Premiers pas vers l’internet mobile en Afrique

Le BlackBerry débarque en Afrique ! Ce n’est, il est vrai, pas une révolution en soi puisque cette technologie est largement répandue en Europe et aux Etats-Unis depuis plusieurs années et que son usage y est vulgarisé, mais il n’en demeure pas moins que pour l’Afrique, il s’agit là d’une avancée importante qui précède l’arrivée massive de l’internet mobile sur le continent noir.

Zain (anciennement appelée Celtel), l’entreprise de téléphonie mobile leader au Gabon (pays d’Afrique centrale), a procédé le 14 novembre 2008 au lancement officiel du BlackBerry au Gabon. Pour rappel, le BlackBerry est un téléphone mobile doté d’une technologie de dernière génération qui permet notamment un accès direct aux emails sans ouvrir de session internet. L’introduction de cette technologie dans ce petit pays d’à peine 1,4 millions d’habitants, déjà partagée par plus de 16 millions d’utilisateurs à travers le monde, pourrait faciliter de manière significative les activités professionnelles grâce aux infrastructures et aux services déjà mis en place par l’opérateur Zain sur les 267 667 km² que compte le territoire national. Les médias gabonais ont été conviés le 14 novembre dernier au laboratoire marketing de Zain pour la présentation de l’offre BlackBerry introduite au Gabon par l’opérateur.

A l’origine, développée par la société canadienne Research in Motion (RIM), la technologie BlackBerry est distribuée en Afrique et au Moyen-Orient par Emitac Mobile Solution (EMS). Cette solution est commercialisée au Gabon, depuis le 17 novembre 2008 par la société Zain.

«La consultation des e-mails est automatique et instantanée. C’est aussi simple que lire un SMS reçu. Plus besoin de lancer une connexion pour accéder à ses courriels. Il suffit de cliquer pour lire et répondre à l’expéditeur. Le BlackBerry garanti la mobilité tout en gardant un regard sur ses affaires et la sécurité des informations échangées», a expliqué la direction commerciale de Zain. Le Gabon n’est cependant pas le premier pays d’Afrique subsaharienne à proposer le service BlackBerry. En effet d’autres pays comme la République démocratique du Congo et le Cameroun ont également réalisés les aménagements techniques nécessaires pour la mise en service de cette technologie de pointe. Pour l’équivalent de 46 € par mois, les professionnels et cadres gabonais peuvent désormais jouir d’un accès illimité aux services de messagerie. Ce qui leur permet d’augmenter sensiblement leur productivité.

Il reste toutefois encore beaucoup de chemin à parcourir avant que l’internet mobile inonde véritablement le continent Africain. Mais nul doute que cela arrivera prochainement, tant le taux de pénétration du mobile sur ce continent est forte, profitant des carences des infrastructures de téléphonie fixe et du coût élevé des équipements informatiques domestiques par rapport au revenu moyen des populations locales.

par Christian Saboukoulou, MBA MCI Part Time 2008-2009

1 Comment

  1. hapté

    merci de revoir l’article car le blackberry existe bien avant en afrique notamment au senegal depuis juin 2007 !!!
    Et gaboneco.com ne déclare à aucun moment qu’il s’agit du premier blackberry en afrique, mais le gabon est le 3eme pays de lasous region…