WordPress Academy part 2 : personnalisation et installation des plugins essentiels de WordPress

Bonjour à tous et bienvenue à la WordPress Academy !

Chers étudiants MCI, cette série de billets s’adresse particulièrement à vous. Vincent Tessier et Thierry Pires (promotion 2010 / 2011 – part-time), actuellement en phase de rédaction de leurs thèses professionnelles, souhaitent partager avec vous leurs expériences en matière de création et gestion de blog.

Cette partie 2 est consacrée à la personnalisation de votre blog et l’installation des plug-ins essentiels de WordPress. Si vous souhaitez connaitre les étapes antérieures, veuillez-vous rendre sur notre billet relatif à la WordPress Academy partie 1.

Section 1 – La personnalisation parce que vous le valez bien !

Une fois que WordPress est installé, je vous invite à personnaliser votre blog à votre image.

Rendez-vous à la rubrique ‘Apparence’ (disponible dans la navigation gauche de votre Administration) dans laquelle vous pouvez sélectionner votre thème et l’installer en seulement 2 clicks : 1 premier pour visualiser un aperçu et un second pour l’installer directement.

Vous pouvez changer de thème à tout moments, cela ne modifiera pas votre contenu, juste le contenant et parfois le nombre de fonctions disponibles de base. L’onglet à droite ‘Installer thème’ permet d’effectuer une recherche avec de nombreux critères. Rappelez-vous, dans notre partie 1, Vincent a choisi d’installer Headlines chez Woothemes et Thierry Orange Flower.

En dessous des thèmes, vous avez la rubrique Widgets. Elle permet de positionner dans l’ordre de vos choix des blocs dans la colonne de droite et dans le footer. Il y a des widgets disponibles de base selon votre thème ainsi que des widgets qui apparaissent suite à l’installation d’un plug-in (plug-in tumblr, twitter, de publicité). Exemple, pour la navigation gauche de son site http://marketing-webmobile.fr/, Thierry a positionné successivement, une zone texte (A propos de moi), un Ads place (permettant de diffuser une pub Adsense, nous verrons dans la partie 5 relative à la monétisation comment en faire autant), une zone liens (Mes liens), 2 widgets relatifs à Twitter et un widget pré-installé pour mes articles récents. Vincent quant à lui a mis un file twitter, un menu déroulant de ses catégories, des liens (appelé aussi blogrolls), un pavé pub, un nuage de mot clés (WordPress agrège et pondère automatiquement les mots clés que vous avez taggés sur chacun de vos articles), un flux diigo, un aperçu du dernier article publié sur Tumblr et un autre bloc de pubs format skyscrapper 160×600. Vous trouvez ça chargé? Il revient à chacun de mettre le nombre et le type de widgets qu’il souhaite, plus vous allez publier d’articles plus votre home page sera longue à scroller…autant profiter de cet espace à droite ! Dans cette partie Widget de votre back office, vous aurez également la possibilité de mettre des blocs dans le footer, le nombre et la position pouvant changer selon votre thème. A noter que sur les thèmes gratuits, vous serez obligé de mettre la même colonne de droite sur toutes vos pages de sites. C’est un des avantages des thèmes payants, pouvoir créer une page ou un billet en ayant la possibilité de mettre rien ou d’autres blocs de droite, cela peut avoir un intérêt (enlever la publicité par exemple). Sur son framework Woothèmes, Vincent a par exemple mis des liens vers la page Facebook de sa thèse et sa page perso Google+ dans sa Page “A propos” pour plus de cohérence.

Exemple de Footer :

La rubrique ‘Menu’ permet de définir les grandes sections et la navigation du site. Pour le site de Thierry, il s’agit pour l’instant de ‘Ma thèse professionnelle’, ‘A propos de moi’ et ‘Contact’. Il faut comprendre que vous pouvez ajouter, modifier ou supprimer un menu. Cela peut être pratique dans le sens ou cela rend votre blog et sa navigation flexible et modifiable. Si un jour vous souhaitez ne plus mettre en avant dans votre menu une page ou une catégorie d’articles, c’est possible en quelques clics. Pour chaque menu, il est possible d’associer en guise de sous-menu, des liens externes, des pages ou des catégories de pages. Vous ne pouvez pas mettre un mot clé dans votre arborescence. Selon votre thème encore une fois, vous pourrez mettre 2 niveaux de menu, en haut de votre header comme sur le blog de Thierry ou un seul menu principal en dessous du header comme dans celui de Vincent.

