Consultation : les entreprises développeront-elles le crowdfunding ?

Mobiliser la communauté des internautes pour soutenir financièrement une projet est une idée séduisante. Les associations et les activités artistiques y ont déjà recours. Toutefois est ce que le crowdfunding se limitera à quelques secteurs ou trouvera-t-il également des applications auprès d’entreprises marchandes ?

Si vous ne connaissez pas encore le crowdfunding, ca consiste à collecter de nombreux montants pour atteindre un budget nécessaire à la réalisation d’un projet. Ce mode de financement ne fait pas uniquement appel aux internautes toutefois la toile a facilité son essor. Pour en savoir plus sur son histoire, vous aurez un rapide résumé sur Wikipedia.



Pour illustration, je vous propose de voir quelques sites français ayant recours au crowdfunding en allant des plus attendus à de plus originaux.


Tout d’abord, le site le plus connu fonctionnant uniquement avec du crowdfunding, c’est My Major Company (MMC). Sur cette plateforme, les artistes mettent en ligne des morceaux de musique. Les internautes les écoutent gratuitement et ont la possibilité d’investir pour financer la production de l’album. Si les montants récoltés suffisent alors l’album démarre en production. La communauté des co-producteurs est informé de l’avancement du projet, voire sollicitée pour des choix. Ils suivent la diffusion commerciale et touchent un pourcentage des ventes d’album. MMC ne se limite pas à la musique. Ils ont étendu leur modèle à l’édition de livre avec My Major Company Books.


Autre application du crowdfunding dans le domaine artistique, le Louvre organise sa première levée de fond sur internet pour l’acquisition d’une oeuvre et ainsi la rendre accessible au public. Sur son mini site dédié, Les Trois Grâces (merci à Amelie de Ronseray pour nous avoir fait suivre ce lien), l’oeuvre est présentée ainsi que l’objectif ambitieux d’une collecte d’1 million d’euros . Les versements sont assortis d’un avantage fiscal.


On quitte le domaine artistique et on ouvre le champ de tous les possibles avec la plateforme Ulule. Lancée cet été, elle donne une visibilité à tout projet en recherche de financement. Les idées ne manquent pas (financement d’une recherche, d’une collection de jouets, traversée de
l’Atlantique à la rame…). Si le montant est atteint alors les investisseurs reçoivent des avantages. Découvrez Ulule en 50 secondes :






Et enfin, un dernier exemple d’utilisation du crowdfunding, il s’agit de L’Edito, un fabricant de meuble sur mesure. Des maquettes de meubles réalisés par des designers sont présentées sur le site. L’internaute fait sa sélection et verse le montant de son choix pour participer à l’édition du mobilier. En devenant co-éditeur, l’internaute aura une remise sur le projet édité et des royalties sur les ventes.

Le crowdfunding permet à chacun d’être partie prenante dans divers projets avec un apport très raisonnable. Pour les porteurs de projet, ils ont accès à un financement qu’ils ne pourraient avoir autrement. C’est également un moyen tester les idées auprès du public et de commencer la création d’une communauté en amont de la réalisation. En contrepartie, l’auteur expose son projet très tôt avec le risque de se faire copier.



Face au développement de la gratuité, l’industrie musicale et plus généralement toutes celles dont l’économie reposent sur un contenu ont mis en place de nouveaux modes de financement, le crowdfunding est un des piliers.
Dans son dernier livre de Chris Anderson pronostique “A l’avenir, chaque entreprise va devoir fabriquer des produits gratuits”. Dans ces conditions, le crowdfunding n’est-il pas appelé à se généraliser aux entreprises. Qu’en pensez vous ?



Estelle Neveu – MCI Part Time 2010/2011

3 Comments

  1. mcipromotion2011

    Bon article!

  2. Estelle

    (suite de l’article) perspectives encourageantes, le Louvre a collecté 1 millions d’euros :
    http://www.boursorama.com/pratique/actu/detail_actu_flash.phtml?num=b772587603cde740a5d550f8aeb582df

  3. Estelle

    Et encore un autre lien, le crowdfunding appliqué aux startups http://www.wiseed.fr/wicket/web/accueil merci diigo