La mobilité vue par un sociologue : Bruno Marzloff

Au cœur de l’actualité et des préoccupations marketing de nombreux annonceurs, régies, ou supports, la mobilité et internet a été l’un des sujets traités par l’IAB lors de son colloque du 21 Oct 08.

Parmi les intervenants du tour de table IAB sur la mobilité, Bruno Marzloff, sociologue réputé, auteur de nombreux usages sur la mobilité, notamment « Mobilité, trajectoires fluides ».

Voici un bref décryptage des notions et concepts qu’il a développé autour de la mobilité et de ses impacts sur les comportements et le marketing…

La révolution numérique de la mobilité la révolution numérique (développement des téléphone portable avec de nombreuses fonctionnalités, du sans-fil, démultiplication des usages du téléphone, extension de réseaux …) provoque une vraie rupture dans les comportements, les modes de vies, les sociabilité, l’urbanisme…

Cette révolution technologique a accompagné une révolution de la mobilité de l’individu et provoque à son tour une rupture sur l’information. En effet, selon B Marzloff, il existe une corrélation importante entre la mobilité physique de l’individu et la « sur utilisation » des canaux d’information : c’est ce qu’il appele l’INFOMOBILITE.

Concrètement, l’infomobilité c’est le passage:

  • d’une information statique (par ex : presse) à une information dynamique (par ex : borne)
  • d’une information collective (ex : affichage public) à individuelle (ex : contenu d’un site internet mobile)
  • d’une info générale à une info géolocalisée (fonction de l’emplacement d’un individu).

D’un point de vue marketing, la mobilité s’est imposée comme un élément fondateur des stratégies et des images de marques depuis quelques années : transports collectifs, constructeurs automobiles, opérateur télécoms s’annoncent tous « opérateur de mobilité » ; Ils veulent également être des « facilitateurs » proposant des solutions « fluides » pour leurs usagers.

Cette fluidité de services nécessite l’intégration d’une offre de service dans un ensemble plus large de services qui s’adresse au même usager: c’est ce que Bruno Marzloff appele la SUITE SERVICIELLE A ce sujet, il a publié un billet donnant un exemple très concret d’une suite servicielle proposée par l’Iphone dans le secteur des voyages et des short break :

http://trajectoiresfluides.wordpress.com/2008/10/19/liphone-tapis-volant-du-city-breaker

Thierry Breton (alors PDG de France Telecom) a déclaré : « hier le client était à l’extrémité d’un réseau, aujourd’hui, il en est le centre, c’est pourquoi nous devons nous appuyer sur des partenariats (…) et bâtir des « suites servicielles » ……précurseur du partenariat d’Orange avec l’Iphone sans nul doute !??

Pour en savoir plus:

  • le site internet du groupe Chronos:

[|http://www.groupechronos.org/|fr]

  • le blog de Chronos

http://www.trajectoires-fluides.com

Nadège Gaillard -MBA MCI Part Time 2008

Comments are now closed for this article.