Patricia KAAS, spécialiste du e-commerce

Quand une star de la chanson française revisite le modèle économique du secteur de la musique enregistrée, ça fait du buzz…

Patricia KAAS - KABARET

Après 20 ans de carrière discographique, Patricia KAAS prend des risques (sortie digitale exclusive en avant première via le distributeur indépendant BELIEVE, tournée mondiale et vente physique exclusive en avant première via VENTE-PRIVÉE.COM) et semble montrer à ses confrères que tout reste à faire sur le web.

En effet, depuis 2003 et son album “Sexe fort”, la mademoiselle qui chante le blues s’était faite discrète. Son retour est fracassant et même surprenant d’inventivité :

BELIEVEBELIEVE qui est le distributeur exclusif de cet album (cette start-up est donc la seule à pouvoir le fournir aux différentes boutiques en ligne) a mis en place la stratégie de communication digitale très importante pour l’occasion, en partenariat avec NOKIA. (J’ai d’ailleurs très récemment effectué l’interview d’Arnaud CHIARAMONTI, l’un des 2 associés-fondateurs de cette jeune pousse et je prépare la rédaction d’un article au plus vite).

Pour préparer la sortie de son nouvel album, Patricia KAAS a beaucoup misé sur l’interactivité avec son public :

  • A/ En créant un site dédié à cet album où le fan retrouve toute l’actualité de la chanteuse dans un design très soigné et efficace.
  • B/ En invitant l’internaute à s’inscrire à la newsletter de Patricia KAAS lorsqu’il accède au site dédié à cet album. Le label de l’artiste en profite donc pour collecter les coordonnées qualifiées de sa fan base. En outre, la validation de ses coordonnées renvoie le fan vers NOKIA MUSIC STORE qui propose gratuitement et en exclusivité 2 titres inédits de l’artiste.
  • C/ Patricia KAAS a également invité ses fans à participer au choix de son premier single. Il y avait cinq extraits en compétition. “S’il fallait le faire” a finalement été choisi, promu et clippé.

Il nous reste à observer les ventes physiques dans les semaines à venir, ainsi que le taux de réservation de ses concerts mais les ventes digitales de Patricia KAAS sont très bonnes et cela semble confirmer l’efficacité de la stratégie mise en place.

En effet, pour sa 1ère semaine d’exploitation en France, son album s’est classé 3ème meilleure vente digitale, juste derrière le rappeur ROHFF qui parallèlement classait son album physique à la 4ème place du Top IFOP avec près de 55.000 exemplaires vendus. Cela donne une idée de la valeur du score digital réalisé par Patricia KAAS.

Il est donc agréablement suprenant de voir une star telle que Patricia KAAS sortir des sentiers battus pour proposer des modèles innovants de diffusion payante de sa musique, basée sur le web mais pas limitée à la musique en ligne.

Philippe DUPUIS – MBA MCI Part Time 2008-2009

1 Comment

  1. Pour ceux que cet article a particulièrement intéressé, je vous invite à consulter une version un peu plus poussée de cette analyse sur mon blog perso :

    http://webentertainer.fr/musique/pa

    Webentertainer.fr
    Le e-marketing au service de l’entertainment, et inversement !