Skyrock et la bataille pour l’annuaire mondial

Pierre Bellanger, fondateur et patron de la radio Skyrock est intervenu fin 2010 dans le cadre des rencontres VIP du MBA MCI. Avec quelques mois de retard et après sa tentative d’éviction en Avril dernier par Axa private Equity, je prends le temps ici de relater notre échange, riche et stimulant.

M.Bellanger présente sa radio comme une “libre expression populaire de la nouvelle génération”, entendre le public de moins de 25 ans, tout en précisant que Skyrock ne s’est jamais adressé aux jeunes. Sa radio, issue du mouvement des radios libertaires, trouve son nom entre l’attirance de son fondateur pour les choses du cosmos ou du moins des satellites et du ciel, aspiration vers le haut et une tendance musical d’alors, le Rock.
Il nous relate, avec un talent oratoire appréciable, le tournant majeur qu’il a opéré en 1995 en changeant radicalement de ligne éditoriale, en passant du Rock au Rap. Une rencontre avec les principaux protagonistes de ce mouvement, à savoir IAM, NTM et le secteur A.
Le choc entre la culture atlantique anglophone Rock que la radio embrassait alors avec la culture française et urbaine du Rap a bien lieu. Il est séduit et décide de prendre ce virage avec une intuition qui se vérifiera par la suite, cette culture la va revendiquer sa place haut et fort et va l’obtenir. Les conséquences sont immédiates, avec notamment la fuite des annonceurs et la radio se rend compte alors du racisme latent français, comme si un filtre transparent, diffus mettait à distance avec un certain jugement cette musique la, mais surtout ces gens-là. Le fossé générationnelle se creuse entre des médias généralistes s’adressant aux plus de 35 ans et Skyrock dont la cible est clairement plus jeune.
“Les libertés ne se donnent jamais, elles se prennent.”

Pierre Bellanger a également l’intuition du web, en 1995, il lance une première société internet en lançant “France En Ligne” dont le nom copie manifestement et sans s’en cacher le fameux “American On Line”. Puis c’est en 2002 qu’il prend la vague social bien avant tout le monde avec Skyblog. C’est aujourd’hui 800 serveurs, 33M de blog actifs, 12M d’utilisateurs en France et 1M d’utilisateur mobile. Il nous explique sa méthode d’adaptation sur la question de comment prendre ces vagues?
Selon lui, il s’agit de réfléchir à comment adapter les nouveaux supports à l’ADN de sa marque de son produit. Ne pas faire de copier coller mais d’innover, chaque innovation doit apporter des modifications dans la déclinaison d’une marque, d’un médias. Le web est social, qu’il en soit ainsi, Skyrock s’adapte et créer une plateforme de blog et non pas une radio web reprenant les mêmes contenus que le canal hertzien. Skyrock sur le mobile? Il lance une appli Iphone reprenant le principe de géolocalisation qui a fait le succès de Foursquare, une V2 arrive déjà début 2011.

Qu’est-ce que le web ?
Un réseau de réseau informatique
Tout ce qui est numérisable est destiné à être sur le réseau et à transiter par le réseau.
D’ou vient cette force d’attraction?
De 3 éléments : un protocole, de la conversation et de l’intelligence collective

  1. Robert Melcaff a inventé la politesse pour les ordinateurs, c’est à dire écouter avant de parler. La valeur d’une machine grandit avec son nombre de connections, une machine seule ne vaut rien, connecté, elle prend une autre dimension. Il en est de même des individus.
  2. On assiste à un retour de la conversation socratique, l’apprentissage par la conversation.
  3. L’intelligence collective. Google en premier chef, se base sur la popularité des sites dans son mode de fonctionnement. Les recommandations, l’agrégation affinitaire, ont sauvé Amazon ainsi que cet acte de courage économique qu’a été d’offrir les frais de port. Tous les grands sites se sont basés sur l’intelligence collective.

