Quelques minutes avec Damien de Blignières

Passionné et curieux, Damien DE BLIGNIERES participe activement au développement du e-marketing.

damien

Damien DE BLIGNIERES

Head of Publisher @ zanox
mail: deblignieres@gmail.com
twitter: damiendb
Facebook: Damien De Blignieres
Blog : http://www.deblignieres.com/

SD. Qui est zanox ?
Damier DE BLIGNIERES.

zanox a été fondé en 2000. Aujourd’hui, la société est un acteur leader mondial du marketing à la performance. Elle offre une solution globale pour commercialiser efficacement des produits et services sur Internet, telle que le marketing d’affiliation, le marketing par moteur de recherche, le marketing par e-mail… et a su séduire de grands comptes tels que PPR, Amazon, Orange, Promovacances, Voyages SNCF,…
Son savoir-faire métier allié à une technologie de dernière génération sont à la base de sa réussite. Depuis 2007, zanox fait partie intégrante d’Axel Springer et de PubliGroupe. Axel Springer compte parmi les plus grands éditeurs Allemands de journaux tandis que PubliGroupe AG est un groupe de marketing Suisse prestataire de services pour la communication commerciale cross-média.
Aujourd’hui, zanox est présent dans 35 pays et emploie près de 400 personnes.
A voir, une petite vidéo de l’équipe zanox :


SD. En quoi consiste ton métier ?
Damier DE BLIGNIERES.

zanox est une régie à la performance (CPA, CPL, CPC, et de nombreux models mixtes), et qui dit régie, dit relation tri-partite entre des « annonceurs » qui souhaitent faire de la publicité sur « un réseau d’éditeurs » via un tiers de confiance appelé « Plateforme ».
En tant qu’Head of Publisher chez zanox, je gère donc l’ensemble de la relation commerciale avec nos éditeurs….
En collaboration avec le Head of sales, qui s’occupe de la partie annonceur, nous avons donc pour rôle de conseiller et mettre en place le meilleur matching possible entre les problématiques annonceurs et notre réseau d’éditeurs.
Ainsi, de mon côté, j’accompagne les éditeurs pour optimiser le retour sur investissement de leurs espaces publicitaires.
Mon travail recouvre 4 domaines principaux:
• la conquête de nouveaux éditeurs, et il y en a énormément depuis plus d’un an du fait de l’évolution très rapide du marché ;
• la fidélisation des éditeurs du réseau par une approche conseil et la mise en place d’une véritable logique commerciale avec notamment des objectifs annuels a atteindre ensemble ;
• le développement de l’activité à l’international : nous avons mis en place un système de « cross-selling » avec les filiales de la société, notamment à travers l’Europe ;
• la maintenance de la qualité du réseau.
Pour mener à bien ces fonctions, je travaille avec une équipe d’Accounts managers publishers qui sont en quelque sorte les « consultants du réseaux », et zanox a plus d’une trentaine d’Account managers qui gèrent directement la relation opérationnelle « éditeurs/annonceurs ». Les effectifs évoluent très vite, car il y a encore 4 ans, nous étions moins d’une quinzaine de personnes. Aujourd’hui, zanox France c’est plus de 55 personnes….

SD. Quel est ton parcours ?
Damier DE BLIGNIERES.

De formation commerciale et marketing (IUT TC, ESC Lille), je me suis réellement passionné pour le web marketing, il y a de cela bientôt 10 ans… J’ai d’abord commencé chez Publicis Interactive à Seattle en tant que New Media Strategist Junior pour notamment T-Mobile, annonceur leader et concurrent d’AT&T sur le marché US.
Après une expérience de directeur de clientèle chez I-Puzzle, agence conseil en marketing en ligne (création de site, fidélisation client principalement) et basée à Roubaix (25 personnes à l’époque), j’ai eu l’opportunité de prendre la gestion de la cellule conseil stratégique de l’agence pour les comptes clefs tels que Damart, Nocibé, Okaidi,….
Après cela, j’ai eu l’envie de me pencher sur la partie « Média » du marketing en ligne : génération de trafic, acquisition client,… et j’ai donc rejoint, il y un peu plus de 4 ans, zanox pour conseiller des annonceurs “grands comptes” et agences sur leurs stratégies d’affiliation en tant que Business Developer.
C’était, selon moi, le meilleur moyen d’appréhender l’ensemble des leviers e-marketing (SEM, email, display, …), le tout orienté R.O.I qui me semblait déjà à l’époque le « next step » en terme de modèle publicitaire…
Après donc 3 années en tant business developer, j’ai pris la charge de la cellule Publisher en tant que Head of Publisher… et aujourd’hui, je m’éclate à séduire et mettre en place de nouveaux deals avec l’ensemble des acteurs qui commercialisaient leurs espaces sur un modèle CPM…

SD. Quelle évolution professionnelles envisages-tu à terme ?
Damier DE BLIGNIERES.

