E-marketing awards : le coup de coeur!

Le salon du e-marketing vient de fermer ses portes, et il a été une fois de plus le terrain propice aux bonnes idées en terme de communication et de marketing. Comment se faire connaitre “naturellement” en utilisant un vecteur en adéquation avec notre image?

Premier élément de réponse : notre promotion YMCI, ainsi baptisée par ses membres 2011-2012, en quête assidue d’un stage dans une unité marketing digitale, a arboré fièrement un T-Shirt orné d’un QR code en lien avec notre book de CV. L’opération fut réussie puisque très vite repérés, nous avons été approchés par les entreprises présentes sur le salon.

Second élément de réponse, qui me laisse encore pensive face à son ingéniosité : le prix coup de coeur remis dans le cadre des e-marketing Awrads. La solution ADYOULIKE, ou : “Comment rendre la douloureuse expérience du Captcha utile au marketing!” Si si! Vous savez lorsque vous avez échoué 3 fois à la saisie de votre mot de passe et qu’on vous demande de retranscrire une espèce d’onomatopée dénuée de sens dans un champ, pour vérifier que vous êtes bien en pleine possession de vos moyens! Et bien un grand malin a trouvé l’idée de rendre cette opération “marketing useful”, en remplaçant les hiéroglyphes par du texte ou du contenu publicitaire. L’équation aboutit à une double utilité : l’utilisateur reste dans sa dimension et l’annonceur active sa cible.

AdYouLike est une régie inspirée d’un modèle américain. Elle a été mise en service en France le 7 juin 2011. A l’origine de cette importation : Xavier Niel (Kima Ventures), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privee.com) et Eric Cohen (Keyrus). La solution est basée sur le “coût par résolution” ou “rémunération par reproduction du message à l’identique”.

Les belles idées n’ont pas de frontières! Un grand coup de chapeau à l’outre atlantique!

Mylène Schwinte
@swantoka

3 Comments

  1. Ben

    Super Mylène, quelle réactivité !

  2. Stéphanie Fernier

    C’est une super idée qu’ils ont eue ! Je me demandais aussi comment cette entreprise se rémunérait entre la marque à qui ils vendent une exposition temporaire, et les sites qui ont besoin de captcha ? Et comment évaluent ils également l’exposition de la marque de leur client ? Merci Mylene !

  3. Carole Costalonga

    C’est également mon coup de coeur! J’ai trouvé l’idée très ingénieuse et plutôt divertissante pour l’internaute.