WordPress Academy – part1

Bonjour à tous et bienvenue à la WordPress Academy !

Chers étudiants MCI, cette série de billets s’adresse particulièrement à vous. Vincent Tessier et Thierry Pires (promotion 2010 / 2011 – part-time), actuellement en phase de rédaction de leurs thèses professionnelles, souhaitent partager avec vous leurs expériences en matière de création et gestion de blog.

Rédiger une thèse de plus de 100 pages sur un sujet pointu, en plus de vos heures de travail et de votre vie personnelle est un vrai challenge. En ce sens qu’il faut trouver l’énergie et le temps. La motivation n’est pas censée être un problème, si ça en est un, vous avez un sérieux problème étant donné que vous vous êtes engagés dans ce cursus. Etre motivé n’est pas tout, il faut s’organiser pour optimiser son temps, réapprendre à rédiger un document écrit et expérimenter par soi-même. Comme disent les américains, c’est en faisant qu’on apprend et en faisant des erreurs qu’on avance vraiment. Pour ma part (Vincent), écrire n’a pas été évident et ne l’est toujours pas encore vraiment. Je me souviens des premiers cours et notamment le cours sur le blog donné par Alexandre Stopnicki où il nous encourageait à publier, à capturer des vidéos et à les publier…Pour être honnête ma première réaction a plutôt été de me dire que tout le monde n’est pas un bloggeur en puissance et a quelque chose d’intéressant à dire sur tel ou tel sujet. Et bien, j’ai changé d’avis. J’ai mis en place mon blog Vincent Tessier sous l’impulsion de ma thèse et j’en suis ravis (idem chez Thierry). De surcroît c’est un formidable bac à sable pour mettre en place ce que l’on étudie en cours, mettre en place ses tags d’adserving, sélectionner ses régies aux clics, paramétrer son compte analytics, tester son SEO, créer du trafic via les réseaux sociaux…Voici donc quelques conseils et retours d’expériences sur les embûches par lesquelles nous sommes passées afin de vous faire gagner du temps.

Nous avons prévus 5 billets :

1/ Nom de domaine :

Si vous ne souhaitez pas le full package, créez un blog sur WordPress.com, vous aurez droit à un sous domaine qui ressemblera à cela : http://www.prenom-nom.wordpress.com. C’est dommage à plusieurs titres, vous aurez les fonctionnalités limitées de WordPress et n’aurez pas les pleins pouvoirs sur votre blog. Premièrement, tout ce que vous allez produire sera hébergé chez eux et donc ne vous appartiendra pas (idem Facebook). Deuxièmement, vous n’aurez pas accès à la fantastique base de plug-ins qui vous permet de faire évoluer de manière importante votre blog. Mais, cela vous épargnera la partie nom de domaine et hébergement. Thierry et moi-même avons choisi de faire les choses à fond et de partir sur WordPress.org qui vous permet de récupérer un fichier ZIP à installer vous-même sur votre propre hébergement en y mettant le nom de domaine que vous choisirez. Toutefois bien sûr, la première option est tout à fait valable si vous voulez vous jetez tout de suite dans la rédaction, cela a été le choix de Fabrice Vezin, camarade de promotion qui fait sa thèse sur la e-santé, visitez-son blog de thèse : http://lemondedelaesante.wordpress.com ainsi que son blog personnel sur la BD. Si vous optez pour le full package, c’est-à-dire WordPress.org, il vous faudra choisir votre nom de domaine. Pour ma part, j’ai longtemps hésité sur le nom de domaine à choisir et je n’ai jamais été bon pour trouver des noms. Faut-il choisir un nom en rapport avec votre thème de thèse? C’est ce qu’a fait Thierry en lançant http://marketing-webmobile.fr/qui traite du web mobile, l’étude de ce marché et ses opportunités m-marketing et m-commerce). Ou bien faut-il capitaliser et tout regrouper sous votre nom personnel? Pour ma part, j’ai décidé de jouer la carte du “personal branding”, mon site est donc sous http://vincenttessier.fr/ et mon projet de thèse est une page WordPress dans le blog http://vincenttessier.fr/these-professionnelle. Je publie mes articles relatifs à ma thèse sous une catégorie “Thèse”. Cela me permet de capitaliser sur ce que je vais produire dans le cadre de la thèse mais aussi de faire vivre ce blog après la thèse. Les différentes recherches d’emplois que j’ai faites dans mon début de carrière m’ont bien montré qu’on ne peut compter que sur soi et son réseau pour avancer. De manière plus prospective, je dirais même qu’être bien référencé en SEO sous son propre nom vous amène à une stratégie pull, les gens viennent à vous, plutôt que push où c’est vous qui solliciter un emploi ou répondez à une annonce (marché de l’emploi visible=20% du marché). Ce n’est pas très différent de la révolution que vivent les marques. Vos clients sont les employeurs, laissez-les venir à vous selon leurs besoins…et selon leurs recherches sur Google.

