Interview de Benoîte Lavaux, MCI Part Time, Créatrice du site e-commerce “Facilavi” (lancement prévu en Juin 2010)

Benoîte Lavaux Logo site de Benoîte Lavaux

• Bonjour Benoîte, merci de m’accorder cette interview. Pour commencer peux-tu nous parler de ton parcours scolaire et professionnel ?

Mon parcours est assez atypique pour quelqu’un du MCI part-time. J’ai un diplôme d’ingénieur généraliste (Arts et Métiers). Puis, j’ai commencé mon parcours professionnel dans la Recherche et le Développement où je faisais du calcul de structure dans le domaine de l’aérospatiale pour une société d’ingénierie qui s’appelle RETEC. Mais j’ai vite compris que ce n’était pas ma voie. Ensuite, j’ai travaillé dans une usine d’électronique (Philips puis Mannesmann-VDO puis Siemens puis Continental) où on produisait des autos radios et des GPS. J’ai occupé différentes fonctions : Recherche et Développement, Chef de Projet en local puis à l’international. Pendant ces années, j’ai eu mes 2 enfants.


Après 9 ans d’expérience, je suis devenue Responsable au sein du Service Méthodes qui consistait à organiser le travail pour la production. C’était ma première expérience de management hiérarchique. Par la suite, j’ai eu l’opportunité d’être Responsable des Achats Stratégiques puis Directrice des achats en 2003. Je suis restée là-bas un peu plus de 20 ans.

• Qu’est-ce qui t’as amenée à t’inscrire au MBA MCI en Part-time ?

Suite à un plan social, je me suis portée volontaire. Mon objectif était de me consacrer à plein temps à mon projet de création d’entreprise. Cela faisait déjà 3 ans que j’y pensais car je souhaitais donner un nouveau sens à ma vie professionnelle. C’était donc le moment où jamais.

Je me suis donc inscrite au MBA MCI Part-Time car je souhaite créer mon site e-commerce et j’avais pris conscience que c’était un métier à part entière. C’était la formule idéale pour concilier ma reprise d’étude et mon projet.

• Peux-tu nous en dire plus sur ton projet e-commerce ?

Il s’agit d’un site de vente en ligne de produits à destination de nos aînés et des séniors :facilavi On y trouvera, car la partie vente du site est encore en cours de réalisation, des produits tels que : téléphones à grosses touches, des cartes à jouer, des produits liés au confort … Il y a déjà une partie informative et un blog en ligne, de façon à amorcer les choses. Facilavi a également une présence dans les réseaux sociaux, sur Facebook et sur Twitter.

• 
Comment gères-tu tes cours et ton travail ?

Je passe beaucoup de temps sur internet, je suis l’évolution de mon site, j’alimente le blog qui y est lié pour travailler le référencement naturel, je cherche des fournisseurs, je fais le cahier des charges, je visite les salons. Finalement, je passe assez peu de temps à revoir mes cours dans le sens où je m’en sers tout de suite pour mon projet : ça fait des travaux pratiques immédiats. J’ai d’ailleurs souvent l’occasion d’appliquer les cours comme ceux de référencement naturel, E-Marketing, le search, html, Photoshop, les startup…

• Quels sont tes projets à moyen ou long terme ?

A moyen et à court terme mon objectif est de lancer mon site. Je pense être en ligne au mois de Juin et démarrer à petite vitesse sur la période de juin/juillet/août afin d’être prête pour le mois de septembre et d’avoir un site bien finalisé.

• Et si tu devais résumer en quelques mots clés ton expérience en MBA MCI Part Time ?

C’est passionnant, pour moi c’est la découverte d’un autre monde. Il y a un très bon esprit de groupe dans notre promo. Je suis heureuse à chaque fois que je viens. Franchement, j’apprends énormément de choses et je m’amuse !

Merci Benoîte, je te souhaite pleins de bonnes choses pour ton projet !

Aurélie HORMAN MCI Full Time

3 Comments

  1. Merci Aurélie pour cet article !

  2. Bravo Benoite pour ton initiative, j’espère que ton projet sera un grand succès et j’ai hâte de voir la boutique en ligne.

    Bon courage

  3. No'

    Quel parcours! Je lui souhaite une bonne chance dans ses entreprises.. Son positionnement m’a tout l’air intéressant mais à mon avis un gros travail de pédagogie reste à faire