Interview d’Olivier Cambournac – Responsable marketing Internet mobile chez Mondadori France Digital

Bonjour Olivier, merci de m’accorder cette interview.

Peux-tu nous expliquer ton parcours avant ton poste actuel ?

Bonjour, Après mon BAC, j’ai intégré une école de communication : l’EFAP, j’ai ensuite fait un MASTER en nouvelles technologies et enfin un Mastère Spécialisé (ESCP-EAP) en Marketing et Communication. J’ai réalisé mon stage de fin d’étude chez Bouygues Telecom dans le département i-mode en tant qu’assistant chef de contenu (jeux) pendant 6 mois. La responsable de contenu logos/images/vidéos étant parti en congé maternité, j’ai repris son poste pendant 6 supplémentaires mois en CDD. Et enfin, en mai 2006, Mondadori France Digital m’a contacté pour un poste de Mobile marketing manager.

Pourrais-tu nous expliquer en quoi consiste ton métier ?

Je suis Responsable marketing Internet mobile chez Mondadori France Digital, je manage actuellement trois personnes (deux chef de produit et un stagiaire). Notre rôle est de créer, concevoir des sites mobiles mais aussi élaborer leur stratégie, leur positionnement ainsi que la partie promotion.

Je supervise les projets, je propose les budgets. Je m’occupe des rendez-vous avec les opérateurs. Il faut vraiment voir la relation avec les opérateurs comme un partenariat, on y retrouve réellement la notion de gagnant/gagnant. La partie développement des sites est confiée à des partenaires techniques. Il n’est pas simple de pouvoir développer en interne des sites à la fois pour Gallery et pour les trois opérateurs téléphoniques français qui ont leur propre langage de développement. Ils possèdent des « chartes graphiques » et des logiques différentes.

Mondadori France Digital est une filiale de Mondadori France, le N°2 de la presse en France qui possède des marques comme FHM, Télé Poche, Closer, ADDX, MAX, Télé Star, Auto Journal…

Combien y a-t-il de salariés chez Mondadori France Digital ?

Nous devons être 35 employés au sein de Mondadori France Digital.

Pourquoi t’es-tu orienté vers le monde du mobile marketing ?

Complètement par hasard ! Cela dit, j’ai toujours été fan des nouvelles technologies, j’ai eu Internet très tôt, l’époque où de simples pages mettaient du temps à se charger…Mais c’est un univers qui est très récent et passionnant.

Tu crois donc vraiment en l’avenir du m-marketing ?

C’est un métier qui a à peine 5 ans, il y a encore tout à faire ! Cela va exploser dans les prochaines années. C’est encore différent d’Internet, qui en comparaison est beaucoup plus mature. De nouveaux business models arrivent sur le mobile, notamment avec l’apparition de sites gratuits, financés par de la publicité. De plus, le mobile détient un atout majeur même par rapport à l’Internet: on peut encore mieux cibler les gens. On peut donc leur proposer des services qui sont au plus près de leurs attentes. Le modèle dit Premium sur le mobile devient trop banal, en plus, le client ne comprend pas qu’on lui facture un service sur son mobile alors qu’il est gratuit sur le net !

On peut d’ailleurs le voir sur i-mode, où pas mal de sites passent en gratuit, sponsorisés par de la publicité. Notamment de grandes marques comme Mappy ou Pages Jaunes.

C’est vrai que le modèle au CPM sur le mobile est de plus en plus présent mais je pense que les sites pratiques comme Mappy ou Pages Jaunes ne sont pas les meilleurs exemples. Ces services ne sont pas vraiment consultés quotidiennement par chaque abonné. Alors que les services de presse, de news, le sont beaucoup plus. Ils sont donc plus pertinents pour valoriser un modèle au CPM. L’audience est bien évidemment primordiale et plus particulièrement le nombre de pages vues par utilisateur.

