WordPress Academy part4 : création de trafic et monitoring

Bonjour à tous et bienvenue à la WordPress Academy !

Chers étudiants MCI, cette série de billets s’adresse particulièrement à vous. Vincent Tessier et Thierry Pires (promotion 2010/2011 – part-time), actuellement en phase de rédaction de leurs thèses professionnelles, souhaitent partager avec vous leurs expériences en matière de création et gestion de blog.

Maintenant que vous avez acquis les bons réflexes de publications et que votre site est optimisé en SEO (en gardant en tête que c’est un travail de tous les jours), nous allons voir comment créer du trafic et fidéliser votre audience. Deux thèmes importants suivis d’un troisième relatif au suivi de la performance de vos actions (KPI). En effet, nous verrons dans chacune de ces 2 parties quels indicateurs de performance (KPI) vous pouvez mettre en place pour vous permettre de prendre les bonnes décisions de gestion. Vous venez de passer 2h à écrire votre billet, vous appuyer sur le bouton “publier”, soulagement et fierté vous envahissent. Savourez ce moment…et faites savoir qu’il y a du nouveau sur votre blog !

1 Créer du trafic et fidéliser votre audience

Notre approche ici sera de partir de votre présence sur les réseaux sociaux et plus généralement sur votre identité numérique, pour créer du trafic. Le débat est vif ces derniers temps sur les sujets comme la transparence et les données personnelles qu’on laisse tous sur la toile. A ce sujet, nous vous renvoyons en passant sur le nouveau livre Tout nu sur le web de Jeff Jarvis qui vient tout juste de sortir. Selon le sujet de votre blog et votre volonté de communiquer sur le projet en votre nom propre ou par un pseudo, la stratégie peut être différente et demandera à être adaptée. Dès lors que votre nom est associé à une expertise dans un ou plusieurs domaines, vous pouvez lancer votre blog et en faire un lieu de rencontres, de veilles et d’échanges d’informations. La stratégie est clairement de partir de votre réseau de niveau 1, de vos contacts directs, pour ensuite élargir votre audience à des niveaux plus éloignés en s’appuyant sur les effets de réseaux, le buzz et le SEO. Que vous ayez déjà une notoriété ou une expertise ou non, vous pouvez partir de l’existant pour grandir votre sphère d’influence.

1.1 Les réseaux sociaux

La première étape est d’ajouter votre blog à chacun de vos profils existants. Vous vous souvenez peut être qu’à chaque fois qu’il fallait remplir la case “Votre blog”, vous l’aviez laissée vide? Et bien, maintenant que vous avez un blog, retournez sur chacun de vos profils et mentionnez l’URL de votre blog. La deuxième étape est d’ouvrir votre compte sur les réseaux sociaux que vous avez négligés jusque la. Dès la rentrée, Alexandre Stopnicki et Vincent Montet nous ont incités à tester les nouveaux outils et services qui se lancent régulièrement. A ce propos, j’aimerais lancer un appel à Vincent Montet : ce n’est pas possible de rester avec 19 relations sur Linkedin …même si les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés… Tout tester donc, il faut dire ici que l’exercice est plutôt chronophage, il s’agit de tester ces outils, de sélectionner ceux qui vous paraissent pertinents afin d’optimiser votre présence Online. Je vous entends déjà objecter que vous êtes déjà assez occupé et que c’est beaucoup d’énergie pour un blog qui au final aura une audience d’à peine 100 visiteurs uniques par mois ? Ne perdez pas de vue que l’essentiel est d’avoir un bac à sable en situation réelle afin de pouvoir mettre en pratique ce que vous verrez en cours. Par ailleurs, cela vous servira professionnellement à avoir un avis clair et confiant sur tel ou tel sujet, avis basé sur l’expérience. Notre premier réflexe a été de constituer un groupe MCI Part-time 2011 sur les différentes plateformes : Ning, Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo, Quora, Google+… Notre réseau communautaire prend forme et se développe grâce notamment au réseau des anciens et des promotions actuellement en cours, part et full-time. Ces lieux d’échanges permettent de partager la dernière trouvaille, de demander un conseil, de rencontrer des professionnels et par là même d’accroitre sa sphère d’influence. De plus ces outils proposent quasiment tous des suggestions de contact par affinités, ce qui permet de mieux cibler les personnes qui sont susceptibles d’être intéressées par votre blog.

