QUELLE PRESSE DU VIN SUR INTERNET ?

« Dans les débats actuels qui entourent la crise de la presse, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, internet est sur toutes les lèvres. Qu’on s’inquiète de ses effets sur le monde de l’information ou qu’on y voie une solution aux difficultés d’organisation de presse, le web et les nouvelles technologies sont au cœur du débat. Les sites d’information en ligne peuvent-ils atteindre une stabilité financière ? L’information journalistique change-t-elle de nature quand elle est diffusée en ligne ?…La participation des internautes à la production de l’information remet-elle en cause l’identité professionnelle des journalistes ? Doit-on s’inquiéter des nouveaux intermédiaires  qui s’intercalent entre les sites de presse et les internautes ? la consultation de l’actualité en ligne a-t-elle quelque chose à voir avec la lecture du journal imprimé ? » Autant de questions que posent Eric Darginal et Sylvain Parasie dans « Presse en ligne » publié en avril 2010.

Car là est bien la question. Comment la presse en ligne peut-elle exister aujourd’hui et plus encore demain ? Comment sera –telle structurée face à la recrudescence d’informations en provenance de sources aussi diverses que bloggers, pages facebook, tweets, et autres éventuelles sources non encore connues à ce jour. Quel sera le rôle du journaliste professionnel et réussira-t-il à installer une collaboration fructueuse avec les animateurs de ces sources d’information pour le plus grand bénéfice du lecteur ? Et ce lecteur, que sera-t-il demain ? Lira-t-il encore majoritairement des supports papier, ou aura-t-il franchi majoritairement le pas d’une utilisation mobile de type smartphone ou ipad ? Et dans ce nouveau contexte, quel modèle économique aura-pu être construit pour permettre à une information indépendante et de qualité d’exister ? Autant de questions que ma thèse “L’information du vin sur internet : traitement et partage” va essayer d’explorer en prenant l’exemple de l’information du vin.

Car si le vin est un secteur qui n’est sans doute pas le plus « early user » par rapport au web, la presse du vin a déjà fait une évolution certaine. Et surtout nombreux sont ceux qui ont investi ce terrain de l’information du vin qui n’était finalement pas si labouré que ça. Et même si cela peut aujourd’hui parfois ressembler à un joyeux désordre dans la mesure où chacun tire de son côté sans trop connaître son public et avec un but de recherche de visibilité, c’est un désordre tout à fait sympathique qui donne lieu à de belles créations, pleines de talent, de créativité, de verve. Et l’apparition de nouveaux talents est une chose toujours bonne à prendre.

Par contre, la question se pose de savoir comment ce foisonnement de nouvelles initiatives va pouvoir s’organiser pour perdurer, quel modèle économique pourra y contribuer, quelle collaboration va pouvoir s’établir ou non avec la presse durablement.

En un mot, quelle sera l’information du vin de demain on line ? Avec quels acteurs ? Avec quel modèle économique ? C’est le sujet de cette thèse : « L’information du vin sur internet : traitement et partage » . Il reste à ce jour 7 mois pour la structurer, l’enrichir et la rédiger. Les contributions des acteurs de l’information en général et de l’information du vin en particulier sont bien sûr les bienvenues. Partant de l’e-transformation des journaux et magazines papier, un état des lieux des media vin existants et de leur e-transformation y sera dressé (grand public et presse professionnelles), et une typologie des blogs et micro-blogs du vin les mieux référencés, mettant en avant les différentes facettes de leur présence web, dont le modèle économique.

Cette thèse fera ensuite l’objet de communications qui permettront d’informer sur ce sujet et bien sûr notamment de mettre en avant et remercier les contributeurs. Il ne reste plus qu’à se mettre au travail ! A la veille des vacances, quelle étrange idée !

Nadine COURAUD

1 Comment

  1. Bonjour,
    Je suis tombée sur cette page par hasard et je serai intéressée de consulter le fruit de votre travail sur l”information du vin sur internet. N’hésitez pas à m’envoyer votre rapport; je vous rappellerai après lecture
    F.Hermine