Le métro parisien en numérique !

134911_jpg_res_200-162.jpg

400 panneaux animés vont être installés dans des stations RATP et des gares RER durant le premier semestre 2009. Les premiers panneaux ont été inaugurés à la station Charles de Gaulle Etoile le 1er décembre 2008 par Pierre Mongin, le président de la RATP.

4 panneaux publicitaires baptisés Numéri-Flash sous forme d’I-phone géant ont été mis en place en décembre 2008. La RATP et la régie Métrobus souhaitent en développer 400 au cours du 1er semestre 2009 dans des endroits stratégiques des stations de métro de la Capitale. Il est prévu d’en installer 800 d’ici à la fin de l’année dans les gares SNCF de Paris et Province. L’objectif est de diffuser des publicités animés et ciblés selon l’heure et l’endroit.

L’autre intérêt de ces panneaux numériques : grâce à des capteurs de visage, ils pourront mesurer l’audience des publicités diffusées et détecter quel élément de l’image a retenu l’attention des passants. Norbert Maire, directeur de l’innovation de Metrobus, précise « qu’aucune image n’est enregistrée. Il était question de le faire en cas de dégradation du matériel, mais l’idée a été vite abandonnée ».

Un mois après la mise en place du dispositif, un collectif d’associations et d’élus demande la suspension du dispositif. Mercredi 28 janvier, un collectif d’associations et d’élus d’Ile-de-France a demandé la suspension des panneaux publicitaires animés dans le métro parisien et a annoncé une action en référé devant le tribunal administratif. Ils demandent l’ouverture d’un débat public sur le sujet. Ils jugent l’implantation de ces panneaux comme une vidéosurveillance à des fins commerciales (faisant référence aux capteurs de visage), et estime que le dispositif Bluetooth est une publicité intrusive Affaire à suivre !

Inès Bouzidi Promo Full time 2009

Comments are now closed for this article.