Netvibes

Cette semaine nous avons eu un cours avec Mr Membrado qui cette fois ci portait sur Netvibes. Ce champion du web 2.0 mérite bien son article sur le blog.

Netvibes qu’est ce que c’est ?
A la première ouverture de la homepage de netvibes.com on arrive sur une interface assez simple comportant plusieurs modules par défaut. Et en cherchant pendant 10 min toutes les possibilités de cette page je me suis vite rendu compte que l’on pouvait intégrer non seulement des flux RSS d’informations mais aussi de nombreux services collaboratifs.

Quels sont les différents services proposés ?
Tout d’abord nous avons la possibilité d’accéder à ses mails (sauf hotmail bien sûr…), à la météo, à un module de tâches à effectuées et à un module de traitement de texte. On peut également insérer des modules d’informations personnalisables en fonction de ses préférences (exples : liberation.fr, techno-science.net etc.).
Mais ce qui est vraiment sympa c’est l’importation des flux de nos blogs. En clair en 15 min je me suis retrouvé avec une page bien rempli composée de tous les sites que je consultent à longueur de journée. Parfait pour la homepage de mon navigateur (Firefox bien sûr..).

J’ai surfé sur le net pour trouver des informations supplémentaires sur netvibes qui m’avaient agréablement surpris et j’ai trouvé cette interview intéressante de Florent Fremont ( developpeur netvibes) sur le journal du net :

It_fremontJDN Développeurs. Quels sont vos technologies de prédilection ?
Florent Fremont. Développeur de formation, je travaille depuis environ six ans dans le domaine des applications Web. Je me suis d’abord spécialisé dans Flash de Macromedia qui offre depuis quelques années déjà la possibilité de développer des interfaces dites riches. L’arrivée d’Ajax m’a permis de mettre à profit mon expérience et mon savoir-faire sur les interfaces utilisateur, et ceci avec des technologies standards. J’interviens le plus souvent sur la partie cliente de l’application, sur laquelle je porte un grand soin à l’expérience utilisateur ; je mets en avant la simplicité et l’usabilité.

Quel est l’objectif de Netvibes ?
C’est une page d’accueil personnalisable sur laquelle on peut rassembler du contenu et des services Web. Grâce à un système de modules facilement paramétrables et déplaçables, vous pouvez créer une page pour surveiller depuis un seul endroit tout ce qui vous intéresse. Du contenu avec les flux RSS, bien sûr, mais aussi une multitude de services tels que la météo, les podcasts, vos derniers e-mails reçus ou bien vos favoris. Votre page est accessible depuis n’importe quel ordinateur connecté.

Quelle est l’impulsion, technique ou autre, qui a rendu son développement possible ?
D’un point de vue technique, les méthodes de développement type Ajax ont beaucoup aidé. Pouvoir sauvegarder les changements de l’utilisateur de manière transparente, sans rechargement de page, est un vrai plus pour ce genre d’interface. La modification de l’interface à la volée grâce à la manipulation du DOM apporte aussi une souplesse nouvelle pour les pages Web. Enfin la multiplication des APIs disponibles pour les différents services Web a également été un facteur déterminant. L’idée de Netvibes partait aussi d’un besoin : la surabondance de contenus disponibles et la multiplication des services auxquels on s’abonne rendait la consultation de ces derniers fastidieuse.

Votre site est destiné au grand public, mais reste assez technique : quel est le profil de vos utilisateurs ?
Effectivement, il reste assez technique pour l’instant. Maintenant que nous avons validé la techno et le fonctionnement global de l’application, nous travaillons sur la version 1.0 qui sera plus abordable pour l’internaute moyen. Nous prévoyons plus d’explications, des bulles d’aide, une recherche de flux par mots clés ou une fonction d’autodécouverte pour récupérer les adresses des flux automatiquement en entrant l’URL d’un site internet.

Étant clairement positionné dans la mouvance Web 2.0, que pensez-vous des microformats ?
Les microformats sont une évolution qui me semble naturelle dans la manière de diffuser de l’information, ils permettent de fournir du contenu à la fois compréhensible et exploitable de manière automatisée. Supporter ces différents formats est donc dans l’intérêt de Netvibes.

Quelle est votre opinion face à ce mouvement Web 2.0 qui a explosé en 2005 ?
Certains parlent de révolution, d’autres crient à la supercherie, la polémique là-dessus n’est pas très intéressante. Ce qui est important, c’est qu’aujourd’hui on arrive à faire des choses nouvelles, il y a une réelle dynamique derrière ce terme Web 2.0 et on sent beaucoup de créativité derrière ces projets. Plus simple, plus rapide, plus efficace, c’est ce que définit pour moi le Web 2.0, indépendamment de la technologie employée.

Netvibes est cité comme équivalent de Google IG et Microsoft Live.com. Qu’implique pour vous une telle concurrence ?
D’abord, beaucoup d’enthousiasme à côtoyer ces géants. La concurrence va être sévère et pas seulement avec ces deux-là. Notre avantage par rapport à Microsoft ou Google, c’est d’être indépendants : nous ne nous limitons pas dans le nombre ou le type de service proposés. On peut ainsi offrir un module de recherche qui propose plusieurs moteurs différents.

Quelles sont les principales nouveautés prévues sur Netvibes pour l’année 2006 ?
La mise à disposition d’une API pour les développeurs, ils pourront ainsi développer leurs propres modules et les intégrer à Netvibes. Des outils collaboratifs sont prévus, notamment le partage de sa page Netvibes, et encore plus de personnalisation.   
Propos recueillis par Xavier Borderie, JDN Développeurs

Le site devrait rester gratuit, Netvibes se rémunère par une combinaison de modèles comme l’affiliation. Un système déjà utilisé en partie, avec des partenaires comme Box.net, un site de stockage de fichiers, qui rémunère Netvibes pour tout utilisateur s’inscrivant via ce site, ou par le réseau d’affiliation de Google. Alors profitez en bloggers Netvibes en vaut la peine !!

Marc Antoine

Comments are now closed for this article.