Je suis passionné d’e-marketing au sens large et adore mon métier. Aussi, les challenges entamés et à venir, me confirment dans mon choix d’évoluer dans le secteur de la monétisation en ligne.
Depuis deux ans, la notion d’affiliation a largement évolué vers une véritable logique de performance marketing au sens large. C’est une vraie révolution qui va continuer de se développer car le web 2.0 et ses plateformes communautaires, le microblogging, le retargeting, l’IP TV sont autant de nouveaux défis pour un monétiseur comme zanox.
D’autre problématiques propres à la logique CPA sont aussi a prendre en compte. Par exemple, on peut se demander aujourd’hui si la règle du dernier cookie est encore valable?
Beaucoup de problématiques doivent donc être solutionnées, de nouveaux territoires à conquérir et participer à cette réflexion me stimule énormément.
Enfin, je ne vous cache pas que l’entreprenariat me démange aussi de temps en temps, et je créerai sûrement un jour quelque chose… tout est une question d’Idée et d’Homme.

SD. Tu as déjà des idées ?
Damier DE BLIGNIERES.

Oui, mais pas de là à me lancer dans les 6 prochains mois… Comme je te disais il y a aussi une question d’Homme derrière cela, de rencontre, de complémentarité. Je ne créerai pas quelque chose seul, c’est une certitude.

SD. Peux tu me parler de ton blog www.deblignieres.com ?
Damier DE BLIGNIERES.

Je rédige un blog depuis fin 2003 sur le thème du e-marketing. C’était à l’époque un moyen de compléter mon CV, présenter une autre facette de moi. Je l’ai créé sur blogger et l’ai fait migré sur dotclear un peu plus d’1 an après, pour quelque chose de plus « pro ». J’essaie de référencer, analyser, et critiquer les campagnes de communication Internet qui me semblent intéressantes, les sorties de sites, les business models, les buzz du moment… et des choses plus personnelles de temps en temps. A l’époque, il n’y avait pas encore beaucoup de blogs « eMarketing » et j’ai donc eu la chance d’être sollicité assez rapidement par les annonceurs et agences. J’ai donc participé à quelques opérations assez sympathiques… Aujourd’hui, j’ai du mal à y consacrer le temps que j’aimerai. Je rédige un peu moins, et par chance, la vidéo s’est pas mal développée, je relaie donc beaucoup. Comme beaucoup, je suis aussi de plus en plus sur Twitter et je vois beaucoup d’avenir pour cet outil, mais je l’utilise encore en complément de mon blog pour « piger, networker, relayer, buzzer… ».

SD. Peux tu m’en dire plus sur ton activité sur Twitter ?
Damier DE BLIGNIERES.

J’aime beaucoup Twitter car c’est à la portée de tout le monde et l’information se propage extrêmement vite. L’exemple flagrant a été l’annonce du décès de Mickael Jackson que j’ai appris – comme pas mal de twitterers – au moins 30 minutes avant les grands médias. D’après moi, cet outil est voué à exploser. J’aime y échanger avec mes followers, y découvrir de nouvelles personnes, lancer des polémiques et être peut être un peu plus « provoc’ ». C’est clair que je me permets sur Twitter plus de choses que sur mon blog, peut être est ce une question de… 140 caractères ?
Vous pouvez me lire à @damiendb.

SD. Un petit mot final sur l’affiliation ?
Damier DE BLIGNIERES.

L’affiliation est morte, vive le performance marketing !

Propos recueillis à l’occasion du colloque IAB, 13 novembre 2009
Stéphanie Dupuis, promotion e=mci 2009-2010

2 Comments

  1. PATRICIA

    la performnce marketing et non l’affiliation : un vrai marketer en fonction ! doublé d’un très bon négociateur ca va de soit.En tout cas un passionné de plus et qui pour rien au monde changerait son fusil d’epaules…

  2. Heu .. “creation de site, fidelisation client principalement”