Sur un point plus opérationnel, j’ai perdu des mois entre Gandi et OVH. J’avais lu quelque part qu’il ne fallait pas mettre ses oeufs dans le même panier, j’ai donc acheté mon nom de domaine sur Gandi et mon hébergement sur OVH. Je ne m’en suis jamais sorti !!! Les DNS qui permettent de faire le lien entre votre nom de domaine et l’adresse IP de l’hébergeur où se situe votre blog et sa base de données sont une affaire que je n’ai pas vraiment élucidée, voici la page d’explication d’OVH sur le sujet.. De plus, en achetant mon hébergement perso sur OVH (2,38€ / mois), ils m’ont obligé à prendre un nom de domaine, 1/ il est offert 2/ vous êtes obligés d’en prendre un dans le processus d’inscription. Une fois inscrits sur OVH, vous recevez pas mal d’informations par mail :

  • Codes d’accès au service clients le Manager
  • Codes FTP à rentrer dans votre client FTP, j’utilise Filezilla pour ma part.
  • Codes de base de données, que vous devrez rentrer dans le fameux fichier wp-config.php dans votre FTP, une fois WordPress installé

Je décide donc de rapatrier mon nom de domaine acheté sur Gandi “en gestion” chez OVH, c’est tout à fait possible, moyennant environ 5 €.

Me voilà donc avec 2 noms de domaine. Génial, je me suis dis que j’allais avoir 2 bacs à sable et que ça allait être plus simple maintenant que tout était chez OVH . Oui, sauf qu’à ce prix-là, vous n’avez droit qu’à une base de données, c’est-à-dire qu’un site possible sur votre hébergement. J’ai lu par ci par là sur des forums qu’on pouvait mettre 2 WordPress sur la même base en changeant les préfixes mais je n’ai jamais réussi et ai perdu encore de précieuses semaines. J’ai tenté l’option Multi-domaine, créer mon dossier manuellement dans mon FTP, mettre WordPress dedans et faire pointer à partir d’OVH le nom de domaine dessus…en vain. Je parle bien ici de faire 2 wordpress sur 2 noms de domaine indépendant, car vous pouvez mettre 2 WordPress mais imbriqué, on parle de “répertoire” c’est à dire : ndd1.com/ndd2.com. Il existe également l’option multi-sites mais qui nécessite un hébergement en serveur dédié, plus d’info ici et ici. Anyway, je décide donc de faire un seul blog, or le nom que j’avais pris initialement sur OVH qui était offert est considéré comme mon nom de domaine principal mais n’était pas celui que je souhaitais exploiter. Vous pouvez dans votre “Manager” OVH, c’est-à-dire votre espace client, changer de domaine principal, c’est assez simple. Votre nom principal se situe en fait dans votre FTP dans le dossier nommé WWW, je n’ai toujours pas trouvé l’emplacement du nom de domaine secondaire, je fais juste une redirection à présent.

2/ Installation de WordPress

Voici les quelques étapes pour installer WordPress sur votre hébergement :

  • Télécharger le  fichier suivant : WordPress .zip de 4,4Mo ou le récupérer sur le site http://fr.wordpress.org.
  • Une fois sur votre bureau, vous le dézippez avec un winrar et vous faites un simple copier coller dans le fichier nommé WWW dans votre FTP.
  • Installer Notepad++, petit logiciel qui vous permettra d’ouvir et d’éditer les fichiers au format HTML et PHP.
  • Ouvrir le fichier wp-config qui se trouve dans votre dossier WWW, il faut le renommer, en enlever la mention “demo”, copier-le sur votre bureau pour faire cela .
  • Entrer les informations qu’OVH vous a fourni par mail sur les identifiants de votre base de données (DB_NAME, DB_USER, DB_PASSWORD et DB_HOST)
  • Reuploader en glissant le fichier sur votre FTP dans WWW, c’est-à-dire à la racine du site

Petite embûche qui m’a fait perdre plusieurs jours, votre fichier wp-config doit être encodé en UTF-8 (sans BOM), ne me demandez pas pourquoi, mais si vous laissez par défaut le ANSI, votre blog ne s’affichera pas.

Une fois ces étapes réalisées, vous pouvez ouvrir un navigateur et aller sur votre nom de domaine. Vous arrivez normalement à une page d’accueil de WordPress , vous choisissez un mot de passe et hop vous accédez au backoffice de votre blog !