En bas de la rubrique “Apparence”, vous pouvez éditer les pages qui composent votre thème, si toutefois vous êtes un intégrateur de code HTML/CSS/PHP averti (si ce n’est pas le cas, je vous déconseille de toucher au code source de ces pages!). Cela à permis notamment à Thierry de remplacer de nombreux mots en anglais par du vocabulaire en français bien qu’il subsiste encore quelques termes qui traînent. Ou encore de retoucher le bas de la page afin d’intégrer un logo HTML5 (dans le fichier footer.php).

Une fois l’apparence en place, il ne reste plus qu’à procéder à quelques réglages avant d’entamer l’objet de notre prochain billet, la rédaction de votre première page web.

Dans les Réglages / options générales, renseignez tous les champs et notamment le titre et slogan qui servent en particulier à afficher le descriptif de votre site dans les résultats de recherche Google. Donc, veuillez à ce que ces 2 éléments soient particulièrement attractifs et bien en relation avec l’objectif de votre site. Nous verrons dans la part3 de notre WordPress Academy de précieux conseils pour optimiser votre blog en référencement ‘naturel’.

Les options d’écritures semblent ‘limitées’ et peu intéressantes comparées aux options plus complètes dans la section ‘Articles’ ou ‘Pages’ que nous détaillerons dans le 3ème billet de notre WordPress Academy.

Pensez à cocher tout de même la case Activer le protocole XML-PC afin de pouvoir publier des billets via l’appli WordPress iPhone ou Android… !

Les options de lecture permettent de définir ce qui constitue la page d’accueil de votre site : soit une liste des X derniers billets; soit une page spécifique. En général on choisit la première option car cela permet de rendre votre accueil très dynamique d’une publication à une autre. De plus, c’est ici que vous choisirez la catégorie par défaut de vos billets.

Vos publications génèrent un flux RSS. Il est préférable d’afficher (et donc de cocher) l’extrait uniquement.

Les options de discussions sont nombreuses. Pour ma part (Thierry) je n’ai pas changé grand chose à l’issue de mon installation de WordPress. Je vous invite à lire chaque option et cocher ce qui vous parait le plus pertinent. Tout dépend notamment du volume et du type de commentaires que vous êtes amené à recevoir. Il y aura notamment des Pings ou des Spams, et un beau jour votre premier vrai commentaire arrivera, vous verrez, ça fait chaud au cœur ;o)

Ces étapes sont essentielles car elles contribuent à présenter à vos visiteurs un beau contenant et une site à l’allure professionnelle.

Section 2 – les plugins – Préparez votre blog pour une course d’endurance

Le châssis  de votre Blog vient tout juste d’être mis en place dans sa version basique. Nous allons citer ci-dessous une modeste liste d’accessoires indispensables au bon fonctionnement de votre blog : les fameux plugins. Ils contribuent à transformer une belle Méhari en une farouche Maserati (c’est une perle ça non? !)

Cliquez sur le lien ‘Extension’ : cela vous donne la liste de tous les plugins que vous avez installés sur votre blog, on peut filtrer selon leur activation ou par mise à jour disponible.

2 manières d’installer un plug-in :

1 /Dans votre back office WordPress / Extensions : cliquez sur le bouton ‘Ajouter’.
Pour effectuer une recherche, vous pouvez entrer un mot clé, un auteur ou un mot-clef puis lancer la recherche grâce au bouton ‘Chercher parmi les extensions’. Il est possible de cliquer sur l’un des mots clés du nuage de mots pour obtenir une liste dédiée (ex : en cliquant sur SEO, la recherche porte sur tous les plugins associés à ce thème)

2/ Aller dans le directory sur WordPress.org, choisissez votre plugin, téléchargez-le sur votre disque dur sur votre bureau, dézippez-le et glissez-le dans filezilla dans le dossier : /www/wp-content/plugins (chemin spécifique à votre hébergeur, ici OVH). Attention si vous tapez “plugin wordpress” dans google, pour ma part je ne télécharge que sur le site officiel, par exemple : http://wordpress.org/extend/plugins/google-sitemap-generator/. Comme les thèmes gratuits, les plugins sont un très bon moyens de bugger votre site, de prendre un virus ou de vous faire hacker votre disque dur. Avant de télécharger le plug-in, regardez le nombre de fois qu’il l’a été et les commentaires… ;-)

Il existe des milliers de plug-ins, toutefois, notre billet vous présente notre humble sélection de départ avec notamment une série des ‘Gunners’ et une série des ‘Nice to have’.