Les réseaux c’est aussi sur votre site qu’il faut y penser, donc pour pousser vos lecteurs a passer à l’action voici 3 choses à mettre en place  :

  • Intégrez les plugins des réseaux sociaux pour faciliter le partage
  • Rendez visible l’accès à votre flux RSS et surtout n’oubliez pas d’activer les stats de clics dans Feedburner
  • Mettez en place un système de newsletters pour animer vos lecteurs

1.2 Partager de l’information grâce aux curateurs web

Plus tard dans l’année du MBA, nous avons testé nos premiers outils de curation tels que Paper.li, Pearltrees et surtout Scoop.it que nous avons unanimement retenu et adpoté. Il s’agit d’un agrégateur de contenu web qui a en plus la faculté de pouvoir partager les informations sur ces réseaux sociaux. Au-delà de la curation, cet outil offre la possibilité de centraliser la publication sur différents réseaux sociaux et donc de vous faire gagner un temps précieux.

Au départ, il faut créer son thème, appelé aussi topic. J’ai choisi de l’intituler ‘marketing stratégique du web mobile’. Dans les paramètres initiaux, j’ai renseigné les mots clés pertinents sur mon sujet : stratégie, marketing, web mobile, e-marketing, application native, webapp, HTML5, m-commerce, smartphone, tablette… J’ai souhaité rester large dans mes sources de curation, j’ai donc laissé toutes les options disponibles par défaut. Vous pouvez maintenant cliquer sur Curate, Scoop.it vous propose alors 100 ‘suggested contents’ relatifs à votre thème. Grâce au titre et au résumé de chaque article que vous est proposé, vous jugez de la pertinence à l’intégrer à votre curation. Si l’article vous plaît, vous pouvez le scooper.

Au passage, je peux tweeter un message susceptible d’intéresser mon réseau et ainsi faire d’une pierre deux coups. Vous verrez plus bas dans ce billet dans les 5 conseils sur Twitter, qu’apporter de l’information pertinente est un des leviers pour construire son réseau.

Scoopit n’est pas le seul outil,  Jean-Michel Billaut nous a conseillé de tester le service yourversion.com qui semble très bien fait également.

Pour ma part (Vincent), je fais savoir qu’un nouveau billet est disponible sur chacun des réseaux sociaux où je suis présent à savoir Facebook, Twitter, Google+, Linkedin, Viadeo, Scoopit, Tumblr… Mais comment faire tout cela sans y passer des heures? Et bien, il suffit de connecter chacun de ces services entre eux afin de créer une cascade de publication automatique. Voici ce que j’ai mis en place en image, avec Scoopit comme outil central :

Différentes combinaisons sont possibles :

  • Publier un tweet automatiquement à chaque publication à partir de WordPress
  • Publier sur Linkedin de Scoopit ou de votre compte Twitter
  • Publier sur Linkedin vers Twitter
  • Publier un post facebook

A vous de trouver la meilleure combinaison selon les services que vous utilisez le plus ou que vous préférez. Pour ma part, je publie manuellement sur les groupes Facebook et sur Google+ (jusqu’à ce qu’il soit intégré dans Scoopit), le reste part de Scoopit, à savoir que je scoop mon propre article sur mon blog. Vous pouvez bien sûr également publier quelque chose sur les Hubs Viadeo ou les groupes Linkedin correspondant à votre thématique.

1.3 Focus sur Twitter

Vous avez entendu parler de Twitter ou vous y êtes déjà mais sans vraiment exploiter toutes ses possibilités? Je vous encourage à creuser la question, c’est un outil très puissant de veille mais également de création de trafic voire de recrutement de leads. Un tweet renvoyant vers votre article retweeté par un compte ayant 5 000 abonnés peut vous apporter un sérieux apport de trafic. Jean-François Ruiz est une référence sur les questions du social et du Web 2.0, vous l’aurez sûrement en intervenant durant votre cursus. Voici une présentation de son cycle de micro-formation pour maîtriser Twitter :

