De l’art de créer des synergies ON et OFF

La cabine virtuelle de FullSix Retail

Posez, photographiez, partagez !

 

 

 

 

3 heures à arpenter les allées du salon MPV suffisent à se rendre compte que le commerce IRL sera aussi digital, et vice versa.
D’un « simple » déport des statistiques issues du web vers les boutiques jusqu’à la gestion globale des clients quelque soit le canal, ou plutôt la combinaison de canaux qu’ils utilisent, c’est déjà demain !

 

 

 

Tout mesurer, compter

  T-cuento compte les clients qui entrent dans une boutique, en ressortent, qui passent en caisse et en déduit le temps moyen passé, le taux de conversion bien sur, mais aussi l’appétence provoquée par la vitrine. Des KPI essentiels pour une vraie boutique autant que pour un site e-commerce.
Ce type de données permet également d’ajuster les équipes de ventes nécessaires à chaque instant de la journée. La fin de l’attente aux caisses ?

Augmenter la valeur des mètres carrés

Oyez-contact digital a développé un outil « web in-store », aujourd’hui déployé dans les magasins But.
Ce système permet à l’enseigne de vendre des produits non présentés dans l’espace de vente, un véritable atout au prix actuel du mètre carré. Tout comme dans la vraie vie, une comparaison de plusieurs produits d’une même catégorie est possible, et de la même manière, le client est accompagné jusqu’à l’achat par un vendeur muni d’une tablette.
Ce nouveau canal « mixte » compte pour 13% des ventes réalisées en boutiques par l’enseigne. Une véritable success-story ! Cet outil à de plus indéniablement contribué à rajeunir et moderniser l’image des magasins But.

Un site E-commerce, une boutique comme les autres !

RBS Change, de leur côté, mise sur la synergie entre les canaux de distribution. Un CMS global de gestion des commandes, permet à un client d’acheter sur le web trois paires de chaussures, qui viendront de trois points de vente différents dans un quatrième, où il retirera ses produits et pourra payer s’il n’a pas souhaité le faire en ligne. Un véritable investissement logistique et temps, mais qui permet de ne rater aucune commande. Tous les produits dans toutes les tailles étant ainsi disponibles partout jusqu’à épuisement réel du stock.
Le support de leur présentation lors du salon.

Mes amis dans ma cabine d’essayage !

FullSix Retail présentait ses réalisations pour Diesel, les Galleries Lafayettes ou encore Orange et Pull & Bear. Des concepts qui vont du point de vente ou d’un événement vers les réseaux sociaux.
Et notamment  leur cabine d’essayage connectée : on se place face à la caméra, on déclenche la prise de vue, on se connecte à son compte Facebook et le tour est joué, c’est partagé ! Plus qu’à attendre l’avis de ses amis et passer en caisse.
Depuis cette cabine d’essayage, ou grâce à un QR code sur les produits ou encore d’un bracelet contactless et une borne connectée, tout est bon pour partager avec ses amis et ainsi faire savoir ce que l’on essaye, ce à quoi l’on participe, où et quand !

On et Off, le mariage parfait ?

L’annonce récente d’Influencia viendrait confirmer et renforcer cette idée selon laquelle le on et le off sont complémentaires et ont de véritables intérêts communs !
Et tout ceci sans compter la place évidente du mobile dans la synergie … le M-Commerce crée une passerelle totalement inédite entre le web et la distribution physique.

Nelly Hoppenot
MCI Full-time 2012
@NellyHoppenot

7 Comments

  1. Aveline Pierre

    De nouvelles stratégies prometteuses et fortement intéressantes !
    A quand la cabine d’essayage directement à domicile ?

  2. Fabienne

    Je ne sais pas si c’est un “mariage parfait” mais en tout cas ça ressemble à un mariage de raison. Et le mobile et toutes ses fonctionnalités, pourrait bien être la corbeille de la mariée convoité par le commerce IRL.

  3. mcipromotion2011

    Je trouve ca toujours très interessant les synergies on et off. Ca permet de créer de nouvelles stratégies marketing et humainement de mélanger des équipes qui n’ont pas le même savoir-faire mais qui ensemble peuvent pousser loin la marque et donc …les ventes ! merci nelly pour cet article car on ne parle pas assez souvent de cette synergie !

  4. Fabien Fournillon

    Bon Billet Nelly :-)
    On et Off sont faits pour vivre ensemble. On a souvent tord d’opposer les deux alors que les synergies sont nombreuses et bien justifiées. Combiner On et Off oblige à d’avantage d’exigence, ne serait-ce que pour une question de contenu et d’expérience que la marque va offrir. On appelle cela de l’innovation. Si je me réfère à pas plus tard que lundi, l’UDA remettaient ses « Phénix » pour des campagnes 2011 les plus innovantes. Toutes ces campagnes avaient un point commun : Un mix de On et de Off.
    Je vous invite à jeter un coup d’œil sur le site et voir le palmarès :
    http://www.uda.fr/sinformer-actualites/manifestations/les-phenix-2012/palmares-2012/

  5. Bon billet. Je noterais cependant que la réalisation d’OYEZ pour But n’est absolument pas du “web-in-store”, ce qui est bien dommage d’ailleurs à l’heure du rapprochement du on et du off. En effet, leur dispositif n’est pas du tout connecté au web selon leurs propres explications. Voir : http://www.cio-online.com/actualites/lire-but-montre-tout-meme-ce-qu-il-n-a-pas-en-magasin-4246.html
    Rien à voir avec le mariage du on et du off donc, si ce n’est que But fait entrer le digital interactif dans ses magasins, et que c’est déjà un plus pour améliorer l’expérience client. Cependant, attention à ne pas tomber dans le piège de cette confusion savamment entretenue pour surfer sur le phénomène de convergence entre le online et le offline alors que chez But tout est encore bien cloisonné. Par exemple, chaque magasin propose ses propres prix… (pas très compatible avec la culture web)