Nouvel hebdomadaire “Vendredi” : lire sur papier le meilleur du web

Vendredi le 21 octobre 2008, un nouvel hebdomadaire sort chez les marchands de journaux : VENDREDI.


Bienvenue au nouvel hebdo "Vendredi"

C’EST QUOI ? Un hebdomadaire qui récolte les nouvelles du net. Une sorte de fichier compressé en 8 pages papier à 1€50, un format différent de tout autre journal : pas épais, mais long (il doit faire un mètre de long !). Pas très ergonomique dans une époque dans laquelle nous disons souvent “ergonomie des sites”, ils auraient pu penser, aussi, à l’ergonomie du format papier.

Le meilleur du net sur papier, voici leur souhait. Des articles qui ne sont pas publiés dans la presse papier (sites d’information pure players comme Rue89 et des centaines de blogs).

POURQUOI ? Parce que tout semble accessible sur Internet, mais au prix de combien d’heures de recherche quotidienne derrière un écran ? Cette “fouille” dans le web cherche à donner le snapshot hebdomadaire de l’actualité du web.

Du web en papier ? Ils l’expliquent ainsi :

“Vendredi est sans aucun doute la première d’un ensemble d’initiatives qui marqueront le retour du papier en complément d’Internet, dans un univers des médias parfois résigné face au développement du tout électronique.”

Plus de la moitié des français s’informent sur internet (des sites d’informations, des blogs, des podcasts, etc.) et le nouvel hebdomadaire cherche à devenir la source d’information papier en 8 pages condensées, qui se sourcent parmi 60.000 sources du Web (donnée Wikipedia).

CE SONT QUI ? Une équipe de 10 personnes, dont 5 jouranlistes, quelques uns de ses créateurs sont des noms de réputation :


- Jacques Rosselin (fondateur du Courrier International) – Philippe Cohen (ancien rédacteur en chef de Marianne – Philippe Labarde (ancien directeur de la rédaction de La Tribune)

LE POINT DE VUE : Pour le fondateur, l’hebdomadaire doit faire entendre «une voix discordante», qui le rapprocherait davantage de l’irrévérencieux Canard Enchaîné que de l’institutionnel Courrier International. «Nous voulons nous focaliser sur l’expertise tranchante des sites et des blogs», explique-t-il (source : http://www.lefigaro.fr/medias/2008/10/16/04002-20081016ARTFIG00509-vendredi-ou-le-meilleur-du-net-.php).

COMMENT ? QUEL MODELE ECONOMIQUE ? Vendredi offre avant tout aux internautes la possibilité de faire connaître leurs billets et leurs sites. Le journal Citoyen du net estime que les trois quarts des internautes visitent un nouveau site Web après avoir retenu l’adresse internet parue dans un journal ou un autre média. Les auteurs originaux des textes reproduits seront prévenus, bien évidemment cités, et rémunérés.

La rémunération aux contributeurs/bloggeurs : Pour l’instant elle se fait par forfait (50€ l’article publié ; – la revente d’un article du New York Times, par exemple, revendu au Courrier International se situe entre les 200€ et les 300€-). Mais ce modèle est ouvert à d’autres options. Aujourd’hui,les bloggeurs publiés ont été ravis de participer à un projet qui leur donnera de la notoriété et qu’ils ont publié eux-mêmes à titre gratuit.

L’équipe de journalistes créé une version web (mise à jour quotidiennement) et une version papier (dans vos quiosques tous les vendredi). ces deux versions sont issues du travail d’une centaine d’heures de travail pour sélectionner les plus de 450 sites et blogs plus pertinents, originaux, pointus du web. Il publie une petite vingtaine d’articles et billets édités dans la semaine et sélectionnés parmi près de 400 sites et blogs.

OBJECTIFS : Atteindre le point d’équilibre : 33.000 journaux vendus par semaine.

Le paris se fait sur une durée estimée de quatre mois, afin de voir si l’enthousiasme sera contagieux, si les gens aiment ou pas (nombre de journaux vendus, abonnements papier ou sur web).

Je vous invite à voir la vidéo avec interview sur Parlons Net saison 2 à Jacques Rosselin, fondateur de “Vendredi”. Participent aussi Jérôme Bouin pour leFigaro.fr, Bénédicte Charles pour Marianne2.fr et Julien Martin pour Rue89.com. Une émission animée par David Abiker.

Un peu trop court pour un hebdomadaire qui cherche à résumer tout le net, je trouve que leur idée de vous faire sortir de votre écran pour lire sur l’internet vous fait retomber à nouveau devant sur votre ordinateur afin de creuser plus sur des nouvelles un peu trop résumées. C’est un circle (vicieux ou virtueux, à chacun de voir).

sophiemateo

1 Comment

  1. bducamp

    Bonjour à tous,
    Avant d’avoir un ennui de santé qui m’a obligé de lever le pied, j’étais verbicruciste ( créateur de
    mots croisés, fléchés, etc…). Aujourd’hui je suis parfaitement rétabli et je tente un come-back
    dans le métier, c’est pourquoi je propose mes services à tout journal désireux de créer une
    rubrique “jeux” ou compléter une telle rubrique déjà existante dans ses pages. J’offre un bon
    rapport qualité/prix et mes tarifs sont raisonnables : à titre d’exemple :
    -11 euros pour une grille de mots croisés ( 10 X10)
    - 23 euros pour une grille de mots fléchés ( 12 x 15)
    Mon expérience dans la presse nationale et régionale frise les 15 ans.
    Veuillez croire à l’expression de mes respectueuses salutations
    Bernard Ducamp