1/Les Gunners

  • Google XML Sitemaps : génère votre fichier sitemap.xml, à soumettre notamment sur le site Google webmaster tools, indispensable.
  • iRobots.txt SEO : permet de gérer votre fichier robots.txt directement dans WordPress, afin de dire au robot de Google ce qu’il peut, doit ou ne doit pas indexer, entre autres. Il recense notamment le chemin du fichier sitemap.xml.
  • Google Analytics for WordPress : permet de lier votre compte Google Analytics (GA) et votre blog, afin de collecter vos données de navigation et pouvoir les consulter dans GA.
  • Google Analytics dashboard : permet d’ajouter un graphique de vos visites dans votre Tableau de bord WordPress, sans aller dans GA.
  • Simple Ads Manager : permet de créer des bloc pubs pour y mettre les scripts /tags / bouts de code des campagnes que vous souhaiterez relayer sur votre blog. (plus de précision dans notre partie 5)
  • Sexy bookmark : inviter vos lecteurs à tweeter ou liker un article est essentiel, ce plugin est un des plus connus, vous l’avez déjà sûrement croisé sans le savoir.
  • Twitter Friends Widget : récapitule votre nombre de follows et followers de votre compte Twitter
  • Twitter Widget : recense vos ‘x’ derniers tweets
  • WPtouch : rend votre site navigable correctement et agréablement sur les smartphones, essentiel !!
  • All in One SEO Pack : permet de pouvoir paramétrer la meta-description directement dans l’édition de chaque billet afin que le snippet affiche le bon message dans les résultats de recherche des moteurs. Il est d’ailleurs installé sur le blog MCI.
  • Broken Link Checker : recense tous les liens cassés sur vos pages, qu’ils soient en pages entrantes ou sortantes. En cas d’auto-détection, une info bulle dans la navigation gauche vous indique le nombre. Il indique la page concernée qu’il suffit de corriger et relancer l’auto-détection. NB : Google et vos utilisateurs n’aiment pas les liens cassés.
  • WordPress Video Plugin : permet de gérer tous les formats de vidéos possibles (quelles soient en ligne sur YouTube ou sur votre serveur)
  • Category Order : permet de gérer l’ordre d’affichage de votre arborescence.
  • WP Buttons : permet de choisir et d’insérer sur vos billets tous les boutons relatifs aux réseaux sociaux du type : Like, +1, Follow, share, tweet…
  • Feedburner Feedsmith extend : ouvrez un compte sur feedburner (produit google), entrer l’URL de votre page d’accueil, il génère un lien feedburner qui vous permettra de stater le nombre d’abonnés à votre flux RSS. Ce plugin fera le reste sur votre site WordPress en proposant à vos lecteurs de s’abonner.
  • BackupWordpress : vous aurez vite envie de sauvegarder votre base de données d’articles…
  • 404 notifier : Vous permet de configurez votre page 404, essentiel !! et l’occasion de montrer votre créativité (voir des exemples ici)

2/Les Nice to have

  • WP super cache : Votre site met du temps à charger, ce plugin améliore la vitesse d’affichage.
  • Contact Form by ContactMe.com : permet de gérer un formulaire de prise de contact afin de ne pas laisser traîner son adresse email
  • WP-RSSImport : permet d’afficher sur une page le contenu d’un flux RSS (utilisé par Thierry pour afficher ses bookmarks Diigo)
  • Yet Another Related Posts Plugin : permet d’afficher des articles de votre blog en relation avec le billet que vous venez de publier (mise en place peut-être un peu compliquée)
  • Flash Video Player with HTML5 : alternatif au WordPress Video Plugin

Ces plugins sont importants mais il ne faut pas oublier les outils de bases comme le Webmaster tools de Google, petit rappel de son utilité sur cet article en agnlais d’econsultancy.

Si vous souhaitez restreindre l’accès à votre blog, à groupe de travail privé ou à votre famille only par exemple. Il y a beaucoup de plugins de gestion de rôles pour d’éventuels contributeurs (pour publier à plusieurs mains) Role scoper, private-wp, private-wordpress, members-only…Ce sont souvent des usines à gaz à paramétrer ou bien ils forcent vos lecteurs à créer un login et un password, si ce n’est pas un compte WordPress…allez expliquer cela à ma grand-mère ! Je recommanderais Password protect, très simple et facile à mettre en place.

