Le cinéma 3D – la nouvelle arme face au piratage ?

Anti piratage __Le 16 décembre dernier est sorti au cinéma le film AVATAR de James CAMERON. Au-delà d’une simple sortie de film, on peut voir derrière cet évènement, un nouveau levier de l’industrie cinématographique pour faire face au piratage des œuvres sur Internet ; et cela est possible grâce à la technologie « 3D » ou « 3 Dimensions » utilisée pour ce film. En dehors des cinémas, la 3D ou est une innovation technologique qui peut permettre de freiner l’avancée du piratage. En effet, l’image filmée directement sur l’écran est totalement illisible et empêche concrètement la diffusion de screeners (ces longs métrages filmés depuis la salle par un caméscope) sur Internet. L’exclusivité de l’expérience du cinéma en relief et la lutte efficace contre le piratage des œuvres cinématographiques font partie des nombreux atouts que compte la 3D. Retour sur ce phénomène …__

Un film tel qu’AVATAR, projeté en 3 Dimensions ne peut pas être piraté comme les films standards. En tout cas, pas lors de sa sortie dans les salles. Jusqu’à présent, lorsqu’un film traditionnel faisait son apparition sur grand écran, on pouvait être sur de le retrouver en streaming sur Internet dans les heures ou les jours qui suivaient « grâce » ou plutôt à cause de certains individus peu scrupuleux qui filmaient les projections en salle. Avec l’apparition de la 3D, qui, certes, ne date pas d’hier, mais qui fait un retour en puissance grâce aux progrès du cinéma avec le numérique, on peut se demander comment les pirates vont réagir face à AVATAR et aux nombreuses autres sorties cinématographiques en 3D prévues pour le début de l’année 2010 ?

Certes il sera toujours possible de pirater un film avec les screeners diffusés par les studios de productions à des fins de démonstration, ou encore une fois sa sortie en DVD. Mais cela ne va-t-il pas inciter les spectateurs à retourner au cinéma pour bénéficier de cette vraie révolution cinématographique ? En tout cas, Luc Besson ne croit pas du tout que ces films en 3D sont la solution miracle pour faire oublier le piratage. Je me permets quand même de garder le doute car franchement, quel est l’intérêt de regarder un film disponible en 3D sur son écran d’ordinateur ou sur son téléviseur ? Le rendu visuel n’attendra jamais la qualité de la version cinéma en 3D. L’exclusivité de l’expérience du cinéma en 3D est telle, que je ne vois pas comment on peut vouloir visionner un tel film sur son petit écran à domicile.

L’industrie du cinéma a selon moi enfin trouver un moyen efficace pour attirer les gens dans les salles tout en leur permettant de vivre une expérience beaucoup plus forte grâce à la 3D. Certes, cela ne va pas stopper le piratage mais qui sait … peut-être allons nous retrouver le chemin du grand écran…

Pour ceux que cela intéresse, voici comment fonctionne la nouvelle technologie 3D : « Filtrée pour chaque œil par les lunettes bicolores, les deux images monochromes du système anaglyptique donnaient une impression de profondeur, mais surtout fatigues oculaires, migraines, voire nausées. C’est fini. Le cinéma numérique a développé une technologie qui supprime ces inconvénients. Les projecteurs sont désormais équipés d’un dispositif de polarisation qui encode les images gauche et droite, projetées alternativement à raison de 144 par seconde. Des lunettes claires, spécialement polarisées, captent seulement l’image appropriée. »

Le débat est ouvert, pensez-vous que le cinéma en 3D peut inciter les spectateurs à tourner le dos au piratage et à retrouver le chemin des salles de cinéma ?

Antoine FOURES – MBA-MCI full time 2009-2010

3 Comments

  1. No'

    Je ne suis pas certaine que le cinéma 3D freine les ardeurs des pirates, tout simplement parceque cela représente un cout substantiel. En effet, tous les cinéastes n’auront pas les moyens de s’offrir des films en 3D.. De plus je pense que les cinéphiles garderont leurs bonnes habitudes

  2. PATRICIA

    En ce qui me concerne, je te suis 100%. Le cinema donne une profondeur qu’aucun PC ne pourra jamis accentué. Et la 3D a comme magie que ce qui arrive vers vous est grandeur nature et non ramenée aux dimensions d’un ecran d’ordinateur …. Que vive le cinema

  3. Bon la qualité de la copie est nul a ce qu’il parait mais je ne saurai vous recommander d‘aller le voir au cinéma en version 3d (si possible), bien que le prix de la place reste encore chère (env. 13€/p)