Et le Marketing Mobile dans tout ça ?

Suite du post «Le M-commerce en 2010»
Mardi 21 Septembre 2010 au Salon E-commerce à la Porte de Versailles.
Conférence : M-Commerce, partez à la conquête de vos internautes (2/4)



Quelques chiffres :
– 9% des mobinautes ne sont pas des internautes ! (e-transformation de l’internet… ;)
– 30% des accès internet se font via mobile,
– Audience de Twitter x4 grâce au mobile,
– Audience de Facebook x2 grâce au mobile,
– 44 millions d’Iphones seront vendus d’ici la fin de l’année dans le monde.
Le téléchargement d’applications est supérieur aux téléchargements sur iTunes.

Posons le sujet :
– Pendant les années 70, nous étions dans l’ère du mas media, et le client était passif.
– L’an 2000 est l’ère du web, le client est réactif.
– 2010 : l’ère du mobile ; le client est actif.
Notons aussi que si 30% du marché est tenu par les smartphones, 70% est tenu par les téléphones «classiques». Cependant, 52% des Français possèdent un mobile permettant d’accéder à internet (et donc une population «marketable»).
Le temps 1 du téléphone était : le jeu, la vidéo et la photo.
Le temps 2 est : l’identification, la promotion, la fidélisation et le paiement.

La géolocalisation :
Contrairement à la réalité augmentée, la géolocalisation est semble-t-il bien plus qu’une mode mais bel est bien une tendance. Elle se marie parfaitement au temps réel et apporte un vrai service au consommateur.
Notons que pour être géolocalisé, il faut donner son accord, être identifié. Ainsi de plus en plus d’applications vont proposer de vous géolocaliser par défaut.
Des acteurs du M-marketing commencent déjà à faire des bouquets de services, soit l’équivalent des portails sur internet.

Pour toucher le chaland mobile plusieurs options :
La publicité :
– splash,
– bannière,
– interstitiel,
– lien texte,
L’interactivité :
– avec l’application : je prends en photo un meuble et le transforme (couleur) avec mon app,
– avec le packaging : codes 2D,
– avec l’indoor (point de vente) : contactless technologies (NFC).

Le M-marketing sera donc le meilleur moyen de dialoguer avec le client en temps réel, en fonction des ses centres d’intérêts, du lieu où il se trouve et des conditions du lieu où il se trouve (chaud, froid, stressant, agréable,..). Le client sera donc analysé en long, en large et en travers ; nous sommes donc dans ce que j’appelle du marketing en 3 dimensions.

TwimBox, le 20 Octobre 2010

Comments are now closed for this article.