Sport 2.0 – le sport mise sur les médias sociaux

sport et médias sociaux 

2012 est une petite révolution dans le monde du sport. Impossible à présent de dissocier sport et medias sociaux. L’ensemble des acteurs du sport se sont déjà tournés vers cette communication sociale. Néanmoins occuper le terrain ne suffit pas et peu réussissent à exploiter les véritables bénéfices de cette consommation 2.0.

 

2012, le sport devient 2.0

L’année 2012 marque un tournant majeur dans le monde du sport. C’est l’ère des médias sociaux et de leur impact grandissant sur le monde des supporters, des sportifs et des clubs.

Usain Bolt: l'athlète le plus twitté des JO 2012

Une épreuve du 200 mètres remportée par Usain Bolt devient pour un temps l’événement le plus twitté avec 80000 tps.

Le club de Football du Real Madrid comptabilise désormais plus de 32 millions de fans.

En France, Yannick Agnel, fort de ses deux médailles d’or à Londres, passe de 6000 à 35000 abonnés Facebook.

En France, la consommation de sport sur internet dépasse pour la première fois la consommation papier. La télévision reste le media préféré des fans de sport. Ils sont tout de même 16% à utiliser également les réseaux sociaux pour suivre l’actualité sportive. Dans la tranche 18-24, près de 30% utilisent ces supports.

La France compte 68% de fans (une personne adulte déclarant suivre au moins un sport), soit un marché de 32 millions d’individus. Le fan de sport consacre 4 heures par semaine a suivre le sport (en comparaison, un américain y consacre plus de 8 heures). 

Sans surprise, la télévision demeure le premier média (94%), ce qui représente 2 heures de visionnage hebdomadaire. Internet devient le deuxième media utilisé (49%) pour consommer du contenu sportif et devance ainsi pour la première fois la presse écrite (48%). Viennent ensuite, la radio (42%), et le mobile (18%). Les médias sociaux décrochent la dernière place, avec 16%.

Médias utilisés par les amateurs de sport pour suivre le sport en France en 2012

Voir l’étude complète : Le temps libre des Français dédié au sport

Le sport : un terrain privilégié des médias sociaux

Les fans de sports sont engagés et souhaitent partager. Ils sont déjà connectés et donc facilement accessibles. Enfin, ils sont viraux et recherchent constamment l’engagement de leurs proches.

Le fan internaute recherche des vidéos, des commentaires et des analyses exclusives. Cela justifie que les sites les plus consultés restent ceux des journaux sportifs, des diffuseurs et des sites officiels.

Si l’on constate bien que tous les grands acteurs du sport ont investi les réseaux sociaux, peu encore réussissent à créer une réelle interactivité avec les supporters. Occuper le terrain reste insuffisant et beaucoup peinent à susciter l’engagement.

 

Améliorer l’affluence des stades en pariant sur les réseaux sociaux

Sans engagement il est difficile de pouvoir escompter quelconque profit de cette communication sociale. Une communication sociale réussie repose sur la création d’une expérience unique pour le fan, sans oublier de lui proposer un bénéfice.

Prenons en exemple le social ticketing qui consiste à utiliser les médias sociaux pour développer l’achat de billets.

Il est encore difficile d’établir un lien précis entre le nombre conversation sur les réseaux sociaux citant un club et le taux de remplissage des tribunes. Pourtant il semblerait que plus l’on parle d’un club plus l’affluence au stade est forte!

Prenons l’exemple de l’équipe de baseball des Indians de Cleveland. Le club a mis à disposition une tribune spécifique pour récompenser ses meilleurs bloggeurs. Le club propose également la vente de billets à prix réduit sur twitter à ses meilleurs followers. Résultat: une hausse de 10% de la fréquentation totale du stade.

Avec 5 millions de fans Facebook, auquel on additionne un million de twits, les clubs professionnels de Ligue 1 vont-ils utiliser cette forte popularité pour augmenter l’affluence dans les stades ? La réponse en 2013 ! 

Audrey Pedel (MBA MCI Promo 2013)

@AudreyPedel

1 Comment

  1. A quand un live tweet dans le stade ? Pour le moment les RS sont utilisés entre les évènements mais presque pas pendant ! J’attend avec impatience les premières initiatives des clubs qui intégreront les réseaux sociaux sur mobile comme support supplémentaire à l’expérience client “supporteur” !
    Merci pour l’article Audrey ;)