Vous apprendrez en cours de SEO qu’il faut faire attention au www et au sans www. En effet, les fameux www sont en fait un sous domaine de votre nom de domaine. Mon nom de domaine est en fait vincenttessier et non www.vincenttessier.fr. Il a donc fallu mettre en place une redirection permanente, nommée redirection 301 de http://www.vincenttessier.fr à http://vincenttessier.fr. Or, ce n’est pas si simple, dans OVH avec l’hébergement mutualisé, offre perso, les redirections sont temporaires quand vous l’a mettez en place dans le “Manager”, vous pouvez juste choisir “visible” ou “invisible”, l’internaute voit donc qu’il a changé d’adresse dans sa barre de navigateur ou pas, voir la page de support d’OVH sur la question.

Notre professeur de SEO, Yann Lemort a tout de suite vu la supercherie et m’a rappelé à l’ordre. Il y a en fait 3 moyens de faire une redirection permanente :

  1. dans votre interface hébergement s’il vous le permet (ce n’est pas mon cas)
  2. avec le fameux fichier htaccess, mis à la racine de votre blog, mais je n’ai pas réussi à mettre cela en place.
  3. avec un système d’Alias dans les zones DNS.

C’est cette 3ème solution que j’ai mise en place avec l’aide de leur support technique au téléphone  (08 99 701 761 – n° payant).

[UPDATE du 20/11/11 : j'ai réussi depuis à mettre 2 wordpress sur la même base de données. 1/créer un dossier manuellement à la racine de votre hébergement au même niveau que le dossier WWW 2/ aller dans votre manager OVH, dans votre nom de domaine principale, dans Multidomaine et faire pointer votre 2eme nom de domaine vers le dossier que vous avez crée dans votre FTP 3/installer WordPress dans le dossier via FTP 4/ copier coller votre fichier wp-config de votre 1er blog et changer le préfixe 5/ aller dans votre navigateur et taper l'url de votre 2eme nom de domaine en ajoutant /wp-admin/setup-config.php, vous pourrez alors créer votre WordPress et cela va créer automatiquement d'autres tables ayant le préfixe précédemment entrée dans votre hébergement, plus précisément dans PHPMyadmin]

Astuce pour trouver votre chemin d’URL Relative, c’est à dire la racine de votre site web :

  • Créez un fichier .php avec le logiciel NotePad++
  • Nommez le n’importe comment, et tapez le nom que vous avez donné au fichier dans NotePad++
  • Enregistrez et fermez
  • Glissez le à la racine de votre site, dans le dossier WWW dans lequel vous avez installé WordPresse
  • Ouvrez un navibateur et taper le nom de votre site web et ajoutez /xxxxx.php (le nom que vous avez donné)
  • Vous voyez alors apparaître votre chemin d’url relative

L’URL absolu est en fait l’URL habituelle que vous voyez dans le navigateur www et l’arborescence de votre site.
Quelques ressources sur ces sujets :

3/ Templates :

 

Ha les templates / thèmes WordPress…sujet à part entière. WordPress connait un tel succès que beaucoup de monde gravite autour et des business se montent autour, notamment sur la commercialisation des templates. On lit par-ci, par-là que les templates gratuits sont à fuir comme la peste étant vérolés, ayant des traceurs dans le code qui vous volent des datas où rendent vos plugins incompatibles. Tapez dans Google les requêtes “Template WordPress” et vous serez submergés. Vous pouvez tout-à-fait partir du template de base et le modifier à votre guise si vous savez coder le HTML et modifier les feuilles de style CSS, ce n’est pas mon cas, même après le cours d’HTML que nous avons eu au MBA. Cette étape m’a fait perdre plusieurs semaines de réflexion et d’hésitation, donc faites-y attention. J’ai cherché des blogs qui me plaisaient, je scrollais tout en bas pour voir la mention et quel template ils utilisaient, j’ai regardé un certain nombre de billets du genre “TOP 10 des thèmes gratuits pour WordPress”. Par contre, quitte à en prendre un gratuit prenez-en des biens comme sur cette page. J’ai finalement décidé de prendre un thème payant afin d’avoir des modules tout faits et pouvoir customiser mes couleurs, polices, images de fonds, headers, widget de colonne de droite par page…en quelques clics et drag and drop. Cette décision prise, il a encore fallu choisir quel template payant !! En effet, plusieurs sociétés de bonnes réputations sont en compétition avec leurs “pour ou contre” dans la blogosphère wordpressienne. Par ailleurs, j’ai ensuite découvert qu’il y a avait 2 catégories de “thèmes”, les frameworks ou parents et les child themes. Voici une liste de frameworks référencés dans ce billet, j’avais plus particulièrement étudié Studiopress alias Genesis mais qui m’est apparu orienté plutôt développeur. Un framework est une trame générale, une surcouche à WordPress sur laquelle vous pourrez ensuite installer tel ou tel child thème. La qualité du framework réside dans son code bien sûr, ses performances en terme de SEO, sa souplesse d’adaptation pour les développeurs. Pour un usage tel que le mien et au regard de mes connaissances techniques, le trio de tête du payant a été Themeforest, Woothemes et Elegantthemes. Mon choix a surtout été basé sur des critères estéthiques, j’ai opté pour le thème Headlines chez Woothemes, leur interface de demo des thèmes est très bien faite. J’ai cru remarqué depuis que le site Frenchweb.fr serait parti de cette base pour y ajouter quelques modifications personnelles. L’installation est très simple, idem wordpress, un zip sur votre bureau, un copier coller dans le dossier des themes (/www/wp-content/themes) et il apparit dans votre back-office dans votre navigateur. Woothemes a un support, forum et base vidéo très pratiques et clairs, visitez la chaîne Vimeo par exemple.
Une vidéo qui explique le framework de tous les thèmes Woothemes :

