Comment je suis devenu Googlemaniac….

A l’époque (avant août 2008 !), j’utilisais un nombre incroyable de services pour gérer mes mails, mon agenda, mon carnet d’adresses, mes propres documents (Word, Excel, Powerpoint et leur conversion en pdf) ainsi que mes sites favoris.

Fin août, je me suis organisé à centraliser beaucoup de ces outils via OUTLOOK (oui avant j’utilisais OUTLOOK EXPRESS !). Je pensais que c’était une innovation majeure dans mon organisation (une partie de mes mails, mon carnet d’adresse et mon planning réunis dans une même application) et donc dans ma productivité. C’est pas mal (c’est joli) mais ça rame, cet outil est très lourd à utiliser. Et je devais jongler pour d’autres mails.

Et lorsque j’ai intégré le MBA en septembre, Miguel MEMBRADO nous a fait un cours très intéressant sur le travail collaboratif. Il nous a présenté et mis en place notre googlesite, l’agenda partagé, GoogleDocs, etc….

J’ai alors mis mon nez dans GoogleApplications et j’ai très vite pris goût à la puissance des ces outils qui me facilitent grandement la vie.

Avant pour consulter mes mails, j’utilisais un webmail pour consulter mes mails perso hors de chez moi, Outlook à la maison. Pour mes mails pros, j’utilisais Thunderbird au bureau et un webmail à la maison. Désormais,Gmail m’a permis de gérer plusieurs adresses e-mail en même temps, et très simplement.

Avant, pour mon agenda, je me servais essentiellement de mon téléphone (que je synchronisais avec OUTLOOK) après avoir utilisé Palm Desktop pendant longtemps. Je me suis retrouvé avec des conatcts éparpillés partout et des oublis nombreux. Désormais, GoogleAgenda me permet de gérer mon planning en 1 clic depuis Gmail. Plus besoin de noter le rendez-vous d’un côté et d’envoyer un mail de confirmation de l’autre…. Lorsque j’ai un rendez-vous, je partage automatiquement avec mon interlocuteur toutes les infos (lieu, horaires, etc). Je reçois à ma convenance des alertes par email ou sur mon téléphone. Tout est centralisé et je ne rate rien !

Avant pour la bureautique, j’utilisais la suite Office pour créer mes documents. Pour les convertir en pdf, il me fallait ensuite passer par Openoffice. Pour qu’un correspondant puisse en prendre connaissance, il fallait que je le recherche dans mon ordinateur avant de lui expédier par mail. S’il le perdait ou s’il voulait faire des modifications dessus, les échanges interminables commençaient. Désormais, GoogleDocs me permet de stocker et modifier mes documents les plus importants (ceux dont j’ai besoin mais que je n’ai pas avec moi en situation de mobolité) en cloud computing. Je peux également les expédier par mail à mes contacts ou les partager avec eux (selon différents niveaux d’accès), les convertir en pdf ou en texte avant de les télécharger en 1 clic.

Avant pour la gestion de chaque projet, il fallait trouver des créneaux disponibles pour chacun de mes interlocuteurs pour organiser une réunion de travail où 50% du temps était consacré à autre chose. Désormais GoogleSite me permet de gérer mes différents projets de façon collaborative, en intranet ouvert, et de réduire les réunions au strict minimum car toutes les informations sont partagées et protégées en direct.

Enfin, iGoogle me permet de gérer les flux RSS venant de tous mes sites favoris….Avant je devais aller visiter chacun de ces sites.

A l’avenir, le fonctionnement de ces applications ne pourra que s’améliorer. On peut donc imaginer que l’espace de stockage disponible en cloud computing sera très important et un simple netbook me servira à tout faire, sans rien stocker physiquement.

Le seul inconvénient c’est que Google connait tout de moi. Mais qu’ai je à lui cacher ? Certes je m’expose à la fuite d’informations puisque je ne maîtrise rien. Mais les avantages sont tellement importants par rapport aux éventuels tracas.

En tout cas, dans une logique de mobilité et de productivité, ces 4 Google Applications me semblent ultra-compétitives d’autant plus que c’est gratuit !!!! Alors si vous n’avez pas succombé, c’est le moment ou jamais…

Philippe DUPUIS – MBA MCI Part Time 2008-2009

2 Comments

  1. Ca ye, C’est deja fait depuis longtemps.. mais tres bon article quand meme.

  2. oui, on peut remercier cet article, meme sans votre “quand meme”…