GOOGLE +1 : chut je like !

Aujourd’hui, la mode est au social : social medias, social shopping, social SEO, etc. A la vue de la success story FACEBOOK, un média à lui tout seul devenu à la fois transgénérationnel  et universel, le monde du Web s’agite pour bénéficier de sa part du gâteau. Dans le sillage des particuliers, les personnes morales (ou pas ;) ont très vite rejoint la galaxie de Zuck. Et, désormais, le géant planétaire du search intègre les « retombées » de FACEBOOK et de son cousin éloigné TWITTER. Mais, GOOGLE n’étant jamais un suiveur (enfin sur le papier), la firme de Mountain View a décidé de créer son liking personnel.

Loin de GOOGLE l’idée de fédérer des communautés, ce n’est pas son cœur de métier. Son core business c’est le search. Et, dans le search, le social c’est la recommandation… ou pas. Recommandation de sites et de leur contenu. En l’an de grâce 2011, naquit le bouton GOOGLE +1, outil permettant de liker les sites web. Mobilisation générale des SEO Masters.

+1 cran dans le référencement ?

GOOGLE +1, êtes-vous sûrs de liker ?
Comme à Rome, il y a déjà nombre de siècles, l’internaute peut d’un simple pouce (enfin plutôt l’index quand il s’agit de cliquer), bousculer le référencement naturel des sites qu’il consulte. Vous avez un site et vous n’avez pas encore implémenté le bouton +1 ? Il va falloir s’y mettre. Pour ce faire : GOOGLE Webmasters Tools.

L’internaute n’hésitera pas à vous mettre en avant s’il le désire. Tout comme il oubliera bizarrement de cliquer sur +1 s’il n’est pas convaincu de ce que vous lui présentez/proposez/vendez.

Mais, au fond, ce fameux bouton magique va-t-il réellement bouleverser le paysage ? L’internaute va-t-il se prendre au jeu ? La finalité est-elle cruciale ? Je penche pour l’affirmative. Ce petit bouton bleu pourrait signer le premier succès de GOOGLE dans le social. Exit les expériences Wave et Buzz. Aujourd’hui, les internautes sont plus que jamais mobilisés entre eux mais aussi par les marques : on consulte, on essaie, on juge, on commente voire on recommande/prescrit. L’internaute est un vrai prescripteur. Le social c’est le petit qui revendique son pouvoir de prescription ou d’opposition face au grand.

Des résultats taillés sur mesure ?

Mais le plus important, quand on cherche quelque chose, c’est l’efficience des résultats par rapport à la requête. Avec son petit bouton bleu, GOOGLE pourra bien mieux cerner nos goûts et donc nos exigences par nos consultations et désormais nos approbations. La conséquence sera une arborescence sur mesure dans les résultats donc une plus grande satisfaction de l’internaute. GOOGLE, comme toute entreprise qui se respecte, vise un niveau de service optimal pour une pleine satisfaction et donc une fidélisation accrue. Et, n’oublions pas que votre réseau pourra voir vos recommandations, de fait GOOGLE pourra provoquer un mouvement d’adhésion voire d’imitation et/ou d’émulation. Nous aimons tous donner et partager notre avis. Le géant du search l’a bien compris et surtout observé chez les social players. Bref, GOOGLE mobilise ses utilisateurs et leur capacité de jugement. L’utilisateur est plus que jamais mis au centre de l’écosystème.

Ce qui sera aussi taillé sur mesure c’est le profilage des internautes puisque le geste +1 a une contrepartie : avoir un compte gmail. Qui dit compte gmail dit import de vos contacts et tout ce qui est lié. La firme de Mountain View renforcera donc la segmentation de ses utilisateurs et donc de ses outils et de son merchandising offensif. Mais, quoi de neuf sous le soleil ? Tout acteur économique se doit d’effectuer un minimum de marketing autour de ses produits/services. La seule différence c’est que le goliath du search est aussi un marketing expert.

Alors, êtes-vous prêts pour le +1ing comme l’on dit déjà outre-Atlantique ?

Le bouton +1 en vidéo par GOOGLE itself

Sébastien Jehlen – MCI Part Time 2010/2011

4 Comments

  1. mcipromotion2011

    Hello !

    Très belle infographie de Google+ à date : http://bit.ly/r4ygP3
    20M users en 3 semaines, du jamais vu !
    500 000 users en France.

    Vincent Tessier