L’iPhone un mobile multifonctions

Une nouvelle ère pour la téléphonie mobile s’est ouvert en France jeudi 29 novembre dernier: après l’apparition des premiers téléphones portables “de base” voilà une quinzaine d’années, puis la révolution “SMS” il y a cinq ans, l’iPhone d’Apple marque le lancement officiel de l’Internet mobile.

Il faut bien l’admettre, il y a de la magie dans cet appareil.

Steve Jobs voit le lancement de l’iPhone comme une “révolution” comparable à celle des innovations technologiques que représentèrent en 1984 et 2001 deux autres produits d’Apple, le Macintosh et l’iPod. Lors de son discours d’ouverture à Macworld, le dirigeant d’Apple a déclaré viser 1% de parts de marché pour 2008, soit environ 10 millions d’appareils au niveau mondial. Il sera vendu exclusivement par T-Mobile en Allemagne et par O2 au Royaume-Uni. Environ 10 000 exemplaires du mobile se sont vendus la première journée dans chacun de ces deux pays. Suivront durant l’année 2008 l’Asie et le reste de l’Europe.

Parmi les fonctionnalités qui démarquent l’iPhone des produits concurrents figurent une interface constituée d’un écran tactile multipoint, remplaçant les boutons ou claviers traditionnels, des détecteurs de lumière et de proximité pour optimiser la batterie de l’appareil et verrouiller l’utilisation du clavier tactile lorsqu’il est porté à l’oreille, un écran large dont le visionnage en mode paysage est automatiquement détecté via un dispositif gyroscopique lorsque l’utilisateur fait pivoter l’appareil et la représentation graphique de la boîte de messagerie vocale, fruit de la collaboration de la firme Cupertino avec l’opérateur de téléphonie mobile d’AT&T (anciennement Cingular Wireless).

Néanmoins l’iPhone a été critiqué pour l’absence de certaines fonctionnalités par rapport à des produits concurrents, ou qui étaient attendues et n’ont pas été inclues à ce jour. Parmi celles-ci: l’absence de technologie 3G (sans visionnage), de GPS, d’envoi de messages multimédias (MMS), de support Java ou Flash, de fonctionnalité copier-coller, d’emplacement pour cartes mémoires, de connecteur vidéo, de batterie amovible, de support de casques stéréo Bluetooh et de reconnaissance vocale.

Le retard pris par Orange pour s’entendre avec Apple a repoussé le jour de lancement, initialement prévu pour le 9 novembre. Ainsi la concurrence a pu s’installer: SFR a des forfaits “illimythics” 3G+ (HSDPA) – alors que l’iPhone n’est “que” EDGE, un réseau moins performant – a déjà séduit plus de 40 000 clients après seulement quatorze jours de commercialisation. De son côté, Bouygues a annoncé de forfaits couplés avec le “blockbuster mobile” outre-Atlantique qu’est le BlackBerry.

Orange peut néanmoins avoir le sourire, en effet, cinq jours après son lancement, l’iPhone s’était déjà vendu à 30 000 unités, soit 6 000 en moyenne par jour. Excellent pour un téléphone à 399€ avec abonnement. Mieux encore, Orange indique que 48% des ventes concernent des nouveaux abonnés, à l’image de ce qui s’est passé aux Etats-Unis avec AT&T. Dont le patron vient de confirmer la sortie d’un Iphone 3G en 2008.

Si vous voulez en savoir plus sur le buzz qui est fait autour de l’Iphone depuis sa sortie, allez sur ce site http://www.buzzparadise.com/iphone_or_not_iphone_article834.html, où vous trouverez notamment un podcast intéressant.

Par: Marion Coustillas

1 Comment

  1. Promotion 2008, Ingrid Faucher

    Pour continuer sur ce sujet, nous vous invitons à lire l’article d’Elizabeth Woyke du 28.11.07, Forbes, Reach Out and Touch A Phone Screen. A l’adresse suivante : http://www.forbes.com/technology/2007/11/28/touch-screens-phones-tech-holidaytech07-cx_ew_1128touch.html