Le livre numérique : de la SF pour les français

Alors qu’Apple indique avoir vendu 300 000 Ipad lors de sa première journée de vente aux Etats-Unis, l’étude commandée par le Centre national du Livre à Ipsos MediaCT nous laisse pourtant à penser que la révolution annoncée n’est peut-être pas en ordre de marche.

Une révolution incertaine

Alors que le numérique a déjà modifié en profondeur certaines pratiques culturelles dans les domaines de la photographie, du cinéma ou de la musique, le secteur du livre semble quant à lui rester encore à l’écart de cette révolution. En effet, l’étude présentée par le CNL au dernier salon du livre met en évidence que les changements induits par la numérisation du livre seront sans doute moins rapides que pour les autres industries.

Les résultats de l’étude

Certains chiffres sont assez éloquents :

  • 53 % des français n’ont jamais entendu parler du livre numérique
  • 5 % sont des lecteurs de livre numérique (tous supports confondus : ordinateur, reader…)
  • 14 % des français déclarent être intéressés par la lecture d’un livre sur support reader.

Le profil socio démographique des personnes intéressées par le reader est le suivant :

  • Homme,
  • Jeune (35 ans)
  • CSP +
  • Parisien
  • Technophile
  • Utilisant internet plusieurs fois par jour
  • Lisant en moyenne 28 livres par an
  • Disposant d’un budget annuel de 130€

L’étude conclut que le développement du livre numérique serait favorisé par des contenus et des lecteurs moins chers, ainsi que des offres plus riches et plus diversifiées. Seules 15 % des personnes interrogées pensent que l’introduction de plus d’interactivité (annotations, liens, mashup…) serait un facteur de succès.

Pour aller plus loin, voir la vidéo de debriefing de l’étude réalisée au salon du livre.

Patricia GENDREY – MCI Part-time 2009/2010

Comments are now closed for this article.