Les Alchimistes du Web

Web 2.0 Expo San Francisco 2009 en avril, Webdeux.Connect09 en octobre, colloque IAB 2009 France 2009 en novembre : en l’an 2009 les mots essai, test, erreur, expérience, alchimie et laboratoire jalonnent les conférences d’experts marketing, webagency et annonceurs.
Google lui-même, lui qui sait tout, a un “Google labs” où sont lâchés des ballons d’essai de nouveaux services pour les confronter à l’intelligence collective qui décidera de leur vie ou de leur mort.

Les méthodes “test and learn”, “try and buy”, “guess and check”, “satisfied or your money back” s’imposent.

Bref, finies les certitudes des gourous et des experts du Web.

Les émeutes qui ont suivi l’opération marketing de “mailorama.fr” ce 14 novembre 2009 en témoignent.

Le déterminisme triomphant fait maintenant place à l’imprédictibilité et à une évolution disruptive.

Quels sont les facteurs actuels de cette disruption ?

  • L’évolution technologique s’accélère
  • L’internaute a son mot à dire grâce aux réseaux sociaux et à l’UGC, il devient un contre pouvoir aux marques
  • Le web découvre le “temps réel”
  • Les différences générationnelles s’accentuent, les “pure digital” arrivent
  • Google est en passe de devenir le “grand horloger du web”
  • la maîtrise de l’Internet des USA bascule progressivement vers l’asie et la chine en particulier
  • le tout numérique gomme les frontières entre activités et médias
  • les Webmetrics sont encore inadaptés face à la multitude grandissante des paramètres et médias.

C’est notre inertie mentale qui seule permet encore la survie de l’ancien ordre établi.

L’expert marketing est donc devenu l’Alchimiste du Web : à lui de trouver la pierre philosophale !

Quels ingrédients mettre dans les éprouvettes pour tenter d’obtenir la transmutation en or ?

  • Utiliser la disruption comme levier de créativité (Jean-Marie Dru, Chairman de TBWA\Worldwide).
  • Travailler sur la qualité et non pas sur la quantité (Jérôme de Labriffe, président IAB France)
  • Ne pas avoir peur de tomber, mais toujours en avant ! (Julien Guiraud, Digital Marketing Manager Coca Cola France)
  • Aller là où est le consommateur et non pas systématiquement amener le consommateur chez soi.
  • Avoir un vif appétit de savoir et maîtriser la technique car seuls de puissants logiciels permettront de développer les nouveaux webmetrics et bases de données capables de permettre d’entrevoir l’imprédictible (ça c’est moi qui le dis…).

Bonnes expériences pour 2010 et attention aux mélanges explosifs !

Flavio Papa Techera, MBA MCI part time 2008 http://twitter.com/@flaviopa

Comments are now closed for this article.