Quatre questions à Benjamin Calais, 25 ans, créateur d’une entreprise de vente en ligne de vins aux Etats Unis.

Benjamin, peux-tu nous expliquer rapidement ton parcours ? Diplômé de l’EPITA en 2004, j’ai intégré l’équipe R&D d’une strat up IT dés ma sortie de l’école. En 2007, j’ai eu l’opportunité de rejoindre la filiale Américaine de cette société. C’est ainsi que je me suis retrouvé à Dallas.

En parallèle de mes études en informatique, j’ai toujours été passionné d’œnologie. Lorsque la filiale texane de la société pour laquelle je travaillais a fermé, j’ai décidé de mettre à profit mes deux passions pour le vin et l’informatique et de créer ma propre entreprise. C’est ainsi qu’Ambassador Cellar est né. Les Texans sont de grands amateurs de vins. De nombreux bars à vin sont implantés à Dallas.

Quel est le concept Ambassador Cellar ?

ambassador-cellar-wine.gifLe site a été ouvert il y a deux mois. Le concept d’Ambassador Cellar consiste à mettre en avant un vigneron différent chaque semaine et présenter à la vente une sélection de trois de ses vins. Nous ne nous sommes pas limités géographiquement sur notre carte des vins, l’objectif d’Ambassador Cellar étant d’accompagner ses clients dans la découverte des vins du Monde entier et non pas exclusivement français.

Ce concept est particulièrement appréciable pour la gestion de nos stocks. Nous attendons la clôture d’une campagne chaque fin de semaine, pour approvisionner nos commandes et procéder à l’expédition. Nous fonctionnons donc en flux tendu et évitons de gérer un stock qui peut rapidement devenir très couteux pour ce genre de produits.

Quelles ont été les obstacles imprévus à surmonter ?

wineryLa plus grande difficulté a été de surmonter les difficultés légales et administratives. Les Etats-Unis sont extrêmement contraignants pour le commerce de l’alcool. Chaque Etat a sa propre législation et le Texas est probablement le plus contraignant de tous. Ces contraintes m’ont amené à ouvrir une Winery à Dallas et à produire mon propre vin. Ce Statut de « producteur » me permet potentiellement de pouvoir commercialiser du vin dans l’ensemble du pays. J’ai consacré une année à temps plein pour surmonter ces nombreuses contraintes. J’ai donc été amené à ouvrir un magasin à Dallas qui comprend une unité de vinification ainsi qu’une boutique. Nous avons produit plus de trois mille bouteilles de vin pour notre première année d’exercice.

Quelles sont les perspectives de développement d’Ambassador Cellar ?

Maintenant que la Winery fonctionne, je compte me consacrer à la promotion du site de vente en ligne. Aujourd’hui, à notre grande surprise l’essentiel de nos ventes est réalisé dans notre Winery à Dallas. La totalité de notre production devrait ainsi être écoulée dans les trois mois à venir.

La promotion du site de vente en ligne est un travail bien plus exigeant que nos prévisions et qui demande du temps. Il va falloir, dans cette seconde étape mettre en place des ressources dédiées à la promotion de notre site.

Enfin, il nous restera encore à valider l’extension de nos autorisations administratives dans chaque Etat de façon à pouvoir vendre en ligne nos produits sur l’ensemble du territoire américain. Ces opérations seront probablement réalisées étape par étape au fur et à mesure du développement de notre site Web.

Dominique LERAYER,
MBA MCI Full-time Promo 2009

Comments are now closed for this article.