Interview de Damien Pigasse, Chief Revenue Officer, Dailymotion

Damien Pigasse CRO Dailymotion

L’arrivée de la 4G, l’évolution des usages des internautes, la TV connectée favorisent la croissance de la consommation de vidéos. Dailymotion fait partie selon Comscore, du top 10 des sites internet français leader dans le monde. Comme annoncé dans l’article des Echos du 14 décembre dernier, le portail vidéo vient de lancer une offre payante pour les enfants. Début 2013, Dailymotion devrait également proposer un service de vidéo à la demande. Stratégie de contenu, adexchange, développement international, le point avec Damien Pigasse, Chief Revenue Officer chez Dailymotion.

 

Bonjour Damien, pouvez-vous vous présenter en quelques mots, nous raconter vos premiers pas dans le web et votre arrivée chez Dailymotion ?

Je suis “Chief Revenue Officer” chez Dailymotion, en charge de la monétisation du site au niveau mondial. Ma mission principale est de faire en sorte que chaque vidéo regardée sur notre plateforme soit rentabilisée.

A la fin des années 90, après un court passage dans la vente d’espaces publicitaires en presse quotidienne, le web s’est imposé à moi. Plus créatif, moins normé, avec une approche assez anarchique et des équipes très jeunes, il avait tout pour me plaire ! J’ai donc démarré comme chef de publicité au sein d’une régie. Fin 2007, de retour en France après quelques mois de congés sabbatiques, j’ai suivi la tendance et commencé à regarder des vidéos sur Internet. La montée en puissance de ces sites de partage de vidéos, l’absence de règles ou de business plan établis m’ont amenés à répondre positivement à l’offre des dirigeants de l’époque et de rejoindre cette entreprise française. 

Pouvez-vous nous présenter Dailymotion en quelques mots ?

Dailymotion a été crée en 2005, avec un positionnement historique très simple, devenir le “Flickr” de la vidéo. Le web social, l’appétence des internautes pour la vidéo, les développements techniques rapides en ont fait un site de partage mondial. Dailymotion, c’est 110 millions de Unique Users dans le monde et 200 millions de Unique Viewers, pour plus d’un milliard de vidéos vues par mois.

Selon Comscore, Dailymotion est classé dans les 10 premiers groupes français de l’internet dans le monde, quelles sont vos ambitions face aux géants du web ?

Notre ambition est de continuer à faire croitre notre catalogue au niveau mondial et donc notre audience dans des pays ou des régions où nous sommes peu présents comme l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale.

La Home Page de Dailymotion a été refondue en août dernier avec un axe majeur sur la personnalisation. L’objectif étant d’améliorer l’expérience utilisateur pour encourager l’engagement des internautes et la consommation de contenus. Après 4 mois quel est votre retour d’expérience d’un point de vue utilisateurs, partenaires et annonceurs ?

Le lancement  de cette nouvelle Home Page s’est fait  progressivement (sur 10%, puis 25% de notre audience) au niveau des visiteurs uniques et des pays. Son lancement intégral s’est déroulé il y a moins d’un mois. Les retours sont très positifs puisque l’audience a progressé ainsi que le temps passé et le temps de sessions sur l’ensemble du site. Cette approche en scroll infini répond à des usages actuels, de zapping ou picking… afin de pouvoir rapidement passer d ‘une vidéo à une autre, d’un univers à un autre, avec des recommandations issues de sessions antérieures. Même si les formats publicitaires restent pour le moment les mêmes, les annonceurs touchent plus d’internautes plus longtemps et sont donc satisfaits. Quant aux partenaires, ils monétisent également mieux leurs contenus qui sont devenus plus visibles.

 La Home Page est-elle responsive et personnalisable selon le support de consommation (PC, tablette, smartphone, TV connectée) ?

Ce développement est prévu pour la fin du premier semestre 2013.

Avec l’arrivée de la 4G et les nouveaux usages de consommations des internautes sur les écrans (PC, tablette, smartphone, TV connectée) comment voyez-vous l’évolution de la consommation vidéo et quels sont les enjeux pour Dailymotion ?

La consommation sur  mobile et tablette  correspond déjà à 20% de notre audience et la télé connectée à un peu moins de 10%. Dans 2 ans, je pense que l’on approchera des 50% de vidéos vues hors PC. 

La vidéo est déjà le 3ème item le plus consommé sur mobile avec un taux d’équipement en smartphone qui va continuer de croître. il en est de même pour la télé connectée : en 2013, les foyers vont, je l’espère, plus exploiter le potentiel de leurs télé déjà connectables.