Une des choses essentielles est de penser à mettre les bons hashtags dans vos tweets. Tweeter a un moteur de recherche et trouvera d’autant plus facilement vos tweets et donc votre profil si vous lui indiquez clairement avec ces hashtags les sujets qui sont les vôtres. J’ajoute donc régulièrement à mes tweets des #mobile #advertising #smartphones… Ainsi, les autres utilisateurs tapant ces thématiques tomberont plus aisément sur mon profil et seront plus enclin à me suivre. C’est du SEO pour tweeter en somme afin de vous constituer votre audience. Pour monitorer tout cela, il existe beaucoup d’outils gratuits ou payants sur Twitter :

  • Tweetdeck : c’est un client Twitter, c’est-à-dire un outil de gestion de tweeter, à utiliser dans votre navigateur ou en installant le programme sur votre PC. Créés pour gérer twitter, l’outils intègre également le monitoring d’autres réseaux sociaux, on appelle cela aussi un social media dashboard. Il existe plusieurs outils de ce type, citons Seesmic, Hootsuite ou Echofon. Pour ma part Tweetdeck est le meilleur et ce n’est pas pour rien qu’il s’est fait racheter par Tweeter il y a peu. Voici un screen de l’interface (pris sur Bing image), vous pouvez paramétrer plusieurs colonnes avec votre fil principal, une liste de personnes que vous suivez en particulier, une colonne des personnes qui vous ont mentionné, une colonne pour votre flux Facebook, Foursquare et Linkedin.

  • Tweriod par exemple, vous permet de savoir quel est le meilleur moment pour Tweeter.

Vous avez déjà entendu poser cette question : à quel moment faut-il tweeter? Et bien la réponse est spécifique à chacun, selon la liste de vos followers. Il est évident que selon votre secteur, les habitudes et usages d’utilisation de Tweeter peuvent changer. La question est donc : à quel moment vous avez le plus de vos followers connectés?

Pour compléter cette partie, je vous renvoie sur cet excellent billet ‘les 5 meilleures façon d’avoir des retweets’ :

http://www.pour-le-web.com/e-marketing/les-5-meilleures-facons-davoir-des-retweet

  • Ajoutez des liens à vos tweets
  • Comment demander des retweets?
  • Ne parlez pas que de vous
  • Donnez de l’info
  • Evoquez Twitter plutôt que Facebook

1.4 Votre signature vaut de l’or

Dans vos mails

Vous envoyez des mails chaque jour, pro ou perso et vous commentez des articles sur internet. Et bien, vous pouvez personnaliser votre signature ajouter des icônes de vos profils sociaux et l’URL de votre blog mais aussi insérer une application qui montre votre dernier tweet ou un extrait de votre dernier billet. Quelle audience est plus pertinente que vos clients habituels ou collaborateurs? Plusieurs outils existent, pour ma part j’utilise Wisestamp. Voici un aperçu de ma signature :

Voici une vidéo de démo de ce service gratuit :

Dans vos commentaires

Vous avez écrit sur un sujet particulier, les jours qui suivent vous lisez un article qui traite du même sujet sur un autre site ou blog. Prenez l’habitude de commenter l’article quand cela vous semble pertinent et d’apporter quelque chose au débat, quand c’est le cas faites un lien vers votre article. Cela vous apportera du trafic directement et indirectement en améliorant votre Page Rank en créant ainsi un réseau de netlinking (voir notre 2ème billet sur la rédaction et le SEO).

Si vous souhaitez traquer finement le trafic que cela vous rapportera, utilisez  l’outil de création d’URL de Google. Mettez par exemple “Signature” ou “profil” dans la source ou le support et utilisez l’URL ainsi créée comme lien hypertexte dans votre signature. Le trafic apparaîtra alors dans la rubrique Source / Campagne dans Google Analytics.

2 Monitorer votre activité grâce aux KPIs

Vous avez maintenant deux types de KPIs à suivre, les indicateurs de votre propre personne et les indicateurs de votre site web, c’est-à-dire Google Analytics.

