Le M-mobile selon Yohan Ruso


Suite du post «Et une fois que j’ai touché mon mobinaute, comment je le fidélise ?»
Mardi 21 Septembre 2010 au Salon E-commerce à la Porte de Versailles.
Conférence : M-Commerce, partez à la conquête de vos internautes (4/4)

Yohan Ruso : Directeur Général Ebay France

Le mobile joue un rôle fondamental dans le business model de Ebay pour les raisons suivantes :
– Le potentiel de CA du mobile est supérieur à celui du PC (hé oui, il y a tout à faire sur mobile). D’ailleurs dans un an il le dépassera,
– En 2013, 40% du trafic web viendra du mobile. Pour rappel, 50% du trafic de Facebook vient déjà du mobile (apps),
– La consommation importante des applications : 12 millions d’apps Ebay ont été téléchargées à ce jour,
– Le temps : 60 secondes, c’est le temps que l’on met pour mettre en vente sur Ebay via Apps, au lieu de 12 minutes en moyenne via PC,
– Le nombre de transactions est facilité via mobile : x8 est le coefficient multiplicateur appliqué aux transactions d’Ebay entre 2008 et 2009, grâce notamment à l’Iphone et à l’Appstore.

Quelques chiffres sur les transactions Ebay :

Années Transactions en millions
2007 50
2008 80
2009 600
2010 1500

Selon Yohan Ruso, la stratégie à adopter est celle dite du «Foot print» (stratégie de l’emprunte) : on ira là où sera l’internaute (Internet, mobile, TV, Frigo, … tout type de devices et OS,… et dans tous les pays).
Au-delà du mobile, Ebay base aussi sa stratégie sur le local business (B2C) : recruter un maximum de commerçants du monde réel (potentiel de 900 000 en France) pour les convertir aux vertus de l’internet au travers de la plateforme d’Ebay.
Cette nouvelle solution permet au commerçant d’avoir une présence sur le web, bénéficier de la plateforme rodée d’Ebay (logistique, catalogue,…) et de faire du web to shop sur les habitants à proximité de sa boutique réelle.

Curieux, je lui ai donc posé la question suivante :
Sachant que la BDD est le bien le plus précieux, le commerçant a-t-il accès à la BDD créée au travers de la plateforme Ebay (dans le but de gérer leurs actions locales on et off-line, et tout simplement suivre ses clients) ?
Yohan Ruso me répond que ces commerçants pourront consulter leur CRM ainsi constitué sans aucune contrainte.

En conclusion, Ebay va au-delà de la mise en relation B2B2C. En partant à la conquête des commerçants qui ne sont pas encore sur le net, il se métamorphose en une plateforme de E-commerce de proximité et de BDD, tout en favorisant le web to shop.
Nos commerces des centre-villes vont reprendre des couleurs !

TwimBox, le 20 Octobre 2010

Comments are now closed for this article.