Dailymotion doit faire face à ces nouveaux usages en travaillant sans cesse ses interfaces en étroite collaboration avec les constructeurs de téléviseurs et les opérateurs télécom. Bien que cela nécessite de lourds investissements, nous sommes très optimistes sur la monétisation de ces nouveaux supports.

Dailymotion vient de lancer une offre payante à destination des enfants, Dailymotion Kids +, et s’apprête à se lancer sur la VOD en début d’année. Pouvez-vous nous apporter quelques précisions sur le sujet  ?

La VOD est un axe sur lequel nous travaillons depuis 2 ans. Nous faisons des tests de VOD (à la demande) avec des partenaires depuis 1 an et nous constatons qu’il y a une attente des internautes. Ce n’est pas un scoop, le succès d’un Netflix aux USA et l’arrivée de nombreux acteurs mondiaux en sont la preuve. L’utilisateur semble moins perdu sur notre site que face à une offre compliquée et hétérogène qui lui est proposée sur les chaines de TV “classiques”.

L’offre Subscription VOD (par abonnement mensuel) de Dailymotion Kids + est aussi une première étape. Un test que nous allons certainement étendre à d’autres chaînes par la suite. 

Ces nouvelles offres permettent à Dailymotion de diversifier ses sources de revenus. Pouvez-vous nous expliquer l’impact sur votre business model ? 

Dailymotion vit grâce à la publicité et à une offre de Cloud (stockage et stream de vidéo) en BtoC et BtoB.

Les revenus générés par la VOD vont évidement changer notre business model mais également nous permettre de réduire la pression sur le chiffre d’affaires publicitaire.

Face à la montée des grands groupes américains sur la télé connectée (Apple, Google, Netflix, Amazon, Microsoft, Youtube…) quelles sont les ambitions de Dailymotion et votre stratégie à l’international ?

Dailymotion possède un atout non négligeable de 200 Millions de Uniques Viewers. Dans un premier temps, notre ambition est  de lancer une offre européenne, marché sur lequel nos concurrents américains ne sont pas encore présents. Nous pourrions également envisager un partenariat avec une entreprise déjà bien implantée aux USA.

On parle beaucoup de TV connectée mais il y a encore peu d’utilisateurs en France. Observez-vous le même phénomène aux USA ? Et quelles sont les perspectives selon-vous du développement de ce device ?

En effet, beaucoup de perspectives et de fantasmes mais peu d’usage à date. Aux USA, le marché est plus mature mais la situation reste la même :  l’offre est encore anarchique, liée aux contrats avec les constructeurs et les opérateurs, à la visibilité qui nous est offerte et aux contenus disponibles. Les perspectives restent toutefois considérables. La notion d’Unimedia sera un vrai sujet d’ici 2015.

Nous sommes d’ores et déjà actifs et vendons déjà des campagnes publicitaires. Ces dernières augmenteront fortement quand la consommation de la télé connectée se développera et que nous aurons plus de données à exploiter sur notre audience (nombre de foyers uniques connectés, qualification socio démographique…).

Le marché des adexchanges et de la data semblent se développer fortement à l’international et en France. Quels sont les enjeux et perspectives pour un acteur comme Dailymotion et quel est votre engagement à ce jour sur ce nouveau mode de vente ?

Les perspectives sont gigantesques. Via ce canal de vente nous obtenons quasiment les mêmes prix que via le canal commercial classique de la régie.

Les formats publicitaires liés à la vidéo perdent très peu de valeurs. Par ailleurs, c’est un moyen extraordinaire de monétiser Dailymotion dans des zones où nous n’avons pas de bureaux. Nous avons par exemple multipliés par 5 nos revenus au Japon cette année sans que nous ayons eu besoin d’entreprendre d’action commerciale sur le terrain. 

Pour le moment, nous travaillons via différents partenaires car notre problématique est mondiale et personne ne couvre encore le globe. Nous travaillons à la construction de notre propre adexchange mais les contraintes sont lourdes au regard de nos volumes de vidéos et le pourcentage élevé de vidéos qui sont vues hors Dailymotion (par exemple sur Facebook) qu’il faut intégrer dans une offre simple et transparente.

La data va donner encore plus de valeurs aux formats publicitaires et le préroll va concurrencer directement les spots télé. Cela sera effectif lorsque l’on pourra  enrichir la qualification de l’audience par le ciblage.

Cécile Duménieu

@CecileDR

Comments are now closed for this article.