LeWeb11 : Focus sur la compétition de Start-Up

Cette année encore les EMGP ont accueilli LeWeb pour 3 jours de conférence, orchestrés par Géraldine et Loïc Le Meur.

En parallèle des interventions des grands acteurs du Web, se déroulait une compétition internationale de Start Up ayant développé une application mobile.

Le 7 et le 8 décembre ont vu défiler 16 Start Up à travers des oraux de 10 minutes : 6 pour présenter leur projet et 4 consacrées aux questions du jury.

A l’origine 640, 32 participants ont été sélectionnés sur dossier. Et c’est là que l’histoire se corse, car les 32 élus ont été avertis qu’ils étaient retenus un vendredi soir, au beau milieu d’un week end prolongé. Et pour être dans les 16 partants pour le Web11, il fallait fournir avant lundi 12h, une vidéo de 2 minutes 30 secondes présentant leur l’application. Parfois dispatchés aux 4 coins de la planète ce défi n’a pas été une mince affaire pour les jeunes entrepreneurs.

Le bon cocktail pour participer a la compétition : originalité, rentabilité, réactivité et efficacité.

Awards Web11 Les Start Up ce sont succédées à l’oral, a travers 4 sessions faisant intervenir à chaque fois un jury différent. Les questions posées en fin d’oral ont donc été plus ou moins complaisantes, en fonction des sessions. Il faut tout de même reconnaître que l’énergie et l’enthousiasme ont été de bon atouts pour adoucir les jurys les plus dures. Ce fut le cas de Gauss, porté par la fougue d’un de ses fondateurs : Vidar Andersen.

La préoccupation principale des différents examinateurs a très souvent été la privatisation et la protection des données. Ce qui tranchait avec le thème du partage très souvent évoqué lors des conférences qui se déroulaient dans le dock principal.

Des concepts en majorité orientés vers les communautés

Les projets proposés par les Start Up en compétition n’ont pas fait preuve d’une grande hétérogénéité, la majeure partie était basée sur la communauté et le partage des avis. Seuls quelques projets proposaient une véritable e-amélioration du quotidien :

APILA : application proposant de faciliter stationnement dans les villes.

Babelverse : application de traduction humaine simultanée.

Commerces&Co : application permettant de recevoir les promotions de ses propres petits commerces de proximité.

Un gagnant déjà sur le marché !

Joli podium, sans trop de surprise pour la 1ère marche, puisqu’elle a été gravie par Beintoo une application plébiscitée par 2 000 000 d’utilisateurs et ayant à son actif une levée de fonds de 400 000 $.

La 2nde revient au francais Heycrowd pour son application de sondage d’opinion. Ils ont depuis levé 150 000 euros  auprès de Jacques-Antoine Granjon  (vente-privée.com) et Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel dirigé par Jérémie Berrebi.

La 3ème place est pour Babelverse, application permettant d’accéder partout dans le monde a un service de traduction simultanée, faisant intervenir des traducteurs en chaire et en os.

Echo Labs Limited a reçu le prix des Internautes.

Le classement tout à fait personnel d’une observatrice assidue:  

Prix de la présentation :

Gauss: pour l’énergie et les talents d’orateur de  Vidar Andersen.

Prix du Marketing :

InZair : pour la qualité de leur image produit, leur site Internet et l’invention du ZMS message déposé et attaché à une zone geographique.

Prix de la vraie bonne idée:

Babelverse : contente tout le monde : les voyageurs monoglottes et les traducteurs a la recherche d’un complément d activité.

Prix coup de coeur d’une ex-automobiliste  parisienne : 

ATILA: parce qu’il faut trouver une solution, autre que de revendre sa voiture, aux conducteurs citadins!

Mylène Schwinte

@Swantoka

2 Comments

  1. Ben

    Un vrai show à l’américaine !
    Merci pour les infos !

  2. Thank you for the mention and the kind words, Mylène! :)

    I’d be happy to answer anybody’s questions about our bootstrapped startup Gauss – The People Magnet at vidar@getGauss.com