Twitter, gazouillis du web

Twitter est devenu le joujou à la mode, auquel on prédit un brillant avenir et qui est utilisé de multiples façon.

La presse française commence à parler de cette petite application, qui est en train de devenir ” grande” : la radio en parle, Jacques Attali lui a même consacré un article où il explique à peu près tout. En tant qu’”early adopter” je trouve amusant de voir les medias traditionnels se préoccuper de ce qui fait mon quotidien

Aux Etats Unis, les hommes politiques et la presse n’ont pas attendu si longtemps : j’ai suivi le compte du Président Obama lors de sa campagne électorale, le sénateur McCain a également un compte qui lui permet maintenant de critiquer la politique de son rival.

Parmi les derniers comptes ouverts : Google, Yahoo et Live Search ( le moteur de recherche de Microsoft)… qui ne sont pas très bavards.. 42 twitts de Google depuis le 25 février! 123 pour Live Search et 164 pour Yahoo depuis le 9 février.

Depuis quelques 2 à 3 semaines la “twittosphère” s’agite…il n’est pas une journée où ne nous annonce un nouveau classement, une nouvelle application…
Mais de quoi s’agit-il en fait ? C’est un outil dit ” de micro-blogging” qui permet de communiquer avec son réseau en 140 caractères. C’est peu, mais on y arrive , et on est même très bavards ! Twitter seul ne suffirait sans doute pas à être attractif. Jusqu’à il y a quelques mois on pouvait “twitter” directement sur son téléphone puisque , cette application a été créée pour pouvoir communiquer aussi bien en ligne que par sms, d’où la restriction à 140 caractères. Et cette facilité permettait d’être rapidement en contact en cas de problèmes urgents à régler. Puis cette facilité a été enlevée au moins en Europe, mais entre temps j’avais découvert ” twitterfox“, une extension pour le navigateur Firefox, qui permet de suivre les discussions directement dans son navigateur. Ce n’est pas intrusif et on est en permanence en contact avec son réseau. A quoi bon me direz vous ?? C’est par Twitter que je me tiens au courant des rendez-vous importants, de l’actualité du web ou de la blogosphère, car tous les blogueurs de mon réseau sont là et j’ai trouvé des gens à suivre, qui diffusent régulièrement des liens dans des thématiques qui m’intéressent. En gros, nous l’utilisons pour ” réseauter” et comme outil de veille. Voilà pour une utilisation ” classique”..

Depuis que Twitter a ouvert son api, a donné la possibilité d’utiliser ses codes pour créer des applications complémentaires, celles-ci ont fleuri sur le web… vous en trouverez un peu plus de 300 sur le site ” Twittosphère” !

Mais l’autre aspect de Twitter dont parlent les spécialistes du web est le moteur de recherche que Twitter a mis en place : Twitter Search. Ce moteur de recherche n’apparait pas encore sur nos pages d’accueil mais ça ne devrait pas tarder : un nombre limité d’utilisateurs peuvent déjà le tester. Comme pour le Twitter Search qui est accessible en sous-domaine, il devrait également être accompagné des ” trends” du moment. Ce moteur de recherche semble très utilisé et permet d’accéder ” en direct” aux informations. Hier matin encore il a permis d’être avertis de la tuerie de Winnenden bien avant que la presse ne l’annonce. On comprend que la presse, à l’affut du moindre scoop, l’utilise et il semblerait prendre le pas sur l’autre outil de veille qu’est Google Blog Search. D’où cette question en suspens : Google va-t-il racheter Twitter ?? Twitter est-il le nouveau Google ?

Pour voir toutes les possibilités offertes par Twitter je vous invite à lire l’article rédigé par Christophe Logiste sur Tweetdeck, une application qui aide à gérer sa veille, ses comptes et ses recherches sur Twitter.

Une des principales discussions en cours sur mon réseau de blogueurs/twitteurs tourne cependant autour des outils de mesure… mesure de l’influence des twitters. On va mesurer les nombres de ” twitts”, le nombres de ” followers” ou de ” followés” ( le nombre de personnes qui vous suivent ou que vous suivez), le nombre de ” retwitts” car on peut ” retwitter” quelque-chose d’un intérêt particulier, pour en faire profiter son réseau … Ces mesures, a priori, n’ont qu’un but : essayer de savoir si on va intéresser les publicitaires.
Quelques tentatives ont eu lieu : une agence allemande, Magpie, nous a proposé d’inserrer un twitt publicitaire tous nos ” x” twitts( au choix)… je me suis inscrite, mais apparemment ça n’a pas marché, car nous n’en avons plus entendu parlé.

Gageons que les agences guettent le moment opportun où le nombre d’utilisateurs de Twitter sera suffisamment important et la variété sociologique plus large pour lancer des opérations significatives.

CL Elisseev  – MBA MCI Part-Time follow me

2 Comments

  1. Merci pour le lien ;)
    C’est sur que Twitter va être l’un des services dont on va le plus parler en 2009 et l’écosystème autour est déjà tellement vaste que nous devrions voir apparaitre des initiatives très sympa :)

  2. Tu as publié ton article juste au moment où j’étais en train de rédiger celui-ci, donc difficile de ne pas en parler, surtout que tu as fait un super travail pédagogique. Mon seul soucis avec ce genre d’outils étant que je ne peux l’utiliser au bureau car il faut installer adobe-air et leur programme or pour le moment je n’ai pas cette autorisation :(