L’éco-consommation à l’ère du digital

L’éco-consommation se définit comme le souci de l’impact environnemental de sa consommation.  C’est la mise en rapport de deux mots : l’écologie et la consommation. Ainsi, éco-consommer serait « mieux consommer » en tentant de diminuer un maximum cet impact. Il existe plusieurs stratégies, dont les principales : la lutte contre le gaspillage, le calcul de l’empreinte carbone des biens consommés et la réduction de la pollution  grâce au  recyclage des déchets et au choix de matières premières et de modes de production peu impactants.

L’éco-consommation est en grande partie soutenue par la digitalisation du monde grâce au partage d’information sur les réseaux sociaux, blogs et forums. Ainsi,  la démocratisation de l’accès à l’information associé à un souci de plus en plus prenant de la destruction de nos écosystèmes a permis une prise de conscience grandissante des populations.   Chacun d’entre nous est un consom’acteur  potentiel, dont les choix d’achat sont influencés par des critères de responsabilité sociale et environnementale des marques.

 J’ai passé en revue quelques sites qui sont de bons exemples de la transformation de l’éco-consommation à l’ère du digital.

Ainsi sur internet je peux facilement :

  •      Calculer l’impact de ma consommation sur les emissions de CO2 : 

http://voyage.chiffres-carbone.fr/

http://www.bilancarbonepersonnel.org/

  • Calculer l’impact carbone de mon alimentation

http://www.wwf.fr/s-informer/actualites/calculer-l-empreinte-ecologique-de-votre-alimentation-c-est-desormais-possible-!

  •   Repérer les marques coupables : 

      http://leplus.nouvelobs.com/contribution/541493-apple-

http://www.planeteintelligente.lemonde.fr/organisations/greenpeace-met-la-pollution-de-la-mode-sur-le-devant-de-la-scene_a-12-2142.html

  • Repérer les menteurs, adeptes du greenwashing : 

 http://www.greenwashingindex.com/

 

  •      Apprendre à réparer et à recycler mes objets, voire à en créer en surfant sur la vague du DIY Do It Yourself:  

http://www.ifixit.com/

http://my-diy.fr/

http://www.instructables.com/

-       Faire du covoiturage : http://www.covoiturage.fr/

  •  Comprendre l’impact mondial de ma consommation.  Notre exemple, le projet « History of stuff « explique l’impact mondial du consumérisme et a atteint plus de 200K de likes sur Facebook :

 

Et enfin directement influencer les marques !

  La campagne de Greenpeace DETOX  FASHION est un exemple de ce que peut accomplir des campagnes en ligne d’éco-consommation. Cette campagne remporte un succès fulgurant grâce à une campagne créative et intelligente, qui joue sur tous les fronts: happenings sur les sites des magasins, campagne vidéos avec un logo et une animation de très haute qualité et enfin attaque en règle sur les pages Facebook des entreprises visées. La marque Zara a été la première victime de cette campagne alors que des centaines d’internautes évoquent la campagne de Greenpeace sur la page Facebook avec des commentaires ravageurs. Zara ne tiendra pas longtemps et renonce rapidement à utiliser des matériaux chimiques gravement polluants dans ses productions. Nike, Adidas, Puma, H&M, M&S, C&A, Li-Ning, Mango et Esprit ne cherchent même pas à discuter et suivent le pas de Zara sans chercher à résister.

 

Et vous, est-ce que l’éco-consommation vous parle? Vous servez-vous des outils d’internet pour “mieux consommer”? 

 Alexandra Lupin

www.alexandra-lupin.com 

1 Comment

  1. Stéphanie Fernier

    Bravo pour l’article Alexandra !