Il est aussi nécessaire que la pub au CPM ou encore les liens sponsorisés soient bien placés en haut des sites mobiles. Sinon ils sont, soit pas chargés, soit le client ne va pas jusqu’en bas pour éventuellement cliquer sur les liens.

Vois-tu d’autres outils du m-marketing à aborder ?

Les bases de données opt-in ! C’est très important mais il y a trois contraintes : 1- La masse critique, il faut une base de données suffisamment importante pour pouvoir l’utiliser et obtenir des résultats satisfaisant. 2- La divergence des forfaits pub, l’i-mode fonctionne avec le mail, Gallery avec le SMS, éventuellement du MMS…L’annonceur ne veut pas s’embêter avec tout ça, lui il veut savoir combien ça lui coûte, combien de personne cela va-t-il attirer etc… 3- C’est super intrusif, les gens garde toujours leur mobile sur eux, c’est très personnel et ils ne veulent pas forcément être dérangés et bombardés de messages.

Quels conseils pourrais-tu donner aux jeunes diplômés qui se lancent dans la vie professionnelle ?

Vous devez vous poser la question de savoir si votre job répond à vos attentes professionnelles mais aussi si vous êtes heureux là où vous êtes, si l’environnement dans lequel vous travaillez vous convient. Si ce n’est pas le cas cela peut affecter vos performances.

Cela dépend vraiment des entreprises dans lesquelles vous évoluez. J’ai travaillé chez Bouygues Telecom qui est un grand Groupe et chez Mondadori Digital France avec une ambiance plutôt start-up, au final je me suis éclaté dans les deux.

Je pense qu’il ne faut pas regarder son travail au quotidien mais plutôt pourquoi tu t’investis autant dans ton travail. C’est un métier incroyable mais très intéressant, une vérité peut changer dans 6 mois, on n’a pas le temps de se reposer.

Quel sont tes sites Internet ou mobiles préférés ?

Pour moi le site Internet indispensable c’est Netvibes !

Et la récente version mobile, qu’en penses-tu ?

Je suis un peu plus mitigé sur la version mobile, si tu veux lire un article en entier tu devras passer par l’étape du WAP to web resizé et on sait que pour l’instant le rendu n’est pas top.

Un autre site, en fait c’est un blog : my-mobiblog.com, c’est très bien fait, il y a un vrai esprit critique, peu de publications mais très qualitatif.

Le site mobile Closer, ce n’est pas parce que ca vient de chez nous que je dis ça, il est vraiment bien fait. Il y a la mise en place d’un système d’alerte, dès qu’une info sort sur votre people préféré, vous êtes alertés par email si vous êtes chez i-mode ou par SMS sur Gallery. Le site LCI sur i-mode est aussi un des meilleurs exemples, dès qu’une info importante voit le jour, les abonnés en sont avertis par email directement sur leur mobile.

Le site mobile de L’Equipe est également bien fait, une bonne transposition de ce qui se fait sur le web.

A part ça, les sites mobiles manquent encore un peu de vraie valeur ajoutée mobile.

Quelle est pour toi la killer application sur le mobile ?

L’appli TV sur SFR ! Tu peux consulter les programmes TV et regarder la TV via une appli Java communicante. Elle est vraiment super, en termes d’ergonomie, très simple à utiliser, en plus avec la 3G c’est vraiment fluide.

Tu crois donc en l’avenir de TV sur le Mobile ?

C’est un vaste débat que la TV sur le mobile. Je pense que c’est encore trop tôt, cela reste assez cher, la taille des écrans est encore trop petite et la techno n’est pas encore fiable à 100%. Il y a vraiment que très peu de personnes qui utilise ce genre de service, à voir dans une dizaine d’année…

Merci à Olivier pour sa disponibilité et pour nous avoir fait partager son expérience et sa vision du mobile marketing. Merci aussi à Alice Henry (promo MCI 2006/2007) de nous avoir mis en relation.

Propos recueillis par Alain RODRIGUES

Comments are now closed for this article.