Interview de Véronique Campion, chargée du développement de l’aéroport de Rennes

Bonjour Véronique,

Vous êtes chargée du développement de l’aéroport de Rennes, que représente internet pour un aéroport comme le vôtre ? Ces nouvelles technologies comptent-elles beaucoup dans votre développement ?

l’E-tourisme est en plein essor et les ventes de voyages, transport et hôtellerie sur internet sont en croissance de +26% par an. Dans le secteur aérien, le Net a contribué largement au développement des compagnies “low cost” qui l’utilise comme canal de distribution unique à moindre coût. Pour les compagnies et aéroports, attirer plus de passagers et davantage de touristes, passe par l’élaboration d’une solide stratégie internet. Internet est aujourd’hui un Media majeur , la communication sur internet est indissociable des autres actions de communication menées par l’aéroport tant à l’export qu’à l’import. En 2008, L’aéroport de Rennes a développé une nouvelle version du site internet un véritable portail de voyages présentant tous les départs de Rennes. Nous comptons actuellement 40 000 visiteurs /mois sur notre site (+28% par rapport à 2007) . Quelques chiffres : nombre pages vues 2008 cumul 4 181 000 (+59% // 2007) – temps moyen visite 10 minutes (+74% // 2007)

Aujourd'hui nos passagers (vols réguliers) utilisent pour 29% internet et pour 31% les agences de voyages pour préparer leurs voyages.

A noter que pour les passagers low cost, 85% utilisent internet pour réserver leur voyage et 5% en agences de voyages.

Quels sont les types de services et fonctionnalités les plus demandées par vos visiteurs ? Celles que vous souhaitez développer ?

Les services et fonctionnalités demandés sont différents pour le marché à l’export et à l’import car ce sont deux types de clientèles bien distincts

A l’export, un nouveau moteur de recherche VOLS/SEJOURS a été mis en place. Il permet d’accéder à l’ensemble des voyages proposés au départ de Rennes par date de départ. Dans la partie SEJOURS, nous avons développé un nouveau flux « xml » d’un portail de fournisseurs Tour Opérateurs qui permet d’alimenter automatiquement notre site et d’y présenter toute l’offre des voyagistes (dernière minute, promos, coups de cœur…) ce moteur est relié en temps réel à leurs bases de données web. Il met donc en ligne des informations aussi actualisées et détaillées que sur leurs propres sites.

La réservation des voyages se fait par le biais des agences de voyages – elle est également simplifiée par un formulaire que l’internaute remplit et transmet à l’agence de son choix. Celle ci contactera ensuite le client pour concrétiser son dossier.

La nouvelle version du site met également enligne les horaires des vols du jour en temps réel (fortement demandée par les visiteurs) et les informations pratiques concernant la préparation d’un voyage.

A l’import, nous avons développé un partenariat avec l’Office du tourisme et notre Comité du tourisme et club hôteliers qui permet de présenter en version anglaise (et bientôt espagnole) l’offre touristique de notre région, ses atouts et les événements majeurs en Bretagne.

Le prochain développement du site donnera à l’internaute la possibilité d’acheter son voyage et paiement en ligne, sur le site de l’aéroport, après vérification en temps réel de la disponibilité du produit et règlement par carte bancaire de son dossier chez l’agence de voyages de son choix.

Nous étudions aussi la possibilité pour l’internaute de réserver sa place parking sur notre site.

Trouvez-vous un positionnement entre les agences, les compagnies et les Tours Opérateurs ?

Notre positionnement est clair : nous agissons comme une interface entre d’une part les producteurs et leurs distributeurs “agences de voyages” et d’autre part le grand public. Ce système reste souple et ouvert, et si un Tour Operateur choisit une distribution multi canal (agences + son site) nous offrirons cette possibilité aux passagers.

L’objectif de notre site est de présenter une visibilité globale de toute l’offre aérienne à l’aéroport de Rennes pour nos clientèle Affaires et Loisirs. Pour les vols secs, un moteur de recherche permet à l’internaute de rechercher tous vols (réguliers, low cost, charters) au départ de Rennes par date de départ. Pour La réservation le passager a le choix de réserver sur le site de la compagnie ou par le biais des agences de voyages. Notre second objectif était de développer notre image sur le marché “loisirs” et donc d’offrir une véritable vitrine de tous les voyages possibles au départ de Rennes (circuit, weekends, forfaits hôtels…) . Pour ce faire nous avons développé cette année un partenariat avec les Tour Opérateurs qui permet d’afficher “en ligne” tous leurs produits en 1 lieu unique – les réservations sont automatiquement orientées vers les agences des voyages.

Comment voyez-vous le développement de l’e-tourisme dans les 2 années à venir ?

Actuellement Le poids du E-tourisme est estimé à 7,8 milliards d’euros soit 4 fois et demi le CA du Club Med, 1er TO français. Dans les chiffres, 6,5 millions de Français ont réservé un séjour en ligne et 12,4 millions français ont préparé leurs séjours sur le web l’an dernier. Près de 3 internautes sur 5 achètent leurs voyages sur Internet.

Dans le secteur aérien, 32% des billets d’avion sont désormais réservés en ligne, contre 20% en 2005 et 10% en 2002.

La vente de voyages en ligne est en constante progression (+26%) selon les destinations et les opérateurs. Mais le marché reste aux mains du trio des mastodontes du voyage : 1) voyages Sncf.com, Last minute.com ou Expedia.

Le marché arrive à maturité, la croissance est soutenue mais moins forte. La conjoncture (baisse pouvoir d’achat, hausse du baril pétrole..) auront un impact sur le comportement des internautes en terme de consommation de voyage (explosion ventes séjours en France, succès des hôtels clubs tout compris et dernier symptôme : la montée en puissance des “VDM” vente dernière minute (+8% été 2008) . Dans ce contexte, Internet est un outil formidable qui permet à l’internaute de balayer l’offre la plus large et variée,

Le développement de “packages dynamiques” (voyages à la carte), la segmentation thématique des produits (weekends, thalasso, golf..) et par méga-niche de compétences sont des zones de croissance à retenir.

Les acteurs de ce secteur vont désormais devoir aussi de nouveaux outils de fidélisation pour développer leurs e-clientèles.

Merci Véronique

Billet rédigé par Patrick Bouttevin

Tags:
Comments are now closed for this article.