Futur en Seine, fête populaire de la vie et de la création numérique

Depuis vendredi 17 et jusqu’au 26 juin, se déroule la 2ème édition du festival de création numérique Futur en Seine. Ce festival est l’occasion pour les acteurs de technologies innovantes d’aller à la rencontre du grand public et de faire découvrir, sur plus de 100 lieux de la région parisienne, les nouvelles créations et les projets numériques de demain.

Dans ce cadre, l’école de l’image des GOBELINS a ouvert ses portes au public le samedi 18 juin pour présenter différents projets (jeux vidéos ou autres applications numériques) menés par les élèves de l’école.

J’ai profité de ce samedi pluvieux pour y faire un tour.

Parmi la quinzaine de projets présentés, trois applications éducatives ou ludo-éducatives ont retenu mon attention :

  • Tout d’abord Iko, une application au cœur de l’éducation numérique, qui accompagne le collégien au quotidien.  A l’aide d’un stylo numérique et d’une application multimédia, socialisation, apprentissage et organisation sont les maîtres mots de ce dispositif.

Un démo du projet Iko:

  • Ensuite Teeniz, un serious game permettant aux enfants de pratiquer et d’améliorer leur anglais à l’oral. Grâce aux technologies de reconnaissance vocale, le « point-and-click » est remplacé par le « point-and-say ». L’enfant doit donc comprendre et parler anglais pour progresser dans le jeu. De plus, les jeux multi-joueurs et les fonctionnalités sociales permettront aux enfants européens d’échanger entre eux, en anglais.

Une présentation de Teeniz:

  • Enfin, ma préférée, l’application Hiboo. Sur tablette tactile et destinés aux adolescents, il s’agit d’une collection de romans numérisés, enrichis d’expériences interactives, d’énigmes, d’outils de lecture et d’une dimension sociale. De quoi donner envie de relire ses classiques.

Un démo de Hiboo:

Futur en Seine continue encore jusqu’au 26 juin, consultez le programme !

Pauline LATIL – MCI Part Time 2011

1 Comment

  1. Yves P.

    Merci Pauline pour cette invitation à aller faire un tour du côté des Gobelins.
    Pour en reparler également, tant l’idée de créer des applis éducatives “titille” tout le (petit) monde de l’éducation, sans que cela débouche sur grand chose.