2.1 Pour évaluer votre e-réputation

  • Sur chacun des réseaux sociaux cités ci-dessus, voir le nombre d’amis ou de followers et quantifier les différentes interactions (les RT, Like, +1…)
  • Taper régulièrement votre nom dans Google et voir ce qui apparait dans les 10 ou 20 premiers résultats
  • Vous inscrire aux Google alertes www.google.fr/alerts et connaître ainsi chaque nouvelle page web qui parle de vous (ou de votre site)
  • Pour Scoop.it, la section Dashboard vous indique le nombre de personnes qui sont inscrites à votre thème et le nombre de pages vues
  • Utiliser les services de Meta-réseaux sociaux que sont Peerindex et Klout, des analytics personnels.

Vous n’avez qu’à connecter votre compte tweeter sur le site de Peerindex et il vous donne une note (attention ça fait mal, au départ le score est très bas ;o)). Votre score est basé sur vos niveaux d’activité sur Twitter, l’audience de vos followers et le niveau d’autorité dont vous disposez sur votre audience. En gros, si vous voulez péter les scores, il vous faut un maximum de followers qui retweetent vos tweets. Inutile de vous dire que les tweets du genre ‘Je suis sobre #pourinfo‘ ne servent à rien (exemple authentique pris au moment même où je rédige ce billet). L’autre utilité de ces services est de vous dire qui est influent dans vos centres d’intérêt. Il va sans dire que ces services sont contestés sur la toile et provoque de vifs débats sur le thème : faut-il donner une note aux gens? Voici ci-dessous quelques screenshots des dashboards :

Un tableau type analytics de votre note Klout, qui évolue très sensiblement de jour en jour, rien n’est acquis sur Klout :

Vous voyez ici que rien n’échappe à Klout, il trace toute votre activité, les retweets, les mentions … :

 2.2 Monitoring de votre blog

Votre outil numéro 1 pour suivre les KPI de votre site est bien entendu Google Analytics. Il existe plusieurs applications sur iOS et Android pour suivre les chiffres clés depuis votre mobile, j’utilise l’appli android payante DroidAnalytics de Magma mobile qui marche très bien. Thierry utilise l’application équivalente et gratuite sur iOS.

A suivre notamment : les visites, les pages vues, les taux de rebonds, le temps passé, les visiteurs uniques, la liste des sites référents (les sites qui pointent vers votre site), la proportion des nouveaux visiteurs vs les visiteurs réguliers…Nous ne nous étendrons pas sur cet outil, d’autres billets et blogs en parlent abondamment.

Un autre outil intéressant est Feedburner, qui vous permet de suivre le nombre d’inscrits à votre flux RSS et surtout le nombre de clics en provenance de ce levier.

Alexa vous permet de connaître le rang de votre site, en effet ce service réalise un classement appelé traffic rank. Il faut préciser que le panel utilisé pour sortir ce classement est en fait la base installée d’utilisateur qui utilisent la toolbar Alexa, à prendre avec des pincettes donc, tout comme Google trends. Par contre, c’est valable pour des analyses en valeur relative pour comparer deux sites. Pour information, le web comptait 166 millions de sites internet en avril 2008 (source : Netcraft)

Vous pouvez suivre votre classement et voir comment il évolue. Au moment de la rédaction de ce billet, nos sites respectifs étaient :

  • le site de Vincent http://vincenttessier.fr était classé  : Traffic Rank: 2,331,972 et Traffic Rank in FR: 54,179
  • celui de Thierry http://marketing-webmobile.fr : Traffic Rank: 3,332,541 (pas de classement national car malheureusement l’hébergement est fait à l’étranger). De mémoire, au lancement ‘officiel’ du site en septembre, il était autour des 7,000,000, donc la progression est intéressante.

Pour résumer, il est essentiel de se faire connaître et d’étendre son réseau afin de pouvoir faire la promotion de votre blog. Il faut jongler entre les outils de communication et de monitoring pour rendre vos communications efficaces… Bon courage à tous et rendez-vous très vite pour notre dernier billet sur la monétisation.

Rappel du programme :

En attendant, visitez notre blog respectifs et dites-nous ce que vous pensez de la WordPress Academy!

Vincent Tessier et Thierry Pires

Visitez nos blogs : http://vincenttessier.fr/ et http://marketing-webmobile.fr/

Suivez-nous sur Twitter @vincenttessier, @thierry_pires et Scoopit / Scoopit

Etudiants MBA MCI Part-time 2011

Comments are now closed for this article.