Si vous souhaitez enrichir cette sélection par des plugins que vous avez testés, n’hésitez pas à nous écrire.. Nous ne manquerons pas de publier vos contributions dans un encart ‘spécial contributeurs’!

Voilà, vous êtes prêt sur la ligne de départ ! Il ne reste plus qu’à prendre votre plus belle plume et rédiger vos premiers billets. N’oubliez pas le contenu est Roi (et en plus R.O.I) alors rendez-vous très prochainement pour la Part3 de la WordPress Academy consacrée à la rédaction de vos billets et au référencement pour les moteurs de recherches.

Rappel du programme :

En attendant, visitez notre blog respectif et dites-nous ce que vous pensez de la WordPress Academy!

Vincent Tessier et Thierry Pires

Visitez nos blogs : http://vincenttessier.fr/ et http://marketing-webmobile.fr/

Suivez-nous sur Twitter @vincenttessier@thierry_pires et Scoopit / Scoopit

Etudiants MBA MCI Part Time 2011

7 Comments

  1. Bonjour,
    Un second article aussi clair et complet que le précédent !
    Par rapport aux plug-in que vous citez, les avez-vous tous testés ? Vous ont-ils tous été utiles dans vos blogs ? Le fait d’installer trop de plug-in ne risque-t-il pas de ralentir le temps de chargement du blog ?
    Je vous pose ces questions car il y a quelques jours, j’ai voulu toucher au code source pour installer un fil d’ariane mais je me suis royalement plantée et j’ai planté mon blog par la même occasion. Donc désormais avant de vouloir tester des choses, je préfèrerais m’assurer qu’il n’y a pas trop de risques !
    Bonne continuation et j’attends l’épisode 3 avec impatience !
    Nathalie

    • mcipromotion2011

      Bonjour Nathalie,
      tous les plugins que nous référençons sur nos billets de la WordPress Academy sont effectivement utilisés dans nos propres site, que ce soit sur http://vincenttessier.fr ou http://marketing-webmobile.fr . Sans quoi nous n’oserions en parler sans légitimité.
      je pense que l’essentiel des réponses à vos questions se trouvent dans la partie 3. JE vous invite à la consulter et nous faire un retour de votre situation ;o)
      Bon courage et au plaisir d’avoir de vos nouvelles!

      Thierry Pires et Vincent Tessier

  2. Bonjour,

    Suite à votre partie 2, j’ai voulu tester le plugin Sexy bookmark sur mon blog http://laterresurson31.fr car je le trouvais mieux designé que celui que j’avais installé à la base.
    Comme options dans mon tableau de bord, j’ai choisi de faire apparaître les boutons dans tous les posts et à la fin de tous les posts.
    Mais je rencontre un petit souci : les boutons apparaissent bien à la fin des derniers articles que j’ai postés mais pas dans les précédents. Je ne comprends pas pourquoi ?
    Etant donné votre expérience, auriez-vous une explication ?

    Merci d’avance

    Nathalie Debavelaere

  3. Hello,
    Ravis de vous avoir vu en live !
    Je viens d’installer les plugins conseillés, sauf WP Buttons que je n’ai pas trouvé, ni Sexy Bookmarks.
    Est-ce que vous avez essayé d’installer Facebook Comments for WordPress ?

    • mcipromotion2011

      Salut Nicolas,

      Plaisir partagé, content que ces billets servent un peu et fassent avancer les choses.
      wp button : http://wordpress.org/tags/wp-buttons
      sexy bookmark : http://wordpress.org/extend/plugins/sexybookmarks/

      Sur Facebook comments, a priori non on a pas testé ce type de plugin, tu souhaites proposer à tes lecteurs de se logguer via facebook, leur permettre de poster un commentaire qui sera relayé dans leur flux d’actu et donc ramènera potentiellement du trafic?

      @Nathalie D : Je n’ai pas eu ce pb avec Sexy bookmark, c’est étrange qu’il ne soit pas retroactif sur tes anciens billets. As-tu résolu le pb depuis ton post? Par ailleurs, j’ai installé depuis le bouton de partage de Wikio mais je pense revenir sur sexybookmark.