Conférence Web2be à l’Echangeur

Ce jeudi 9 février, Le Club des Créateurs de Business d’Activis proposait une conférence à l’Echangeur avec quelques invités de renom : LinkedIn, Microsoft, Google… Cet article reprend les conseils SEO gracieusement donnés par Activis à cette occasion, articulé autour de quatre mots clés : liens, données, social, vitesse.

VITESSE
La vitesse de chargement d’un site Internet est-elle un critère de positionnement dans les résultats du moteur de recherche de Google ?
Google mesure la vitesse de chargement des sites à la fois via le retour d’un panel d’internautes et l’utilisation de la Google Bar.
Les études d’Activis ont montré que certains sites bien positionnés n’étaient pas forcément ceux qui avaient le temps de chargement le plus court mais que l’impact se faisait sentir, quoi qu’il en soit, au niveau de l’utilisation client.
En effet, plus le temps de chargement est long, plus l’internaute est susceptible de quitter la page, de ne pas aller jusqu’à la conversion ou d’écourter sa visite et de faire un retour négatif de son expérience sur les réseaux sociaux. Il est donc nécessaire d’optimiser son temps de chargement. Voici pour cela quelques conseils simples :
Veillez à la qualité des serveurs utilisés, nettoyez votre code et optimisez votre site en :
- limitant la taille des fichiers,
- optimisant les images,
- optimisant la gestion du cache,
- limitant le nombre de requêtes http,
- optimisant le chargement des données en parallèle.
On peut mesurer la vitesse de son site grâce à Google Analytics. Activis recommande également l’outil de mesure GTmetrix.

LIENS
Netlinking : si le linking externe est bien évidemment essentiel, il ne faut pas pour autant mésestimer l’impact essentiel d’un bon maillage interne.
Footer : Google dévalorise de plus en plus les liens dans le footer (avec le html 5, la catégorisation de la page se fait en fonction des zones “chaudes”) pour valoriser ceux issus des zones chaudes de la page. Sans forcément arrêter de faire des liens dans le footer, il est urgent de privilégier d’autres emplacements (liens intégrés au sein des pages par exemple).
Annuaires : l’inscription systématique dans les annuaires perd de son intérêt (en dehors des annuaires thématiques qu’il faut conserver).
Ancres de texte : les stratégies avec ancres de texte répétées fonctionnent de plus en plus mal, il est désormais important de varier celles-ci.
Et si l’outil de check des liens de Yahoo  Site Explorer n’est plus, on retrouve ses fonctionnalités dans l’outil pour webmaster de Bing (Bing Webmaster Tools). On peut également utiliser Blekko.

RICH SNIPPETS (ou extraits enrichis)
Ces micro datas permettent de contextualiser des informations liées au site (images, avis, produits…) et de les faire remonter dans les résultats des moteurs de recherche.
Le site http://www.schema.org/ (en anglais) donne plus d’informations sur les micro datas, leur utilisation et liste les qualités/catégories qui peuvent être représentées.
Pour cela, il suffit d’insérer le code correspondant dans le site et de le soumettre à Google via un formulaire spécifique (dans Outils pour Webmaster). Pour Bing, la soumission n’est pas nécessaire, les rich snippets sont gérées de façon automatique.
Activis a pu mesurer +30% environ de clics en moyenne dans les résultats de moteur de recherche grâce à l’utilisation de ces micro datas.

SOCIAL
Pinterest (http://pinterest.com/), nouveau réseau social sur le principe d’un tableau de liège virtuel sur lequel on épingle ses photos, coupures de presse préférées et que l’on partage) connaît un succès foudroyant. Il mérite que l’on se penche dessus, en particulier pour son option de partage avec Facebook.
Facebook a modifié ses statistiques. Les mesures sont désormais plus précises en ce qui concerne le ROI social et en particulier les retours suite à l’implémentation du bouton “j’aime” dans votre site.
Google+ : les données des pages de Google+ remontent de manière visible dans le moteur de recherche de Google grâce :
- au maillage interne,
- l’optimisation de la page Google+ elle-même,
- l’incitation à créer des liens depuis les sites,
- un contenu plus important dans le profil Google+ que dans les pages de profil des autres réseaux sociaux,
- l’utilisation de rich snippets,
Bing se lance également dans le social et intègre les informations issues de Facebook : quand vous tapez un mot clé, le moteur de recherche met en avant les personnes qui ont manifesté un même intérêt pour ce mot clé.

ET AUSSI…
La notion d’auteur devient un enjeu (surtout sur Google). Des méta données permettent de relier via une balise une information à son auteur puis l’auteur à sa page Google+ et peuvent ainsi faire apparaître, quand on tape un nom de société, les pages Google+ des personnes y travaillant…
“Not provided” : de plus en plus, les mots clés utilisés par des internautes connectés via Google (Gmail, Google+, Android…) ne sont pas visibles dans Google Analytics. Ils apparaissent comme “not provided” et peuvent représenter jusqu’à 25% des mots clés utilisés. .. ce qui commence à poser un sérieux problème de traçabilité. Une solution bientôt en vue ?

Vous pouvez retrouver la présentation sur le site d’Activis.

C. Robbe

Comments are now closed for this article.