résolution pour l’autre, ils contribuent à une accessibilité dont ne profiteront que les plus initiés.

Pour beaucoup, l’Art et en particulier la peinture comme la sculpture restent des domaines réservés aux amateurs.
Nombreux sont ceux qui oublient que d’une façon ou d’une autre l’Art s’adresse à tout le monde et touche tout le monde.
En effet, l’Art est le témoin de notre histoire autant que de nos pensées les plus intimes….il est aussi notre liberté de voir et de ressentir autrement.

Les NTIC doivent être utilisées aussi pour créer des espaces ludiques, pédagogiques et inattendus qui permettront au plus grand nombre de comprendre les oeuvres d’art à leur manière en fonction de leurs intérêts.

D’une certaine manière l’Art numérique par sa capacité à entrer en interactivité avec le spectateur, a su créer ce dialogue sous une forme ludique et valorisante.
Pour autant, l’Art ne peut être réduit au NetArt et sa démocratisation ne doit pas rimer avec sa paupérisation.

Si tous les projets entrepris ces 10 dernières années enrichissent considérablement notre paysage culturel et abondent dans le sens du renforcement d’une économie du savoir et de la culture souhaitable,
les projets doivent aller plus loin.

Pédagogie interactive et démocratisation

Un projet, parmi d’autres, a retenu mon attention car il accomplit un pas dans le sens de la vraie démocratisation : c’est celui du musée du Louvre.
Suite à la mise en ligne en 2006 d’un site destiné à la communauté pédagogique avec le soutien du ministère de l’éducation nationale, education.louvre.fr, le musée de Louvre souhaite lancer un nouveau site dont les
premiers modules devraient être disponibles courant 2010.

Leur ambition? Être un acteur majeur de l’éducation artistique et culturelle en ligne à l’échelle internationale avec pour ambition de toucher outre les enseignants et les élèves/ étudiants, tous publics.

Leur approche peut être déclinée en 4 points:

  • élargir le regard sur les œuvres au delà des historiens (chorégraphes, musiciens, artistes contemporains,etc.)
  • proposer plusieurs référencements d’œuvres: grandes catégories de l’histoire de l’art, les réponses apportées par l’art aux grandes questions de société (l’esclavage, le métissage, le dialogue des civilisations,etc.)
  • les différents domaines artistiques seront utilisés pour éclairer les œuvres au travers de médias tels que les entretiens sonores et vidéos, les animations,etc.
  • la présentation ludique des œuvres aux non-spécialistes grâce aux nouvelles pratiques d’Internet telles que l’expérimentation, la lecture d’images, les jeux, la création de sa propre galerie, etc.

Grâce aux NTIC, il est possible de toucher les internautes chez eux, de leur rendre leur part de créativité….il faut leur offrir cette part de liberté que seule l’Art sait transmettre.

MBA Part Time – Promo 2008 – Cristel Esnault

Comments are now closed for this article.