Recrutement 2.0

Ayant travaillé dans le recrutement et en communication RH pendant quelques années, je me suis dit pourquoi pas écrire un article sur le recrutement à travers les réseaux sociaux, autant dire que le sujet est intriguant : recrutement + réseaux sociaux = recrutement 2.0

J’ai donc réalisé une petite étude auprès de mes amis qui sont dans le recrutement, que ce soit au sein d’entreprises ou de cabinets de recrutement.

Ils sont unanimes : les réseaux sociaux font partis de leur quotidien !!!
Mais attention pas n’importe lesquels.

Mon amie Sophie Cavailles, qui travaille chez Microsoft à Dublin, m’indique que 80% de son soucing de CV provient des réseaux sociaux, puis 10% du networking (cooptation, BDD) et 10% des jobboards (ex : Monster). Quand à mon ami Favien Coronini qui travaille pour le cabinet de recrutement Approach People : 50 à 60% des recrutements sont réalisés à travers les réseaux sociaux.

On voit donc que le ton est donné. Si vous cherchez du travail : soyez présents sur les réseaux sociaux !

Oui d’accord, mais lesquels ? Alors pour les recrutements en France : l’incontournable réseau social franco-français Viadéo, pour les profils plus internationaux : le géant Linked In et Sophie Cavailles m’indique également Xing pour les profils germanophones.
Alors nous pouvons constater que les réseaux sociaux professionnels remplissent leurs rôles à merveille. Cependant il est nécessaire d’avoir un profil bien rempli et renseigné de toutes ses expériences et autres hobbies.

Mais est-ce que les autres réseaux sociaux ont-ils un impact sur le recrutement ? Je pense notamment à Twitter. Sophie et Favien m’indique qu’utiliser Twitter se fait dans une moindre mesure, mais qu’il est néanmoins utile pour relayer l’information et créer le buzz ! Surtout qu’aujourd’hui nous avons la possibilité de connecter nos différents comptes de réseaux sociaux entre eux.

Et pour ce qui est de Facebook, me demanderez-vous ? “Pas vraiment utilisé”, me répondent-ils, “trouver des profils qualifiés sur ce réseau reste limité, éventuellement pour des emplois nécessitant peu d’expériences”. En effet : Facebook reste LE réseau social de la sphère privé, et visiblement les internautes savent bien séparer leurs différentes sphères privées et professionnelles.

D’autres réseaux sociaux professionnels peuvent-ils voir le jour prochainement ? En tous les cas, de nombreux réseaux sociaux se créent chaque jour un peu plus (un peu trop même). Le dernier en date : Branch Out, la nouvelle application professionnelle de Facebook, à voir comment celle-ci va évoluer…

Il faut néanmoins souligner que les recrutements 2.0 restent limités à certains secteurs d’activité : commerce, marketing, informatique…

Il est aujourd’hui important pour chaque internaute, soucieux de son “image profesionnelle”, de faire attention à son e-reputation. En effet de nombreux chargés de recrutement “Googlelisent” c’est à dire tapent votre nom sur Google. D’où le fait de faire attention aux différentes traces que chacun laisse sur la toile, voir même de créer ses propres traces, que vous aurez soigneusement mises en places sur les blogs, Twitter, et autres réseaux sociaux, pour présenter et démontrer vos compétences et expertises. Car finalement l’avenir du recrutement 2.0 ne passerait-il pas par le SEO ?

Remerciements à Sophie Cavailles et Flavien Coronini.

Marlène BLONDET- MBA MCI Part Time 2011 –
Suivez-moi sur Twitter @marleneblondet

2 Comments

  1. Catherine Edmond

    Article très intéressant..tiens je vais retourner faire un tour sur ma page Viadeo …

  2. Sylvie

    Merci pour l’article. Aujourd’hui il est clair que les réseaux sociaux sont devenus des supports indispensables dans la recherche de profils. D’ailleurs, moi-même lorsque je souhaite en savoir plus sur une personne voire un professionnel, je le recherche soi sur Google soi sur LinkedIn. Par contre, il existe des homonymes et ça peut faire « mal ». Comment palier à ce genre de problème ?