Il y a 3 internet, l’internet des mots, sur lequel règne Google, l’internet des gens, dominé par Facebook et l’internet des machines.
Par exemple, aujourd’hui les rythmes des feux rouges sont calculés par rapport à la largeur des deux rues croisées. En suède, des capteurs optimise le temps, cela a pour conséquences de gagner 40% de fluidité. Les objets sont stupides, demain ils seront intelligents.
Sur les réseaux sociaux, il y en avait déjà beaucoup, Classmates, friendster, Black planet, Myspace, Side World en corée du sud, Twenty en Espagne, Hives en Hollande, Mixi au Japon…
Ils ont tous été surpris et pris de court par l’arrivée de Facebook.
Un des grands pouvoir d’internet est l’actualisation, le newsfeed, la mise à jour de la conversation. Facebook a un très grand appétit, les réseaux sociaux ne lui suffiront pas. Il y a 160 critères de vie privée sur Facebook. France Telecom c’est 40Mds, Google 20Mds et Facebook « seulement » 1Mds. Mark Zuckerberg a beau professer que la vie privée n’existe plus, ce qui est en adéquation avec son business plan mais ne correspond pas à la réalité sociale. Facebook, imaginez deux jeunes qui se parlent devant leur grand-mère !

Ou va Facebook aujourd’hui?
Les analystes voient bien qu’il y a un rapport de 1 à 10 entre le CA des sociétés de logiciels et les opérateurs télécom, or les résultats financiers sont identiques. L’argent est dans les Telco mais la marge est dans les logiciels.

On s’oriente vers une grande bataille : l’annuaire mondial.

Apple met en place Facetime sur son Ipod Touch, or ce n’est pas un téléphone, l’utilisateur appel donc un email. Ainsi, on habitue le public à utiliser un identifiant unique.
Celui qui possède votre numéro de téléphone et le numéro unique possède toute la chaine de valeur. Il y a un transfert des Telco vers les réseaux sociaux qui deviennent de plus en plus des annuaires.
90% des utilisateurs utilisent les options de confidentialité proposées par défaut.
Or il y a une prise de conscience qui s’opère petit à petit qui amène à une aseptisation. On fait maintenant une page publique lisse afin de se protéger, il va y avoir une reprivatisation de la vie privée en parallèle de la mise en place de cet annuaire mondial.

La revanche des Telecom :
Les opérateurs ont une arme importante, la certification de l’identité car ils ont les numéros de téléphone et ils facturent. Cet annuaire mondial aura besoin d’identités certifiées, c’est bien pour cela que Facebook a mis en place certaines règles afin de réduire au maximum les profils à un profil par personne. Microsoft va certifier via la machine, l’opérateur telecom via le téléphone…et l’Etat la dedans?
Ping n’a pas encore déplacé les foules, certes, mais Itunes c’est 120M de carte visa potentiel, pas de simple utilisateurs. La neutralité du net est en fait une bataille économique. Tout ce qui est duplicable n’a plus de valeur sur internet, il faut vendre des services. Internet n’est pas un contenant, tout est fragmenté dans la conversation, internet est un dissolvant. Les éditeurs doivent enrichir, servir l’expérience. L’arrivée du CD a-t-il tué la radio ? Non, le CD est en fait un service, j’ai accès à cette chanson précise quand je veux. Les Telco fournissent en fait un service. Google a lancé son téléphone le Nexus…puis l’a retiré car il n’y avait pas service.

Deezer et Pandora ne font pas le même métier que Skyrock.
La musique a 3 réponses :
- Itunes : prestation de service
- Spotify : de l’abonnement, tout s’efface quand on arrête de payer
- Pandora : webradio

Skyrock est un éditeur, c’est-à-dire que notre travail est de faire des choix et de proposer une ligne éditoriale et artistique.
Les radios qui sont en danger sont les radios dupliquables du type « Le meilleur des années 80 », les radios de catalogue. Le web menace les radios inertes. Les radios d’informations, de sport, de talk et des nouvelles musiques ont leur place.

Voila en substance les points abordés lors de cette intervention, que j’ai tenté de retranscrire de la manière la plus fidèle. Si vous avez été séduit ou souhaitez aller plus loin, je vous invite à lire “La convergence c’est le code” que Pierre Belanger a publié en 2003.

Vincent Tessier – Promo MBA MCI Part time 2010-2011

Suivez-moi sur Twitter et Linkedin

Mon blog

 

 

3 Comments

  1. Papier de très bonne qualité. Je reviendrai très vite :)

  2. mcipromotion2011

    Merci de ce commentaire !
    Vincent