Le Marketing viral

Tout d’abord, une petite définition, selon www.abc-netmarketing.com :

Bouche à oreille - Blog MCI (bouche à oreille électronique) Mode de promotion d’un site web ou d’une offre commerciale ou marketing par lequel se sont les visiteurs du site ou les destinataire de l’offre qui vont le ou la recommander à des proches ou collègues. L’offre se diffuse alors comme un virus. Cette recommandation peut être spontanée en fonction de la valeur du site ou de l’offre ou rémunérée à travers un système de parrainage. Le marketing viral existait avant Internet mais son potentiel est décuplé par la facilité de transmission de l’information sur ce média.

=» 5 conseils pour émerger :

  • Jouer la provocation, pour donner envie à l’internaute de propager le message, l’image, la vidéo, le jeu à un cercle d’amis.
  • Etre précis dans ses choix de cible (à noter que le marketing viral a un impact plus fort chez une cible jeune)
  • Eveiller la curiosité de l’internaute, soit de manière temporelle (diffusion des premières secondes du film publicitaire), soit de manière anonyme (identité cachée de l’annonceur). Dans les deux cas, la problématique reste la même : qui toucher pour optimiser la vitesse de propagation ?
  • Varier les supports de diffusion en mettant en place des sites dédiés à l’opérations, des informations sur le produit ou la marque…
  • Miser sur les relations presse, pour une diffusion plus large de la campagne

Pour plus d’infos, cliquez ici pour lire un articlu publié sur le JDN

=» Une multitude de supports à utiliser :

  • Les images ont pour but de transmettre un message, positif ou négatif selon l’auteur. C’est le support le plus facile à détourner car aisément retouchable.
  • Les screen saver (économiseurs d’écrans) permettent une exposition quotidienne et la diffusion d’un message de qualité…A noter que le screen saver le plus téléchargé est celui d’Aubade, vu par plus d’1 million d’internautes.
  • Les mini films, pour diffuser un message dynamique. (cf un exemple de publicité ayant fait le tour du monde : http://koraudio.free.fr/pub_fordska2.mpeg )
  • Les screen mate qui servent à tenir compagnie à l’internaute pendant sa navigation. Ils sont généralement suivis de messages publicitaires :

Exemple de Laura, mascotte d’Edf qui accompagne l’internaute dans sa navigation… (www.particuliers.edf.fr)

  • Les jeux, facilement transférables à condition qu’ils soient de petite taille. Cela facilite la création de communautés organisant des concours. (exemple du jeu de bubweiser.com pour les bières ou le jeu des pingouins, ayant fait le tour du globe également http://membres.lycos.fr/erickisslajoue/survitamine.htm
  • Les spots TV, permettant de renforcer l’impact du message.
  • Les recommandations portant sur les contenus éditoriaux, les systèmes de parrainage…

Interview de Jimi Fontaine et Xavier Corouge (Voyages-sncf.com) sur le journaldunet.com : “L’efficacité du viral est largement supérieure aux grosses opérations d’achat média classique” (28/11/2005)

Interview du JDN de Karim B. Stambouli, co-auteur d’un guide consacré au “buzz marketing”. Il détaille les avantages et les risques de cette pratique de plus en plus employée sur Internet : “Le piège du marketing viral, c’est la rumeur”

Article rédigé par Ronan Levesque, Mathieu Montereau et Sophie Morin

Comments are now closed for this article.