A brief tour of the WooFramework from WooThemes on Vimeo.

Une vidéo qui vous montre clairement l’interface dans le back-office WordPress et comment on peut customiser l’apparence de son blog en quelques clics :

How to customize the Canvas theme – Part 1 from WooThemes on Vimeo.

Voilà leur grille de tarifs, pour info j’ai trouvé des bons de réduction qui ont fait baisser un peu la note  :

Pour le coup, c’est intéressant de comparer les deux sites, le mien avec un thème payant et celui de Thierry qui est parti d’un thème gratuit (Orange Flower) mais qui l’a modifié sous toutes ses coutures pour ne laisser apparaitre que très peu d’éléments en anglais notamment (via les codes sources des pages). Le prochain billet aura justement pour objet l’installation des plugins essentiels de WordPress et la personnalisation.
Nous en avons terminé pour ce premier billet, j’espère que les explications ont été claires et que cela vous a donné envie de vous lancer.
Si vous avez besoin de plus d’infos ou d’autres sources pour installer WordPress :

Rappel du programme :

Après avoir livré les secrets de fabrications, visitez notre blog respectif et dites-nous ce que vous en pensez !

Vincent Tessier et Thierry Pires

Visitez nos blogs :
http://vincenttessier.fr/
et http://marketing-webmobile.fr/

Suivez-nous sur Twitter @vincenttessier, @thierry_pires
et Scoopit / Scoopit

Etudiants MBA MCI Part Time 2011

6 Comments

  1. Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour ce premier billet de la wordpress academy qui témoigne avec beaucoup de justesse du parcours de débutant dans la jungle wordpress, qui rend compte en toute transparence des difficultés rencontrées et qui détaille de manière très clair la démarche à suivre pas à pas.
    Ayant croisé sur mon chemin le même prof de référencement ;-), j’en suis venue moi aussi à relever le challenge de devenir une bloggueuse et de dompter la plateforme WordPress.

    Inutile de vous dire que j’ai déjà parfois passé des heures pour régler de petites choses, que je me suis plus d’une fois arraché les cheveux, que je me demande encore souvent comment faire pour gérer le contenu, le SEO, l’aspect technique, l’analyse, à côté des autres projets à gérer, imposés par ma formation !
    J’avance donc peu à peu, je sais qu’il y a encore pas mal de choses à faire, pas al de réglages à corriger… D’ailleurs, suite à votre article, il faut que je me penche sérieusement sur cette histoire de redirection ! Je vais avoir l’occasion de me servir de vos explications !

    En tout cas, j’attends les autres billets avec impatience !

    Bonne continuation sur vos blogs !

    Nathalie

  2. mcipromotion2011

    Merci beaucoup pour ce message, cela fait plaisir de partager cela avec la communauté et aussi de transmettre afin de faire gagner du temps à ceux qui se lancent. Si cela peut aussi aider à démystifier l’aspect technique, ce sera une bonne chose également.
    A suivre…
    Vincent

  3. Lisa

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci beaucoup pour toutes ces informations très intéressantes.

    J’avais une petite question concernant les identifiants de ma base de données(DB_NAME, DB_USER, DB_PASSWORD et DB_HOST). Je pensais avoir tout bien renseigné, pourtant lorsque j’actualise mon site, il est toujours en construction et aucune page WordPress n’apparaît. Or, j’ai bien encodé mon fichier wp-config en UTF-8 (sans BOM)… Une idée du problème ?

    Merci par avance !

  4. Slt à tous, Merci à vous deux pour le travail de fond sur WP, utile, concret tout ce que j’aime. Je n’hésiterai pas à jeter un oeil sur vos blogs respectifs et vous envoyer mon feed back. Pour ma part suite au cours d’Alex, je vais m’orienter vers l’option wp.org … il reste la question crucial du nom de domaine : investir sur soi ou sur le thème de la thèse prof… vos avis?