Les Widgets : Pour quelle stratégie Marketing ?

Ce petit outil qui permet d’obtenir des informations ou des divertissement(s) (météo, actualité, dictionnaire, calendrier, horloge, bourse, mini jeux…) et que l’on appelle “Widget” s’impose au fil des années dans les stratégies marketing. Ils constituent aujourd’hui un bon moyen de garder contact avec ses cibles. Faut-il encore concevoir la bonne application pour le bon public dans un environnement adapté à sa stratégie. Combien coute la création, la mise en place et le dispositif pour le faire connaitre ? Voici quelques éléments de réponse ci-après :

Créer un widget ne coûte pas plus qu’une campagne d’affichage cher dans la plupart des cas. Tout dépend cependant de la plate-forme utilisée pour les développer. Car l’inconvénient du widget est que les gadgets développés avec le moteur de Microsoft ne sont pas compatibles avec ceux du moteur Google ou Yahoo. Les widgets destinés à tourner directement sous Windows ne sont pas non pas forcément compatibles avec les applications Facebook ou les widgets de Netvibes .

Le coût d’une création de widgets peut aller de 8.000 à 15.000 euros selon les prestataires. Mais ce coût de développement ne suffit pas à déterminer le budget nécessaire pour lancer un widget. Il faut notamment faire savoir que son widget existe. La facture peut donc varier en fonction de l’objectif du widget, mais surtout suivant le dispositif utilisé pour le faire connaître. Enfin, la plupart des prestataires facturent également en fonction de l’utilisation faite de cet outil.

1 – Gagner en notoriété :

La notoriété reste l’objectif premier d’un Widget. Cette communication permet d’établir une relation différenciante avec vos cibles que celle instaurée par la publicité, plus souvent subie que choisie. L’exemple le plus courant reste le widget corporate. Il s’agit généralement d’une application basique (une horloge ou un service de météo) « brandée » aux couleurs de l’annonceur.

Cependant, ce widget, très répandu il y a quelques années, tombe désormais en désuétude à mesure qu’un plus grand nombre d’annonceurs succombe à ce phénomène. Il faut désormais savoir faire plus qu’un simple widget qui apporte peu de choses à l’utilisateur. Chaque annonceur a ses spécificités et a forcément quelque chose à dire ou un service à proposer à ses clients. C’est particulièrement vrai dans le BtoB : une petite application extrêmement simple peut s’avérer très utile.

Dans une optique de notoriété, il est donc important d’imaginer le “plus” que l’annonceur peut apporter à ses publics cibles par l’intermédiaire d’un gadget. Ce dernier apportant un réel service à l’internaute contribuera davantage à changer la perception qu’il a d’une marque. Nous sommes d’ailleurs très proche du marketing narratif. En effet, les marques doivent créer des moments de rencontre avec leurs cibles.

2- Développer une nouvelle audience :

Pour tout éditeur de site Web, l’acquisition de trafic est une priorité à laquelle un widget peut répondre en partie. Différents types de widgets peuvent permettre à un annonceur d’accroître l’audience de son site. Certains peuvent notamment tirer parti de leur actualité (lancement de nouveau produit par exemple) ou de leur rôle de parrain d’un événement pour créer un widget dédié. Il s’agit dans ce cas d’un des seuls types de widget dont la durée de vie est limitée à la durée de l’actualité ou de l’opération de communication pour laquelle il a été créé.

En outre, tout type d’opération de communication peut donner lieu à des quiz ou des sondages au travers d’un widget. Il faut cependant que ce widget soit à la fois un teaser de l’événement de l’annonceur mais également qu’il apporte une forme de récompense à l’internaute. Le côté amusant du widget peut souvent servir de récompense, notamment lorsqu’il est développé pour un environnement Web (réseaux sociaux, page Netvibes, blog, etc.)

3- Fidéliser sa clientèle :

Tout annonceur souhaite pouvoir construire une relation pérenne avec sa clientèle. Les widgets peuvent justement favoriser l’attachement des internautes à une marque. Ils peuvent également servir à optimiser la gestion de la relation client d’un annonceur.

Dans le cadre d’une stratégie de fidélisation, un widget doit offrir une réelle valeur ajoutée aux clients internautes qui font le choix de l’installer. Il peut notamment se révéler efficace s’il permet de faire gagner du temps à l’utilisateur. C’est le cas du Widget développé pour la banque en ligne Monabanq par exemple. Baptisé “Monasync”, ce widget permet d’afficher directement sur une page Netvibes ou iGoole un flux RSS sécurisé résumant les derniers mouvements réalisés sur le compte bancaire de l’internaute. Et si Monasync offre un réel service, il ne nuit pas pour autant au trafic du site de la banque, dont la palette de service est plus grande.

En matière de fidélisation, la possibilité de personnalisation constitue une caractéristique indispensable d’un widget efficace. Elle peut en effet, résider dans l’ultra-segmentation de flux RSS, notamment pour les e-commerçants ou les sites médias, en fonction des centre d’intérêt de leurs acheteurs ou lecteurs.

4- Augmenter les ventes (e-commerce) :

L’une des principales utilisations d’un widget pour un site e-commerce réside dans un système d’alertes de bureau annonçant des promotions, l’ouverture de ventes flash ou de ventes privées. Ce type d’outil permet d’optimiser la réactivité des internautes à des ventes événementielles. Un site marchand peut ensuite compléter cette fonctionnalité avec d’autres services comme du suivi de commandes.

Vente-privee.com par exemple le fait, avec ”VPBubble”. Sous la forme d’un carrousel rose, ce widget évolué (disponible en 4 langues) permet aux internautes d’être alertés instantanément du démarrage d’une vente à laquelle ils sont inscrits. VPBubble informe également les utilisateurs des ventes à venir ou de l’état de leurs commandes. Attention néanmoins à l’installation de ce type d’outils qui reste un acte impliquant de la part de l’internaute.

5- Varier les supports par le multicanal :

Aujourd’hui, un widget devient un support publicitaire à part entière. Cette méthode permet notamment aux éditeurs de s’affranchir de la mainmise de Google sur les liens sponsorisés. Par rapport à l’email marketing, la publicité sur Widget offre l’avantage de ne jamais être bloquée par un filtre anti-spam, par exemple.

La nouvelle tendance du widget marketing, c’est la monétisation. Il ne coûte généralement pas plus cher qu’une campagne d’affichage et permet en plus d’être rentabilisé. Car si le nombre d’internautes installant un widget reste généralement modeste, la cible qu’ils constituent est souvent très qualifiée et réactive. En effet, un widget efficace peut ainsi rapporter quelques dizaines de milliers d’euros par mois.

Le widget doit également apporter un vrai service aux internautes pour que la publicité ne soit pas rejetée. Un simple flux RSS ne suffit pas forcément. L’annonceur doit par exemple dématérialiser une partie de ses services.” Inversement, un widget trop complet peut devenir difficile à monétiser. Attention à trouver le bon équilibre.

En résumé, comme vous avez pu le lire ci-dessus, les avantages du Widget marketing sont nombreux :

  • La distribution d’un widget repose sur la base de l’opt-in
  • Ils permettent de communiquer en temps réel
  • Leur forte acceptation les rend efficaces
  • Ils sont monétisables
  • Ils permettent de communiquer en temps réel
  • Ils sont omniprésents
  • Les widgets se répandent par viralité
  • Ils sont faciles à alimenter
  • Pour en savoir +, cliquer ICI.

Sources (JDN ; conférence(s) au salon du e-marketing 08)

Didier Calloc’h – MBA MCI part time 2008-2009

Comments are now closed for this article.