Web All Win, regarder plus pour gagner plus

Pour conclure cette série d’articles retraçant le salon E-marketing 2010, j’ai décidé de vous parler d’une présentation faite dans le cadre de la conférence « Conjuguez votre e-marketing au futur ». Cette conférence, ou plutôt auto-promotion, était animée par Jonathan Cherki, 23 ans et déjà Président-fondateur de Web All Win.

Web All Win, en voilà un joli nom

Mais qu’est-ce qui se cache sous ce nom qui respire la gagne ? Web All Win est une plateforme de publicité en ligne proposant à ses inscrits d’être rémunérés pour regarder des publicités. Voilà qui pourrait intéresser plusieurs d’entre nous, pauvres étudiants sans-le-sou.

Aujourd’hui le temps passé et les investissements médias sur Internet sont en hausse mais 6 publicités en ligne sur 10 passent inaperçues (Médiamétrie, Mai 09), les taux de clics sont toujours largement inférieurs à 1% et les annonceurs sont de plus en plus tournés vers une problématique de performance.

Partant de ce constat, un jeune diplomé de l’ESSEC a créé Web All Win.

Mais comment ça fonctionne ?

Concrètement, vous vous inscrivez sur la plateforme Weballwin.com en renseignant votre âge, sexe, ville, profession mais également vos intérêts et vos projets. Dans la foulée, vous choisissez un contrat parmi ceux ci-dessous : Contrat Web All Win

Par exemple avec le contrat C1, vous vous engagez à venir sur Weballwin 5 minutes par jour pendant 15 jours d’affilé. Vous disposez de 2 jours « jokers », vous avez en fait 17 jours pour remplir votre contrat.

Lors du visionnage, le film publicitaire est seul et centré sur la page, et pour s’assurer que vous êtes bien attentif derrière votre écran, un petit compte à rebours de 5 secondes sur lequel vous devez cliquer apparaît à un moment aléatoire. A la fin de la vidéo, il vous est proposé de vous rendre ou de s’inscrire sur le site de l’annonceur, d’acheter un des produits présentés ou de partager la publicité sur Facebook. Enfin, vous devez noter et commenter la publicité ce qui permet à l’annonceur d’avoir un retour de la part des internautes.

De nombreux avantages pour l’annonceur

La plateforme offre donc de nombreux avantages pour les annonceurs :

  • Le plus gros avantage est que chaque publicité payée est visionnée par l’internaute grâce à la vérification de la présence du regard sur la vidéo.
  • La possibilité d’avoir un feedback des internautes sur chaque publicité visionnée est également un atout majeur pour un annonceur.
  • En plus des habituelles possibilités de ciblage (géolocalisé et comportemental), la plateforme permet de cibler selon les intérêts, loisirs et projets déclarés lors de l’inscription mais également de créer une question sur mesure pour certains annonceurs, (aimez-vous le chocolat ? par exemple) soumise à tous les inscrits sur la plateforme (option évidemment payante).
  • Enfin, la publicité est vue suite à une démarche active de l’internaute. Mais quel intérêt me direz-vous ? Les publicités diffusées sur Weballwin étant généralement de vrais films publicitaires (type TV), elles sont plus appréciées lorsqu’on choisit le moment et le lieu où l’on veut les regarder plutôt que lorsqu’elles nous empêchent d’avoir accès à notre site préféré en le cachant sous un flash transparent !

Les tarifs sont évidemment plus chers que de la publicité en ligne classique et varient selon de nombreuses options mais le prix de base est de 0,55€ par publicité visionnée.

Et le spectateur dans tout ça ?

Weballwin offre un double avantage pour les utilisateurs : d’une part, le visionnage est rémunéré environ 20€/heure, et d’autre part toutes les publicités sont proposées selon nos centres d’intérêts déclarés. Néanmoins, le système de contrat obligeant à visualiser 15 jours minimum d’affilés me paraît contraignant.

Succès garanti ?

Aujourd’hui, 250 000 personnes seraient inscrites sur Weballwin. La société a également développé l’application pour mobile (Iphone, Blackberry et Nokia), une application Facebook de blind test sur la publicité ainsi qu’une solution de pré-test des publicités pour les annonceurs.

La société étant encore très jeune, il apparaîtrait d’après les premiers retours que la plateforme aurait du mal à pouvoir proposer assez de spots à certaines catégories sur-représentées dans la base (notamment les jeunes) mais à en juger par la foule qui s’est précipitée sur Jonathan Cherki à la fin de sa présentation, on peut penser que les annonceurs vont se multiplier dans les prochains mois pour au moins tester cette nouvelle solution.

Antoine Burlot, promotion e=mci 2009-2010

2 Comments

  1. Soaz Lefetz

    Un bon moyen pour les annonceurs de tester leurs campagnes car le coût est proportionnel à la cible “achetée”. Par contre, j’ai quelques doutes sur la qualité des “spectateurs” justement, qui, à force de regarder pour être payé, vont finir par ne plus regarder que le rectangle aléatoire. Quid des commentaires qu’ils apporteront?

  2. PATRICIA

    Une idée a laquelle j’aurai aimé penser. Mais comme soazig j’ai quelques interrogations : sur le recrutement d’une part et sur les commentaires d’autre part , car qui dit effcetivement que la capture s’effectuera exactement llà ou se situe le rectangle aléatoire? Enfin quel est le réel interêt des annonceurs si on s’arrête à une simple mesure ?